Rodina Mat

L'avis de l'auteur Lonely Planet

mémorial

Батьківщина-мати Il n’y a pas grand-chose à dire de la Rodina Mat, nom qui signifie littéralement “Mère de la nation”, mais dont l’appellation officielle est “Monument en hommage à la défense de la mère-patrie”. Elle s’impose cependant à la vue depuis plusieurs quartiers de Kiev et, si vous arrivez de la rive est (gauche) du Dnipro, cette guerrière de 62 m de haut se dressant sur un podium de 40 m de haut ne manquera pas de vous intriguer.

Inauguré par Léonid Brejnev en 1981, c’est le second et dernier monument dit “Mère de la Nation”, à être érigé en URSS. S’il est du même artiste que l’emblématique Rodina Mat à Volgograd, il n’en a pas la puissance et fut vite tourné ridicule, surtout lorsque les autorités communistes raccourcirent l’épée pour qu’elle ne dépasse pas les coupoles de la laure des Catacombes. Même si vous n’appréciez pas l’art soviétique, vous pourriez être séduit par cette femme de titane de 12 tonnes brandissant une épée et un bouclier. Vous pourrez la regarder droit dans les yeux en prenant l’ascenseur (200 uah) jusqu’à la plate-forme située à hauteur du bouclier.

Les alentours de la Rodina Mat, fréquentés par les promeneurs, comptent plusieurs reliques mystérieuses de l’ère communiste, notamment une flamme éternelle en mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs vieux chars, des hélicoptères, des armes anti-aériennes ainsi qu’un jardin de sculptures réalistes soviétiques dans et autour du souterrain qui mène à la laure.

vul Lavrska 24 ; Arsenalna