Basilica di San Salvatore

L'avis de l'auteur Lonely Planet

lieu de culte/musée

Isolée à la périphérie de Spolète, cette basilique oblige à un petit détour et un effort d’orientation. Du cimetière, vous ne verrez aucune signalisation et devrez la chercher parmi les tombes. Mieux vaut donc emprunter la route moins pittoresque qui vient de San Ponziano (voir plus haut).

Bien que l’édifice soit inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2011 comme haut lieu de l’art lombard en Italie, rien n’a vraiment été entrepris pour en faciliter la visite.

Les trois portails de marbre de la façade, très éloignée des canons du roman ombrien, ouvrent sur l’un des mariages les plus réussis entre les architectures classique et médiévale. Commencez pas l’imposante nef centrale, d’origine lombarde, seulement éclairée par quelques arcades formées de colonnes de réemploi. L’obscurité de cet espace contraste fortement avec la lumière qui inonde le chœur et l’abside au fond à travers de grandes fenêtres. Ces derniers constituent des vestiges de l’église primitive du IVe siècle, dont les hautes colonnes à chapiteaux corinthiens supportent une magnifique croisée d’ogives. La croix monogrammée dans l’abside date probablement de la même époque.

Piazza Salmi 1 ; 9h30-12h30 et 14h30-16h30 tlj oct-mars, 9h30-12h30 et 15h-19h tlj avr-sep