Temple Fǎmén

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

法门寺. Ce temple, qui date du IIe siècle, fut érigé pour conserver des phalanges sacrées du Bouddha, offertes à la Chine par le roi indien Ashoka. La section ancienne mérite une visite. Vous pourrez rejoindre la file des pèlerins pour contempler les ossements sacrés. Cela dit, le superbe musée et ses trésors de la dynastie Tang constituent la raison essentielle de l’excursion.

Vous y verrez notamment des boîtes ouvragées en or et en argent (empilées les unes sur les autres pour former des pagodes) et les minuscules reliquaires en cristal et jade qui renfermaient à l’origine les quatre phalanges sacrées.

En 1981, des pluies torrentielles affaiblirent l’antique structure en brique et provoquèrent l’effondrement du pan ouest de la pagode de 12 étages. Les travaux de restauration conduisirent à une découverte extraordinaire : sous la pagode, une crypte scellée contenait plus de 1 000 objets sacrificiels et offrandes royales oubliés depuis des siècles.

Flairant la manne financière, les autorités locales ont commencé à agrandir le site, lequel comprend désormais une vaste section moderne dotée d’une allée de 1,6 km flanquée de dix bouddhas dorés, d’excentriques sculptures modernes et de portes démesurées. Des bus (20 ¥) font la navette pour acheminer les fidèles au temple principal, couronné d’une énorme réplique de la boîte dans laquelle étaient conservées les phalanges sacrées.

Parmi les autres objets figurent des brûloirs à encens travaillés, des tasses et vases en verre romains, des statues, des offrandes d’or et d’argent, et une reconstitution en coupe très réussie de la crypte à quatre chambres symbolisant un mandala tantrique (représentation géométrique de l’univers).

Le temple Fǎmén est à 115 km au nord-ouest de Xī’ān. De la gare ferroviaire de Xī’ān, le bus touristique n°2 (25 ¥, 8h) dessert le temple et revient à 17h. Le site est habituellement inclus dans les circuits de l’Ouest.

Fǎmén Sì ; mars-nov 120 ¥, déc-fév 90 ¥ ; 8h-18h