-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Reportages
  4. À bord du train du Jungfraujoch à 3 454 m d'altitude
Reportages

À bord du train du Jungfraujoch à 3 454 m d'altitude

Texte par

Claire Angot

Mis à jour le : 1 décembre 2016

Carte

La gare la plus haute d'Europe se situe en Suisse dans les Alpes bernoises, au col du Jungfraujoch. Depuis Interlaken, après 2h30 d'ascension, le regard embrase là-haut un fabuleux panorama d'azur et de neiges éternelles, avec en son centre l'interminable glacier d'Aletsch. Carnet de voyage. 
Rendez-vous était pris au petit jour avec ma guide Erika à l'Auberge de Jeunesse, à deux pas de la gare d'Interlaken Ost. Assez tôt déjà pour pouvoir contempler depuis le centre-ville les silhouettes massives des trois monstres sacrés vers lesquels nous nous dirigerions en train toute la matinée : la Jungfrau (4 158m), le Mönch (4 107 m) et l'Eiger (3 970m), blottis les uns contre les autres. Lovée entre les lacs de Thoune et de Brienz, Interlaken est la Mecque suisse des sports extrêmes (rafting dans les torrents, sauts à l'élastique au-dessus d'un glacier, escalade de cascades de glace…). Elle attire vers elle des cohortes de touristes asiatiques que nous retrouvons à la gare, les yeux encore embués de sommeil, vérifiant déjà l'état de leur bâton à selfie pour ne pas rater la photo de la journée.

Depuis l'inauguration de la ligne de chemin de fer en 1912, la montagne en a vu passer des modes et des nationalités. "La dernière partie de l'ascension comporte un tunnel de 7 km de long, m'explique ma guide. C'est sans doute la prouesse technique la plus folle pour l'époque ! Trente ouvriers, surtout des immigrés italiens qui fuyaient la pauvreté, y ont laissé la vie. Principalement à cause d'accidents de dynamite. Le plus jeune n'avait même pas 17 ans." La montagne a réclamé son tribut, considérait-on alors.

Cache-cache avec les sommets

Nous montons jusqu'à Kleine Scheidegg, où d'autres voyageurs nous rejoignent, puis jusqu'à la station de Lauterbrunnen, l'eden des base-jumpers du monde entier. Petit privilège : on m'autorise à grimper dans la cabine du conducteur du train pour faire des photos. Les wagons serpentent dans une petite brume matinale qui refuse de dire si elle se lèvera ou non. Le rail joue à cache-cache avec les sommets. Le panorama est déjà sublime !
Après un arrêt en gare d'Eigergletscher, un dernier coup d'œil à la face nord de l'Eiger, la pente se fait plus raide, et voilà que nous nous enfonçons dans les entrailles du géant percé à la dynamite. Trente minutes de tunnel plus tard, le tortillard nous laisse au terminus : la gare du Jungfraujoch, 3 454 mètres. Ne reste qu'à se hisser sur la terrasse dite du "Sphinx" (un observatoire météorologique), à 3571 m d'altitude, histoire de gagner encore un peu de vue.


Le glacier le plus long d'Europe

Tout là-haut, l'émerveillement est sans limite ! Impossible de décoller les yeux de la folle quantité de glace et de roc qui se sont donnés rendez-vous ici, à fleur de ciel, dessinant un paysage d'une infinie sérénité. "C'est d'ici que le glacier d'Aletsch, le plus long d'Europe, entame sa descente de 23 km vers le Valais", m'explique Érika. Comme un immense fleuve de glace qui se serait figé en un instant entre les sommets.

Un paradis blanc adulé par les skieurs de randonnée et les marcheurs de tout niveaux, qui sont nombreux à passer la nuit au refuge de Mönchsjoch, à seulement une heure de là, afin de profiter des possibilités offertes par le site.
À l'heure de la redescente, si vous ne souhaitez pas retourner à Interlaken, une option peut consister à mettre le cap sur Grindelwald, l'une des plus anciennes stations helvètes. L'été, le trajet en train via les paysages d'alpages est un délice. Sur place, une foule d'activités outdoor s'offrent à vous, avec en tête une randonnée depuis le sommet du First (accessible en télécabine) jusqu'au lac de Bachalp. Pour faire durer le plaisir, on peut même passer la nuit au refuge du Faulhorn. De là, 3h de marche mènent au départ du train du Schynige Platte, un autre tortillard de charme qui serpente dans la région. 

Infos pratiques : 
L'aller-retour adulte coûte 204,40 CHF et 25% moins cher avec le Swiss Travel Pass, le billet tout-en-un pour voyager dans toute la Suisse
Bon plan : le premier départ (6h35, billet Good Morning) ne coûte que 145 CHF depuis Interlaken Ost (www.jungfrau.ch). Départ possible de Kleine Scheidegg à 8h ou 8h30. Le train circule toute l'année. Vous pouvez étaler la montée et vous arrêter aux stations intermédiaires pour plusieurs jours.


Découvrez 10 voyages en train légendaires