Voie des Curètes

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ruines

La voie des Curètes (ou Courètes – les prêtres chargés de l’administration du temple d’Artémis) était la grande artère d’Éphèse, bordée de statues, de grands édifices et de boutiques vendant, entre autres, de l’encens et de la soie. Arpenter cette rue est le meilleur moyen de comprendre ce à quoi pouvait ressembler la vie quotidienne à Éphèse.

Des dépressions circulaires et des rainures régulièrement espacées sont creusées dans le marbre. Leur fonction était double : éviter aux passants de glisser par temps de pluie en hiver, mais également en été quand les marchands arrosaient la rue pour rafraîchir l’atmosphère.

Des arbres en fleur, qui ombrageaient autrefois les rues et les boutiques, contribuaient également à rendre clémente la température. À l’endroit où ils se dressaient, on voit parfois des butées de pierre ornées de 12 creux circulaires. Ce sont les tables de jeux que les Éphésiens utilisaient pour se distraire et parier sur le ludus duodecim scriptorum, ou “jeu des douze marques.”

La disposition des blocs de marbre de la voie semble relever du hasard ; or ils ont été déplacés au fil du temps. Certains comportent de minuscules initiales gravées en grec indiquant le nom de l’entrepreneur responsable de la section (les ouvriers pouvaient ainsi demander leurs gages).

Plusieurs structures bordant la voie comportent des creux où étaient disposées les lampes à huile qui baignaient de lumière l’artère principale de la ville le soir venu.