Monastère Sainte-Brigitte

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monastère

Монастир Бригіток . Au XVIIIe siècle, ce monastère toujours en activité était un couvent dont l’accès était strictement interdit aux hommes au point que les pompiers ne pouvaient y entrer en cas d’incendie. C’est ainsi qu’une grande partie du complexe construit en bois fut détruit par le feu. Sa cour à l’abandon renferme aujourd’hui un mur du souvenir où des plaques noires portent les noms des victimes du NKVD (commissariat du peuple aux Affaires intérieures), fusillées en 1941 à l’approche des nazis.

vul Kafedralna 14