Numa Pompilio Llona

L'avis de l'auteur Lonely Planet

rue

Cette rue historique, nommée en hommage au célèbre poète guayaquileño (1832-1907), part de l’extrémité nord du malecón, sur la droite des marches gravissant le Cerro Santa Ana. Des plaques discrètes rappellent que certaines maisons sur cette petite voie sinueuse sont les demeures d’anciens présidents. L’architecture coloniale et le bois ont bien vieilli, grâce à des soins attentifs.

Des artistes vivent dans ce quartier, et la rue est bordée de galeries d’art et de boutiques d’artisanat.

En continuant, elle finit par rejoindre le fleuve, que longe un agréable chemin pavé.