-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. France : à la recherche des abbayes perdues
France

France : à la recherche des abbayes perdues

Mis à jour le : 9 janvier 2017

Carte

Témoins prestigieux d'un glorieux passé, ces églises semblent avoir pris leur retraite. Elles se découvrent aujourd'hui dans des paysages préservés. L'occasion de retrouver paix et sérénité.
 

1. Abbaye de Fontenay (Côte-d'Or)

« Fille de Cîteaux », l'abbaye de Fontenay, fondée en 1118, est un monde préservé. Le vent bruisse dans le grand platane planté en 1780, l'eau abonde dans les fontaines et l'art des maçons romans impressionne. La forge, l'une des premières fabriques d'Europe, reconstituée récemment, y est moins connue. L'abbaye mère avait fixé la règle : prier et travailler, et, dès le XIIIe siècle, les moines y produisirent du fer et de la terre cuite.
Les cinéphiles connaissent le cloître que Gérard Depardieu-Cyrano hante dans le film de Jean-Paul Rappeneau (1990). Pour plus d'infos, consultez le site www.abbayedefontenay.com
 
 

2. Abbaye de Fontfroide (Aude)

Un endroit béni des dieux ! L'abbaye cistercienne de Fontfroide ressemble à la cité monastique idéale. Devenu un domaine viticole et un lieu de culture et d'art, cet ensemble conventuel de grès rouge, le plus vaste de France, magnifiquement restauré, repose dans un écrin de collines boisées, au milieu des oliviers et des cyprès. Sans cesse embellie par les moines, du XIIe siècle à la fin de l'Ancien Régime, l'abbaye s'ouvre au visiteur par un porche et une cour d'honneur très Grand Siècle. L'intérieur renferme un sublime réfectoire et un cloître aux colonnes gracieuses. Dans l'ancien chai, vous pourrez goûter les vins de la propriété avant de flâner dans les jardins à l'italienne et la roseraie.
D'avril à septembre, concerts classiques et festivals de musique se succèdent dans les murs de l'abbatiale.


 
 

3. Abbaye du Thoronet (Var)

Nichée dans un vallon boisé, cette abbaye cistercienne, édifiée entre 1160 et 1230, séduit malgré son austérité. Son agencement autour d'une église en croix latine, de bâtiments d'habitation et d'un magnifique cloître, la pureté de ses lignes et son absence de décorum fourni séduira même les âmes les plus profanes. Sur le plan architectural, la simplicité de ses volumes et son adaptation aux impératifs de la vie communautaire furent une source d'inspiration pour des architectes contemporains comme Le Corbusier.
Avec l'abbaye de Silvacane et Notre-Dame de Sénanque, l'abbaye du Thoronet est l'une des trois « sœurs » cisterciennes de Provence.


 
 

4. Abbaye de Flaran (Gers)

Fondée en 1151 dans la vallée de la Baïse, l'abbaye de Flaran est bâtie dans le plus pur style cistercien. Ce sont des moines bourguignons qui construisirent en Gascogne ce joyau de l'art compagnonnique comprenant une église romane avec une nef à trois travées, un cloître, une salle capitulaire voûtée d'ogives, les cellules des moines, le logis abbatial et un jardin de plantes aromatiques et médicinales. Propriété du département du Gers, l'abbaye est aujourd'hui un Centre patrimonial départemental qui accueille de nombreuses expositions.
Ne manquez pas la visite de l'étonnante bastide circulaire de Fourcès, située à quelques kilomètres de l'abbaye de Flaran.


 
 

5. Abbaye de Jumièges (Seine-Maritime)

Les superbes ruines de l'abbaye de Jumièges, célébrées par Victor Hugo, racontent son histoire tourmentée : fondée au VIIe siècle, atelier de copistes et prospère centre religieux et intellectuel au XIIIe siècle, carrière de pierre au début du XIXe siècle… elle fut malmenée successivement par les Vikings, la guerre de Cent Ans, les huguenots puis la Révolution. Sic transit gloria mundi : « Ainsi passe la gloire du monde ». Les vestiges d'architectures carolingienne, romane et gothique se dressent sur le tapis vert de la campagne normande, tandis que la nef, privée de toit, semble vouloir laisser ses hauts murs entamer un dialogue direct avec le ciel.
L'écrivain Maurice Leblanc avait vu, dans la répartition des abbayes normandes le long des boucles de la Seine, le dessin de la Grande Ourse. www.jumieges.fr


 
 

6. Rocher de Dabo (Moselle)

Un vrai nid d'aigle, perdu aux confins de la Moselle. À 647 m d'altitude, le rocher de Dabo toise les Vosges mosellanes et le village éponyme. Sur cette forteresse naturelle de grès, encadrée d'un environnement exceptionnellement verdoyant, se dresse une magnifique chapelle de style roman consacrée au pape Léon IX, construite en 1889 sur les ruines d'un château édifié vers la fin du premier millénaire. On y accède par un escalier. À proximité de la chapelle a été aménagée une plateforme d'observation d'où l'on embrasse un panorama superbe sur les sommets des Vosges du Nord et le plateau lorrain.
De belles randonnées sont à faire autour du rocher de Dabo (fiches à télécharger sur www.ot-dabo.fr).
 
 

7. Chartreuse du Reposoir (Haute-Savoie)

En arrivant au fond de la vallée encaissée longeant le petit Foron, depuis le village du Reposoir, on imagine le courage et le travail qu'il a fallu aux moines qui fondèrent ici un monastère, au XIIe siècle. Un temps laissée à l'abandon, au début du XXe siècle, la Chartreuse est devenue carmel en 1932 et une vingtaine de sœurs carmélites prolongent la vie monastique du lieu. Classés monument historique en 1995, les bâtiments se disputent la vedette avec le cadre exceptionnel alentour, constitué de sommets, de forêts mystérieuses et d'un lac proche du monastère.
Fête de Notre-Dame du Mont-Carmel chaque année le 16 juillet. Informations : 04 50 98 15 01.


 
 

8. Abbaye de Noirlac (Cher)

L'abbaye de Noirlac, fondée au milieu du XIIe siècle, est un ensemble d'une grande austérité, conservé dans son intégralité. L'endroit est idéal pour apprécier les concerts de chants grégoriens, grâce à l'acoustique très particulière et à un environnement naturel préservé des constructions modernes. Construite en pierre blanche, cette abbaye cistercienne a failli tomber en ruine avant d'être entièrement restaurée dans les années 1950. C'est aujourd'hui l'un des monastères les mieux conservés de France. Les vitraux modernes ont été réalisés en 1975 par le plasticien français Jean-Pierre Raynaud.
L'abbaye propose plusieurs rendez-vous artistiques, dont le festival de musique « Les Traversées, rencontres musicales de Noirlac ».


 
 

9. Abbaye de Murbach (Haut-Rhin)

L'ancienne abbaye bénédictine, fondée en 728 par Saint-Pirmin, domina la région de Guebwiller jusqu'à la Révolution. Aujourd'hui, les bâtiments de vie et la prestigieuse bibliothèque ont été remplacés par un cimetière. De l'église majestueuse, il ne reste que le transept et le chœur qui se fondent dans le paysage verdoyant d'un village d'une centaine d'âmes au fond d'une vallée encaissée. Un conseil, pour mieux apprécier la vue sur le village : grimpez jusqu'à la chapelle Notre-Dame-de-Lorette.
Depuis Guebwiller, remontez le cours de la Lauch (vallée du Florival), puis, à Buhl, celui du Murbach (www.tourisme-guebwiller.fr).
 
 

10. Abbaye de Beauport (Côtes-d'Armor)

Blottie dans l'anse de Paimpol, l'abbaye maritime de Beauport, classée monument historique en 1862, est l'un des exemples d'architecture religieuse les plus importants de Bretagne (la majeure partie des bâtiments sont d'origine et datent du XIIIe siècle). C'est aussi l'un des plus fascinants, car ce patrimoine historique et culturel exceptionnel, lové dans un écrin de verdure de 110 ha et rythmé par le va-et-vient des marées, offre des points de vue grandioses sur la baie, le large et les chapelets d'îles voisins.
Ne manquez pas l'itinéraire nocturne dans l'abbaye et ses jardins, organisé en été.