Chine

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Chine
  4. Tibet
  5. Monastère de Drepung

Monastère de Drepung

L'avis de l'auteur Lonely Planet

cité monastique

འབྲས་སྤུང་哲蚌寺à 8 km à l’ouest de Lhassa, Drepung est, avec Sera et Ganden, l’un des trois “piliers de l’État tibétain”. Au temps de sa splendeur, il formait la plus grande cité monastique du Tibet et comptait près de 7 000 moines. Suivre le kora (1 heure 30) autour de ce monastère du XVe siècle constitue l’un des grands moments d’un voyage dans la région autonome.

Détruit à plusieurs reprises par les rois du Tsang et les Mongols, le monastère fut épargné par les gardes rouges durant la Révolution culturelle. Aujourd’hui, Drepung (dont le nom signifie “tas de riz”, en raison de la blancheur des bâtiments qui s’étagent sur la colline) a retrouvé son apparence de bourg monastique et abrite 600 moines. Lors de la pause du déjeuner, vous verrez les moines savourer leur tsampa et leur thé au beurre de yak. L’après-midi, ils débattent avec animation, gestes et frappements de mains. Pour visiter le monastère, le mieux est de suivre les groupes de pèlerins ou les panneaux jaunes.

À 10 minutes à pied en contrebas, le monastère de Nechung, où résidait autrefois l’oracle de l’État tibétain, mérite aussi la visite pour ses impressionnantes peintures murales.

Le bus 25 (2 ¥) circule de Beijing Donglu jusqu’au pied du mont de Drepung, d’où des minibus (3 ¥) grimpent au monastère. En taxi, depuis le quartier du Barkhor, comptez environ 30 ¥. Pour prendre des photos, prévoyez 10-20 ¥ par chapelle.

Zhébàng Sì ; 50 ¥ ; 9h30-17h30, fermeture 14h pour les petites chapelles