-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les 10 plus grandes destinations d'artistes
Idées de voyage

Les 10 plus grandes destinations d'artistes

Mis à jour le : 24 janvier 2017

Carte

Admirer des chefs–d'œuvre de l'art et du design, visiter des maisons d'artistes et peut–être trouver l'inspiration… tout ça sans mettre les pieds dans un musée !
 

1. Monet à Giverny (France)

Le petit village de Giverny, dans la campagne normande, est un aimant pour tous les admirateurs de Monet et de l'impressionnisme. De 1883 et jusqu'à sa mort en 1926, Claude Monet vécut ici dans une grande maison entourée de jardins fleuris. Au nord du domaine se trouve le Clos normand, qui renferme la longue maison de crépi rose et l'atelier des Nymphéas. Mais c'est surtout près du Jardin d'Eau que vous comprendrez d'où le maître tira son inspiration : c'est ici que Monet dessina ses fameux nymphéas, ainsi que le pont japonais. Lumières, couleurs, effluves enivrants suffiront à vous donner envie de jouer du pinceau à votre tour.
Vous désirez passer la nuit dans la région ? Monet aurait lui-même dormi à la Musardière, demeure du XIXe siècle (www.lamusardiere.fr ; doubles à partir de 77 €).
 
 

2. Van Gogh à Arles (France)

Si les vestiges romains et les demeures pittoresques des ruelles d'Arles vous donnent un étonnant sentiment de déjà-vu, c'est parce que Vincent Van Gogh, Arlésien d'adoption, les a si merveilleusement immortalisés. Malheureusement, pas un seul des quelque 200 tableaux réalisés ici par le peintre (en seulement 15 mois !) n'est conservé à Arles, ce qui n'a pas empêché la ville d'en faire l'un de ses meilleurs atouts. Reconstitution de sa chambre ou expositions organisées dans l'ancien hôpital où il se fit recoudre l'oreille, Van Gogh est partout. Ne manquez pas le circuit Van Gogh, promenade à pied dans les lieux où l'artiste installa son chevalet et exécuta des chefs-d'œuvre tels que sa Nuit étoilée sur le Rhône.
Les splendides arènes romaines d'Arles inspirèrent elles aussi Van Gogh. À voir au bien nommé rond-point des Arènes.


 
 

3. Métro de Moscou (Russie)

Ils sont chaque jour quelque 9 millions à pénétrer dans cette œuvre d'art labyrinthique. Le métro de Moscou est non seulement le moyen le plus facile, le plus rapide et le moins cher de se déplacer dans cette mégapole, mais il est aussi ultracélèbre pour le design et les œuvres de ses stations. Certes, on n'évoque ici que l'histoire, la guerre ou les succès du régime soviétique, voire les trois à la fois. Mais vous verrez dans les stations de la ligne circulaire (Koltsevaïa) une pléthore de mosaïques spectaculaires, de marbres et de héros militaires. La station Maïakovskaïa, sur la ligne Zamoskvoretskaïa, avec son style Art déco, est sans nul doute la pièce maîtresse de ce musée qui ne dit pas son nom.
Achetez une carte multitrajets ou 30 jours (84-860 roubles) et circulez jusqu'à plus soif. Renseignements sur www.mosmetro.ru.


 
 

4. Gaudí à Barcelone (Espagne)

Depuis la fin du XIXe siècle, Barcelone a souvent été à l'avant-garde de l'art, de l'architecture et de la décoration, trois domaines dans lesquels a excellé Antoni Gaudí (1852-1926). Avec les autres modernistes, cet artiste a marqué la ville d'une empreinte indélébile. Parmi ses incontournables figurent la fantastique Casa Batlló, l'ondoyante Casa Milà (plus connue sous le nom de La Pedrera) et le fantaisiste parc Güell, où Gaudí s'« essaya » au paysagisme. Cependant, c'est la Sagrada Família qui lui vaut d'être connu dans le monde entier : cette cathédrale inachevée qui perce les cieux vous laissera pantois.
Dans le parc Güell, la Casa Museu de Gaudí (www.casamuseugaudi.org) est aménagée là où vécut un temps l'architecte et présente mobilier et premiers croquis.


 
 

5. Banksy à Bristol (Angleterre)

So shocking, Banksy sur la même liste que Michel-Ange et Léonard de Vinci ? ! Et pourquoi pas ? Bristol vous rapprochera de celui qui s'est spécialisé dans les pochoirs, le détournement et les coups montés : Banksy, le guérillero du graffiti. Son identité est un secret bien gardé, mais il serait né en 1974 non loin de Bristol, et certaines de ses œuvres sont à voir ici. Ne manquez pas son célèbre Love Triangle au pochoir (mari en colère, épouse volage et amant nu suspendu à un bord de fenêtre) en bas de Park Street ; d'autres sont à voir sur un côté du club flottant Thekla et dans Cheltenham Road, en face du carrefour avec Jamaica Street.
Le Thekla est un bateau converti en bar dans le port de Mud Dock.


 
 

6. Frida Kahlo à Mexico (Mexique)

L'artiste Frida Kahlo passa toute sa vie, de sa naissance à sa mort, à la Casa Azul (« maison bleue »), qui abrite aujourd'hui le Museo Frida Kahlo. Bâtie par son père trois ans avant sa naissance, la maison est parsemée d'objets évoquant sa vie, sa longue et souvent tumultueuse histoire d'amour avec le grand fresquiste Diego Rivera (deux pèlerinages artistiques pour le prix d'un !) et le cercle d'intellectuels de gauche qu'ils réunissaient chez eux. Bijoux, vêtements, livres et autres objets du quotidien de Frida se mêlent à des œuvres d'art, à des photos et à des lettres, mais aussi à un éventail d'œuvres précolombiennes et d'objets d'artisanat mexicain. On croirait rendre visite à une amie fabuleusement talentueuse…
Le musée (www.museofridakahlo.org) est une plongée étonnante dans le Mexique des années 1940, tant celui de Kahlo que de tous les artistes et artisans mexicains.


 
 

7. Michel-Ange au Vatican

Petite entorse au concept du « hors musée » : il faudra vous perdre dans le dédale des musées du Vatican pour rejoindre la remarquable chapelle Sixtine, mais impossible de passer sous silence l'œuvre la plus célèbre de l'histoire. Ornant la voûte en berceau, les fresques aux détails spectaculaires de la Genèse (1508-1512) de Michel-Ange sont considérées comme un sommet de l'art occidental, et vous ne manquerez pas non plus le fascinant Jugement dernier dépeint au-dessus de l'autel (1536-1541). Il a fallu quatre années de labeur solitaire à l'artiste pour réaliser son chef-d'œuvre de 800 m², mais cela fait 500 ans qu'il donne la chair de poule à tous les visiteurs.
Vous n'allez pas vous contenter de rester les yeux en l'air en vous grattant le menton d'un air intelligent ! Plongez dans l'œuvre avec la visite guidée (adulte environ 30 €).


 
 

8. Léonard de Vinci à Milan (Italie)

Lorsque vous en aurez fini (carte de crédit épuisée, ventre rempli) avec les nourritures bien terrestres du chic milanais, laissez le ciel nourrir votre esprit. L'œuvre la plus connue qu'abrite Milan est incontestablement La Cène de Léonard de Vinci, qui immortalise l'instant où Jésus annonça la trahison de l'un de ses disciples. Cette fresque orne l'un des murs du Cenacolo Vinciano, le réfectoire attenant à l'église de Santa Maria delle Grazie. Réalisée à la fin du XVe siècle, elle a connu une restauration mouvementée. Réservez votre billet pour déterminer en votre âme et conscience si l'apôtre à gauche du Christ est vraiment Marie Madeleine, ainsi que le suggère Dan Brown dans Da Vinci Code.
Réservation impérative (en ligne sur www.cenacolovinciano.org) pour participer à la visite de 20 minutes et admirer le chef-d'œuvre de Vinci.


 
 

9. Gauguin en Polynésie (France)

Les tableaux colorés du postimpressionniste Paul Gauguin (1848-1903) sont devenus emblématiques de Tahiti. Fuyant les conventions, il arriva en 1891 et passa plusieurs années très fécondes sur cette île polynésienne. Il effectua son second séjour dans le Pacifique sur l'île de Hiva Oa, aux Marquises, dans une demeure qu'il construisit lui-même et baptisa la « maison du Jouir ». L'île abrite aujourd'hui une reconstruction de cette habitation. Riche d'une flore sublime, sillonnée par des rivières cristallines et encadrée par de majestueux sommets, Hiva Oa pourrait conduire à la peinture et à la passion les esprits les plus rigoristes. Romantiques et amateurs d'art visiteront le cimetière du Calvaire, sur une colline couverte de frangipaniers, site idéal pour la sépulture de Gauguin.
Logement de rêve au Hanakee Hiva Oa Pearl Lodge (www.pearlresorts.com).


 
 

10. Dalí à Figueras (Espagne)

Un édifice rose surmonté d'œufs géants et de statues d'Oscar stylisées au beau milieu d'une ville catalane sans histoire ? C'est du Dalí tout craché ! Salvador Dalí est né à Figueras en 1904 et y créa dans les années 1960 et 1970 son inratable Teatre-Museu Dalí, voyage multidimensionnel dans l'un des esprits les plus féconds (certains diront les plus dérangés) du XXe siècle. De l'extérieur déjà, l'édifice surprend avec ses étranges sculptures qui ne laissent aucun doute sur la créativité du génie. À une vingtaine de kilomètres de là, dans le village côtier de Portlligat, il est possible de visiter (sur réservation) sa maison-atelier fantaisiste et stylée. Lire notre article sur Dalí en Catalogne
Figueras est située à 136 km au nord de Barcelone : un trajet de 2 heures à bord du Catalunya Exprés au départ de la gare principale de la capitale catalane (Estació de Sants).
 
 

1000 idées de voyage

Retrouvez encore plus d'idées de voyages en dehors des sentiers battus dans le livre 1000 idées de voyage publié chez Lonely Planet.