1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 animaux surdimensionnés
Idées de voyage

10 animaux surdimensionnés

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

Dans la nature, la masse a son importance et est souvent garante de survie. Voici des créatures géantes qui méritent le respect…

1. Dragon de Komodo, Parc National de Komodo (Indonésie)

Il n'a pas d'ailes et ne crache pas de feu, mais c'est le lézard le plus monstrueux de la planète avec ses 3 m de long et ses 160 kg. Et il aime la chair fraîche ! Si sa réputation de « mangeur d'hommes » est exagérée, ses morsure sont connues pour s'infecter du fait de bactéries salivaires. L'ora (le nom local de ce varan) ne vit que sur cinq îles d'Indonésie, dont celles de Komodo et de Rinca, qui forment le parc national de Komodo, où vous aurez sans doute la chance de voir au moins un spécimen de « dragon ».
L'île de Rinca est à 2 heures de bateau de Labuanbajo, sur l'île voisine de Flores ; c'est une destination prisée pour les excursions et vous n'aurez aucun mal à louer une embarcation.

2. Anaconda Vert, Pantanal (Brésil)

Pour être honnête, l'anaconda n'est pas le plus long serpent du monde, le titre revenant au python réticulé. Mais pour ce qui est de la largeur, cette créature de la taille d'un bus – certains mesurent quand même plus de 8 m – possède une circonférence qui lui vaut un poids souvent supérieur à 200 kg. Le Pantanal, au Brésil, est le meilleur endroit pour observer le grand anaconda. C'est une région qui cumule les superlatifs : plus grand marécage d'eau douce du monde, elle abrite une myriade de monstres (grand tamanoir, capybara, jaguar et loutre géante du Brésil).
Les anacondas sont difficiles à observer ; empruntez l'Estrada Parque, une piste de terre qui franchit le centre-sud du Pantanal, souvent traversée par les serpents en journée.

3. Crocodile Marin, Parc National de Kakadu (Australie)

Malgré une carcasse blindée mesurant parfois 6 m de long et plus d'une tonne d'écailles, de dents, de griffes et d'yeux vitreux, le crocodile marin est rendu redoutable… par sa discrétion ! L'un de ces monstres peut rôder tout près de vous, juste sous la surface de l'eau, et vous ne le saurez pas avant d'avoir été entraîné au fond. Si vous visitez le parc national du Kakadu, méfiez-vous de chaque gros morceau de bois : s'il cligne de l'œil, sauvez-vous sans attendre !
On peut voir les crocodiles, en sécurité, lors d'une croisière d'observation sur l'East Alligator River, à Cahill's Crossing ou dans les billabongs du Kakadu (http://kakaduculturecamp.com).

4. Éléphant d'Afrique, Parc National des Éléphants d'Addo (Afrique du Sud)

Si les lions, les girafes et les léopards sont impressionnants, rien ne vaut le face-à-face avec des éléphants : ils sont tout simplement immenses ! Une rencontre avec un spécimen mâle haut de 4 m et pesant plus de 6 tonnes – et pourvu de défenses parfois longues de 2 m – est forcément aussi mémorable qu'effrayante. Le parc national des éléphants d'Addo, dans la province du Cap-Est, est un haut lieu d'observation des pachydermes, avec 450 géants gris répartis dans ses divers biomes. On est bien loin des débuts du parc, en 1931, lorsque 11 éléphants seulement y vivaient.
Il est interdit d'introduire des agrumes dans le parc ; autrefois nourris d'oranges et de pamplemousses, les éléphants se sont attaqués aux véhicules contenant des fruits.

5. Ours Polaire, Churchill (Canada)

Le plus gros plantigrade de la planète – parfois concurrencé par l'ours kodiak d'Alaska – est aussi le plus puissant carnivore terrestre, devant le tigre ; il peut mesurer plus de 2,5 m de long et peser quelque 700 kg. Pour voir de près ce remarquable prédateur, il faut braver la fraîcheur automnale à Churchill, dans le Manitoba : en octobre, les ours y affluent par centaines, attirés par le festin qui les attend lorsque le gel s'empare de la baie d'Hudson.
Le moyen le plus sûr d'approcher les ours est un Tundra Buggy, une sorte de camion vitré équipé d'énormes roues (voir www.tundrabuggy.com).

6. Weta Géant (Nouvelle-Zélande)

Imaginez un croisement entre une sauterelle et un cafard, doublé d'une « armure » qui lui donne une allure médiévale. Cet insecte colossal, l'un des plus gros au monde, a un corps long de 10 cm, une envergure de 20 cm, des pattes hérissées de piques. Ses manières sont tout aussi dissuasives que son apparence : il siffle quand on le dérange. Malheureusement, il est presque impossible de l'observer car la plupart des wetas géants sont confinés sur les petites îles au large de la Nouvelle-Zélande. On peut en revanche espionner les wetas des cavernes à Zealandia, dans le parc naturel de Karori, à Wellington.
Les wetas étant des insectes nocturnes, vous augmenterez vos chances de les voir avec le circuit « Zealandia by Night », proposé tous les soirs (www.visitzealandia.com).

7. Baleine Bleue, Dondra Head (Sri Lanka)

Aucun doute, la baleine bleue est exceptionnelle à tous points de vue. Cet énorme cétacé a toujours été considéré comme le plus gros animal de la terre et affiche des dimensions impressionnantes. Il peut atteindre 30 m de long et peser jusqu'à 180 tonnes – voire plus, qui sait ? –, tandis que son cœur fait la taille d'une voiture. Chassée pendant très longtemps et toujours en danger, l'espèce ne compte guère que 10 000 représentants. Les baleines bleues sont néanmoins faciles à observer : vous devriez en voir depuis Dondra Head, près de Mirissa, sur la côte sud du Sri Lanka.
La meilleure période pour observer les baleines bleues et des grands cachalots se situe de décembre à avril, lorsque la mer est calme.

8. Autruche, Parc National de Nairobi (Kenya)

Se retrouver face à un oiseau plus grand que soi constitue une drôle d'expérience, d'autant plus que l'autruche est une créature étrange, avec ses grands yeux dotés de longs cils, sa cape en plumeau duveteux, son cou qui change de couleur durant la reproduction, ses pattes fines comme du bambou et son minuscule cerveau. Le point fort de cet oiseau de 2 m de hauteur dénué d'ailes est de pouvoir courir à 70 km/h et pondre des œufs pesant 1,5 kg. Pour observer les autruches, rien ne vaut l'atmosphère irréelle du parc national de Nairobi, avec en toile de fond les gratte-ciel de la capitale.
Pour entrer dans le parc, munissez-vous d'une SafariCard, que vous pouvez acheter et recharger à la porte principale ; voir www.kws.org/about/safaricard.html.

9. Tortues Géantes (Îles Galápagos)

On a cru que les Geochelone Abigdonii s'étaient éteints avec Georges, unique représentant de cette sous-espèce de tortue géante endémique à l'île de Pinta… Mais en novembre 2012, une vingtaine d'autres spécimens ont été découverts sur l'île voisine d'Isabela, ouvrant la voie à une politique de repopulation de l'espèce. Il était temps : leur lenteur et leur chair savoureuse firent des tortues des Galápagos des victimes idéales pour les marins affamés. Les 11 sous-espèces de cet énorme reptile – beaucoup de spécimens font plus de 350 kg – sont désormais protégées et déambulent sur les îles, en particulier dans les hautes terres de l'île de Santa Cruz, où on peut les voir dans la réserve d'El Chato.
Vous pouvez rencontrer des tortues à la station de recherche Charles Darwin (www.darwinfoundation.org).

10. Yak (Himalaya)

Ce gros bovin à toison est indiscutablement l'animal emblématique de l'Himalaya. Vous croiserez des yaks au Tibet, au Népal, au Bhoutan et dans les régions montagneuses de l'Inde. Il vous faudra monter très haut pour espérer en apercevoir, au minimum à 3 000 m. Un yak sauvage peut mesurer jusqu'à 2 m au garrot, plus de 3 m de longueur, et peser une tonne. Lors des trekkings au Tibet, les yaks servent parfois au transport du matériel. Mais sans aller en haute montagne, on peut aussi déguster des burgers de yak.
Si les burgers de yak, les steaks de yak et autres déclinaisons figurent souvent au menu des restaurants de Katmandou, Lhassa, au Tibet, reste sans conteste la capitale gastronomique du yak.
 


Paramètres des cookies