Basilica di Santa Rita

L'avis de l'auteur Lonely Planet

lieu de culte

Il y a deux façons d’aborder la basilique : en regrettant que l’édifice actuel (1937-1947) ait causé la démolition du monastère antérieur et se soit inséré avec brutalité dans le tissu urbain, ou bien en appréciant le geste architectural. La voie d’accès aux arcades remplies d’échoppes de souvenirs et la façade flanquée de deux tourelles évoquent vaguement un parc Disney. En montant l’escalier, la grande baie décorée d’anges introduit une atmosphère plus mystique. L’intérieur présente un festival d’images et de couleurs. Avec leur cortège de saints et de patriarches dans des mandorles dorées, les fresques des années 1930 et 1940, signées Ferruccio Ferrazzi, Luigi Montanarini et Gisberto Ceracchini, tirent leur inspiration de l’art byzantin médiéval. Les vitraux de l’abside et de la coupole (endommagée par le tremblement de terre d’octobre 2016), diffusent une lumière pleine de spiritualité. Celle-ci atteint son comble dans la célèbre Cappella di Santa Rita, où le corps de la sainte repose dans un sarcophage vitré reposant sur un socle en marbre. Remarquez aussi le maître-autel sculpté par Giacomo Manzù (1981) et, sur la voûte absidale, la Cène de Luigi Filocamo (1950) au fond hyper-rationaliste.

0743 750 91 ; www.santaritadacascia.org ; Viale Santa Rita ; 6h45-18h tlj nov-mars, 6h45-20h tlj avr-oct