Villa Adriana

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site archéologique

Les ruines de la vaste maison de campagne de l’empereur Hadrien, à 5 km de Tivoli même, égalent en beauté les sites majeurs de Rome. Construite entre 118 et 138, cette propriété de plus de 120 ha – dont une quarantaine actuellement ouverte au public – était une des plus vastes de l’Antiquité. Prévoyez plusieurs heures pour la visiter.

Ne manquez pas le canopo, canal paysager que domine un nymphaeum (temple à la nymphe du cours d’eau), ni le Teatro Marittimo, refuge personnel d’Hadrien, héros d’un des plus célèbres romans de Marguerite Yourcenar (1903-1987), les “Mémoires d’Hadrien”.

Grand voyageur et passionné d’architecture, Hadrien dessina lui-même une grande partie de sa villa en se basant sur des réalisations qu’il avait admirées de par le monde. Le pecile entourant le bassin proche des murailles est la copie d’un portique vu à Athènes. De même, le canopo, bassin étroit long de 120 m encadré de statues reproduit un sanctuaire de la ville égyptienne de Canope. À l’extrémité, le Serapaeum, nymphée semi-circulaire, accueillait les banquets en été. Près du bassin, l’antiquarium accueille des expositions temporaires (le prix d’entrée de la Villa est majoré pendant les expositions).

Au nord-est du pecile, le Teatro Marittimo, un des bâtiments emblématiques de la propriété, est une mini-villa construite sur l’île d’un bassin artificiel. Accessible à l’origine uniquement par des ponts tournants, elle est actuellement interdite d’accès en raison de travaux de restauration.

À, l’est, la Piazza d’Oro se prête aux photos, particulièrement au printemps, quand son centre enherbé se couvre de fleurs sauvages.

La propriété comprend aussi deux thermes, des temples et des casernes. Le site comprend un parking (3 €).

0774 38 27 33 ; www.villaadriana.beniculturali.it ; tarif plein/réduit 8/4 € ; 9h-1 heure avant le coucher du soleil