Musée de la Deutsche Bahn

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

On le sait peu, mais Nuremberg est avant tout une ville ferroviaire. Ce musée qui retrace l’histoire du réseau ferré du pays nous le rappelle : c’est entre Nuremberg et Fürth que circula le premier train de voyageurs d’Allemagne. Cet immense temple dédié au ferroviaire, qui s’étend au-delà de la route, est un site incontournable de Nuremberg, d’autant plus si vous avez un faible pour tout ce qui est sur rails.

Si des enfants vous accompagnent, dirigez-vous sans hésiter au KIBALA (Kinder-Bahnland ; Monde ferroviaire pour les enfants), une partie récemment réaménagée du musée qui compte nombre d’activités ludiques et interactives autour du train. Un gigantesque modèle réduit, l’un des plus grands d’Allemagne, file sur les voies toutes les heures sous la houlette d’un contrôleur en uniforme.

Les deux siècles d’histoire ferroviaire commencent au rez-de-chaussée pour se poursuivre à l’étage où sont abordées les périodes plus récentes. On s’arrêtera devant le plus ancien wagon d’Allemagne (1835) et la belle collection d’objets de la Deutsche Reichsbahn d’Allemagne de l’Est.

Les deux salles consacrées aux locomotives et au matériel roulant sont le clou de la visite, avec l’incroyable wagon rococo de Louis II, surnommé le “Versailles du rail”, ainsi que celle de Bismarck, bien moins ostentatoire. Également remarquable, la plus célèbre loco à vapeur d’Allemagne, l’Adler, construite par les Stephenson à Newcastle pour la ligne Nuremberg-Fürth. Accessible en traversant la route depuis le bâtiment principal, la deuxième salle comporte des locomotives gigantesques, dont certaines sont toujours flanquées d’insignes nazis ou de la Deutsche Reichsbahn.

Deutsche Bahn museum ; 0800-3268 7386 ; www.db-museum.de ; Lessing­strasse 6 ; adulte/enfant 5/2,50 € ; 9h-17h mar-ven, 10h-18h sam-dim