Musée de Mouassine

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

Alors qu’il recherchait une maison dans la médina, Patrick Manac’h a découvert un trésor d’une grande valeur culturelle. Le rez-de-chaussée du riad abrite une petite collection d’objets berbères mais les salons de l’étage, minutieusement restaurés, ornés de frises délicates et de boiseries peintes, sont les vedettes de ce ravissant musée.

Sous le plâtre blanc de la modeste ­douiria (appartement des invités) est apparu en effet un trésor d’architecture et de décoration saadiennes datant du XVIe siècle. Cette précieuse douiria fut créée par une famille chorfa (noble) après que les Saadiens eurent déplacé les juifs de Mouassine au mellah et donné à la ville une nouvelle dynamique.

La douiria restaurée est un exemple d’architecture domestique de l’époque et en dit long sur l’art de l’hospitalité. On ne peut qu’imaginer l’émerveillement des voyageurs épuisés découvrant la symphonie de couleurs du salon principal ; fleurs et oiseaux safran, vert-de-gris et abricot ornent les murs d’un jardin vertical, et les chambres rehaussées de plinthe rouge Pompéi arborent des inscriptions coufiques dans un cadre bleu azur. On pourrait croire que ces couleurs vives sont une création de l’équipe chargée de la restauration, mais il s’agit bien du décor original : les couches de plâtre ont conservé aux couleurs toute leur fraîcheur au fil des siècles. Dans le salon latéral, on peut visionner une courte mais passionnante vidéo abordant quelques méthodes de restauration.

Le personnel se fera une joie de vous guider parmi les pièces en vous donnant maintes anecdotes et explications.

0524 38 57 21 ; www.museedemouassine.com ; 5 Derb el-Hammam ; 9h30-19h