-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Comment visiter Tahiti à petits prix
Astuces voyage

Comment visiter Tahiti à petits prix

Texte par

Jean-Bernard Carillet

Mis à jour le : 5 décembre 2016

Carte

Inutile d’hypothéquer votre maison pour découvrir Tahiti et la Polynésie française. Malgré leur réputation de destination luxueuse, ces îles paradisiaques peuvent se visiter moyennant un budget abordable- à condition de faire les bons choix.

Hébergements à prix raisonnable

Si dans les magazines les reportages consacrés à la Polynésie mettent souvent l’accent sur les hôtels ultra chic, la Polynésie française offre en vérité une gamme d’hébergements assez diversifiée. Vous pouvez économiser en logeant dans les nombreuses pensions de famille ou options chez l’habitant qui parsèment ces îles. Rien de glamour ou de tapageur ici, mais des structures sans prétention qui se fondent parfaitement dans l’environnement tropical. Les plus économiques (à partir de 60 € la double) se composent de bungalows sommaires de style local, équipés de douches (froides) et de minces cloisons. Les plus haut de gamme (comptez 75-90 €) offrent de meilleurs équipements et davantage de confort.
Ces établissements, majoritairement tenus par des familles polynésiennes (votre argent bénéficie donc directement à la population locale), présentent un bon rapport qualité/prix et permettent de se familiariser avec la culture locale – l’occasion de partager des expériences plus personnelles et authentiques que dans un hôtel.
Nichées dans des collines verdoyantes ou en bord d’océan, la plupart des pensions jouissent d’un bel emplacement. Dans l’archipel des Tuamotu, elles sont assorties d’une fabuleuse vue sur le lagon (un bungalow donnant sur une mer turquoise, pour 75 € la double, qui dit mieux ?).
Bonne nouvelle aussi pour ceux qui souhaitent passer leurs vacances sous la tente, la Polynésie française possède plusieurs campings. Cela dit, ne vous attendez pas à des établissements dotés de quantité d’infrastructures. La plupart du temps, il s’agit de simples pensions assorties d’un coin où planter sa tente et d’un accès aux équipements. Le prix ? Environ 12 € par personne.

Sélectionner les îles les plus abordables

Tout comme la France ne se résume pas à Paris, la Polynésie française ne se résume pas à Bora Bora, Tahiti et Moorea (les destinations privilégiées par les tour-opérateurs). Avec environ 30 îles (disséminées sur cinq archipels) dotées d’établissements touristiques, vous n’aurez que l’embarras du choix. Petit conseil : évitez les endroits trop connus - et coûteux - comme Bora Bora, et envisagez des îles moins célèbres (mais tout aussi charmantes), où le rapport qualité/prix est bien meilleur. Voici quelques suggestions : Maupiti (la petite sœur de Bora Bora), Raiatea, Tahaa (archipel de la Société), Mataiva, Tikehau (archipel des Tuamotu), Nuku Hiva, Ua Huka, Ua Pou (îles Marquises), ou encore Raivavae et Rurutu (archipel des Australes).

Comment se restaurer à petit prix

On peut manger à un prix raisonnable en fréquentant les snacks et en commandant des sandwiches, des salades, du poisson cru, du poulet grillé ou des plats chinois. La majorité des pensions proposent la demi-pension (nuit, petit-déjeuner et dîner) moyennant environ 20 € par personne (menu fixe), à condition de réserver (généralement la veille). C’est un moyen fantastique de rencontrer la population et de tester la cuisine locale sans se ruiner.
Cuisiner soi-même peut aussi vous permettre de réaliser de grosses économies. Nombre de pensions possèdent une cuisine équipée et dans la plupart des grandes îles, on trouvera aisément du poisson, des fruits et des légumes frais, vendus sur des étals en bord de route.

Comment se déplacer à petit prix

Air Tahiti, la compagnie aérienne de la Polynésie française, offre six forfaits permettant de circuler entre plusieurs îles. De cette manière, vous économiserez environ 30% par rapport à un vol régulier. Si vous avez une âme d’aventurieur et n’êtes pas trop pressé, le voyage en bateau vous reviendra encore moins cher. Des cargos desservent régulièrement la plupart des îles, notamment dans les archipels de la Société et des Tuamotu.
La location d’une voiture revient cher. En revanche, il est possible de circuler à vélo sur de nombreuses îles. Les distances sont rarement excessives, la circulation n’est pas très dense et les routes côtières ne sont pas franchement vallonnées. Comptez moins de 11 € par jour.

Choisir le bon moment pour partir

Evitez les périodes les plus chargées de l’année, et préférez les séjours hors saison ; les prix des billets sont un peu moins élevés et c’est à cette époque qu’on a le plus de chances de faire de bonnes affaires. En juillet-août, les avions sont pleins à craquer et les prix flambent. La période entre Noël et le Nouvel An est également très prisée. Les saisons intermédiaires - avril-juin et septembre-novembre - réservent les meilleures offres.