-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. 20 sites gratuits à Londres
Astuces voyage

20 sites gratuits à Londres

Texte par

Robert Reid (traduit et adapté de lonelyplanet.com)

Mis à jour le : 5 décembre 2016

Carte

Qui osera se plaindre du fait que les hôtels et les restaurants de Londres sont parfois onéreux ? Aucune autre ville au monde n’offre autant d’activités gratuites : musées de classe mondiale, parcs, promenades en bord de canal, marchés formidables (Portobello Road Market, à Notting Hill Gate, Camden Market, dans Chalk Farm Rd, le merveilleux Columbia Road Flower Market, dans Gosset St, à l’est de Londres, etc.), sans oublier, éventuellement, quelques têtes royales à repérer. De quoi occuper toute une vie. Merci Londres. Voici une petite sélection de ces activités gratuites.

1. Borough Market

Peuplé de fins gastronomes, le Borough Market, en activité depuis le XIIIe siècle environ, est tout ce dont vous avez besoin pour vous constituer un mémorable petit-déjeuner ou déjeuner à emporter. L’une des attractions phares au sud de la Tamise. Ouvert du jeudi au samedi (allez-y le samedi : le marché se montre sous son meilleur jour).

2. Médiathèque du British Film Institute

Niché à l’ombre de Waterloo Bridge, cet institut compte quatre cinémas (payants) et une formidable médiathèque, où l’on peut consulter des archives et regarder des films à titre gracieux.

3. British Museum

Irréel : ce musée, l’un des sites phares de Londres, est complètement gratuit. Quand j’étais à Londres, j’allais parfois y passer vingt minutes, le temps d’admirer la pierre de Rosette, puis je reprenais ma route, gardant l’“homme de Lindow” (un pauvre malheureux du Ier siècle retrouvé en 1984 dans une tourbière, le crâne fracassé), un masque en mosaïque aztèque et quelque sept millions d’autres pièces pour une visite ultérieure. Ne manquez pas les visites guidées eyeOpener, d’une durée de 20 et 50 minutes, offertes gracieusement elles aussi.

4. Houses of Parliament

Le palais de Westminster, siège de “Big Ben” (ou tour de l’horloge), est une merveille néo-gothique datant de la moitié du XIXe siècle. Il ne manque pas de “chambres” - des Communes (House of Commons) et des Lords (House of Lords). Réservez à temps pour assister à quelques échanges d’amabilités à l’occasion des sessions parlementaires.

5. Museum of London

Inconnu de la plupart des touristes, ce musée est pourtant l’une des attractions majeures de la capitale. Il offre une promenade au fil des divers chapitres historiques de Londres, du profil géologique de la vallée de la Tamise à l’ère anglo-saxonne, en passant par les banquiers du XXIe siècle. N’oublions pas le joli café logé dans son jardin.

6. National Gallery

Avec ses 2 000 tableaux d’Europe occidentale, signés notamment de Van Gogh, Renoir, Léonard de Vinci et Michel-Ange, la National Gallery constitue un rendez-vous artistique de poids. Chaque année, plus de 5 millions de visiteurs franchissent les portes de cet édifice de Trafalgar Square. Évitez la cohue en programmant comme les londoniens votre venue le matin en semaine, ou le mercredi en soirée (après 18h). De toute façon, peu importe le jour, c’est toujours gratuit.

7. National Maritime Museum

Attraction numéro 1 de Greenwich, ce bâtiment néoclassique se fait de plus en plus intéressant et divertissant à mesure que l’on s’y immerge. Le musée se concentre sur le passé maritime de la Grande-Bretagne, avec notamment la balle qui terrassa l’amiral Nelson, une réplique du canot de sauvetage d’Ernest Shackleton, et quantité d’activités interactives pour les enfants dans l’exposition Your Ocean.

8. National Portrait Gallery

Avant Google et Wikipedia, c’est ici que les Anglais venaient pour mettre un visage sur le nom des célébrités. À quelques rues au nord de la National Gallery, sur St Martin's Pl, vous y verrez des tableaux et des sculptures, dont le portrait de la reine signé Andy Warhol.

9. Natural History Museum

À l’époque victorienne, on aimait assurément collectionner et cataloguer. Le résultat est cette extravagante collection d’espèces naturelles, installée dans un délicieux bâtiment néo-gothique de 1880. Un squelette de diplodocus monte la garde à l’entrée. Plus loin, on trouve un tyrannosaure ou encore le Darwin Centre, avec 450 000 bocaux de formol remplis de spécimens. Le Wildlife Garden est ouvert uniquement d’avril à septembre.

10. Photographers' Gallery

Cette merveilleuse collection de photographie contemporaine, dans le West End, jouit d’un nouvel espace sur deux niveaux - à l’endroit même où la galerie est installée depuis 2008. Le lieu renferme aussi un formidable café.

11. Science Museum

Formidablement instructif et divertissant, le Science Museum compte sept étages d’expositions interactives. L’Energy Hall met en vedette les premières locomotives à vapeur du début du XIXe siècle. Très prisés des enfants, les expositions du troisième étage comprennent d’anciens planeurs, des montgolfières et des simulateurs de vol.

12. Serpentine Gallery

Cette galerie aux allures de salon de thé de style années 1930, nichée dans les verdoyants Kensington Gardens, est un endroit délicieux pour apprécier l’une des plus belles collections d’art moderne contemporain de Londres. Parmi les artistes exposés, citons notamment Damien Hirst et Jeff Koons. D’immenses baies vitrées diffusent une abondante lumière naturelle. Chaque année, un nouveau “pavillon d’été” est ouvert à proximité, de mai à octobre. Il accueille des projections de films en plein air et des lectures.

13. Sir John Soane's Museum

La maison de John Soane, dans le West End, est l’un des sites les plus fascinants et méconnus de la capitale britannique. Elle abrite les effets personnels et autres curiosités de cet architecte du XIXe siècle, fils de maçon. La maison est en grande partie telle que Soane l’a laissée à sa mort en 1837, des esquisses de Christopher Wren à la salle lanterne, en passant par les chaînes d’esclaves. Essayez d’y aller le premier mardi du mois, lorsque le musée est éclairé à la bougie.

14. St Paul's Church

À ne pas confondre avec la cathédrale Saint-Paul (site majeur assorti d’un billet d’entrée), cette église située sur le flanc ouest de la place de Covent Garden est surnommée “l’église des comédiens”. Le premier spectacle de guignol fut donné juste devant en 1662. À l’intérieur, on trouve des plaques commémoratives en l’honneur de Charlie Chaplin et de Vivien Leigh, la fameuse héroïne sudiste (quoique britannique) d’Autant en emporte le vent.

15. Tate Britain

Dans la famille Tate (le rejeton moderne s’est installé plus au nord en 2000), la Tate Britain ne joue pas le rôle de la grande sœur vieux jeu. Ici, les collections permanentes se concentrent sur les chefs-d’œuvre de la peinture britannique du XVIe à la fin du XXe siècle. Guettez les visites guidées d’une heure et les exposés de 15 minutes autour d’un peintre ou d’un tableau - le tout pour la modique somme de zéro penny.

16. Tate Modern

Puisqu’on en parle, la moitié moderne de la Tate, installée dans un cadre branché au cœur d’une ancienne centrale électrique de Bankside, en bord de Tamise, est l’un des sites les plus prisés de la ville. Si les expositions temporaires coûtent de 8 à 10 £, vous pouvez passer des heures devant les quelque 60 000 œuvres (Pollock, Warhol, Rodin, Matisse, etc.) de la collection permanente (gratuite), divisée en expositions thématiques uniques, comme “Poetry & Dream” (poésie et rêve) pour la section surréaliste. Le bâtiment est stupéfiant et le café à l’étage offre une vue formidable sur la Tamise.

17. Temple Church

Les fans du Da Vinci Code - et ils sont nombreux - ont fait de cette église du XXe siècle un passage londonien obligé, pour le rôle qu’elle joue dans une scène clé du roman. Ce lieu caractéristique, bâti par les moines-soldats de l’ordre des Templiers, offre une oasis d’espaces verts à l’abri de la circulation, au milieu des gratte-ciel de la City.

18. Victoria & Albert Museum

Avec un fonds de 4,5 millions d’objets - tel ce saisissant lustre en verre de Dale Chihuly - cette institution inaugurée en 1852 est tout simplement le plus beau musée des arts décoratifs du monde. Assurez-vous d’avoir un peu de temps devant vous. Le premier niveau est consacré à l’art asiatique (sabres japonais, céramiques chinoises antiques) et européen, tels ces moulages de plâtre utilisés par Michel-Ange pour son David. Citons aussi une collection de photographies forte de quelque 500 000 clichés, rassemblés au fil des 160 années d’existence du musée. Logé dans la Jameel Gallery, consacrée au Moyen-Orient, le tapis d’Ardabil, chef-d’œuvre iranien du début du XVIe siècle, est l’un des plus vieux tapis du monde.

19. Wallace Collection

Probablement la meilleure petite galerie d’art de Londres, loin des circuits touristiques classiques, la Wallace Collection nous replonge avec délice dans la vie aristocratique du XVIIIe siècle. Logée dans une somptueuse demeure restaurée de style italianisant, elle abrite quantité d’œuvres d’art des XVIIe et XVIIIe siècles. Splendide - à moins bien entendu que vous n’habitiez déjà dans un endroit de ce genre.

20. Whitechapel Gallery

Cette institution, qui abrite dix galeries dans un bâtiment Art nouveau inauguré en 1899, mêle les expositions thématiques d’artistes confirmés et de révélations. C’est ici que le Guernica de Picasso fut exposé pour la première fois en 1939. Guettez les concerts, les lectures et les films le jeudi, voire le vendredi, ou faites un saut au café hyper design le temps d’une pause.