-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les destinations les plus kitsch du monde
Idées de voyage

Les destinations les plus kitsch du monde

Mis à jour le : 24 janvier 2014

Carte

Le meilleur du lourd, du clinquant et du mauvais goût superbement assumés.

1. Lederhosen (Allemagne, Autriche)

En dehors du monde germanophone, l’idée que les lederhosen (shorts en cuir) symbolisent la virilité masculine laisse sceptique. Apparus pour la première fois au XVIIIe siècle en Allemagne, ces shorts finement brodés en peau d’élan, de chèvre, de veau ou de porc, portés au genou et retenus par des bretelles en cuir, étaient la tenue préférée des solides montagnards bavarois. Une tenue plutôt seyante, à en croire des photos d’époque... mais qui devait beaucoup en réalité au corps athlétique des modèles. De nos jours, les vendeurs de lederhosen commercialisent des prothèses qui rendent les mollets plus virils.
Procurez-vous-en une paire au Miracle’s Wax Museum de Salzbourg en Autriche (rue Getreidegasse) et pourquoi pas de l’eau de toilette Mozart pour compléter la panoplie ?

2. Illuminations de Blackpool (Angleterre)

Reine incontestable des stations balnéaires anglaises délurées, Blackpool l’effrontée ne ménage pas ses efforts pour asseoir sa position de deuxième ville la plus visitée du pays après Londres. Forte de 16 millions de visiteurs annuels, elle n’a cure de véhiculer une réputation de mauvais goût, de pacotille, voire de ville un brin tapageuse. Blackpool est célèbre pour sa tour, ses trois jetées, sa Pleasure Beach et ses illuminations, heureux stratagème qui prolonge la courte saison estivale. De début septembre à début novembre, des milliers d’ampoules électriques et de néons éclairent les 8 km de son front de mer. De quoi électriser le public !
Il existe des trains directs pour Blackpool au départ de Manchester et de Liverpool ; en partant d’ailleurs, il faut changer à Preston.

3. Bars Cosplay, Tokyo (Japon)

Si l’idée de vous déguiser en personnage de “Dragon Ball” ou en “Hello Kitty” vous tente, allez donc faire un tour dans l’un des nombreux bars cosplay (contraction de “costume play”, “jouer en costume”) de Tokyo. On y croise des héros de mangas, de BD, de jeux vidéo et de dessins animés en chair et en os vêtus de costumes très recherchés. Le quartier d’Akihabara (ou Akiba) à Tokyo est le meilleur endroit pour plonger dans ce monde, où des chevaliers de dessins animés aux cheveux bleus, revêtus de leur armure, sirotent une bière le plus sérieusement du monde, tandis que d’adorables demoiselles minaudent en battant des cils comme Bambi.
Le quartier d’Akihabara, situé en centreville, est reconnaissable à ses boutiques d’électronique.

4. Affiches de Bollywood, Mumbai (Inde)

L’exubérante industrie du cinéma d'Inde est non seulement la première et la plus ancienne du monde, mais on lui doit aussi certaines des scènes les plus audacieuses, bizarres et délicieusement kitsch du septième art. Les affiches présentant les films de Bollywood reflètent souvent cette grande originalité. Naguère, des artistes locaux peignaient ces affiches à la main dans chaque ville, avec plus ou moins de véracité artistique : les vedettes y étaient parfois méconnaissables. Avec l’arrivée du numérique, ces affiches artisanales ont été élevées au rang d’oeuvres d’art et font l’objet d’expositions, de Londres à Milan. Où trouver les plus belles affiches, si ce n’est à Mumbai (Bombay), capitale de l’industrie de Bollywood ?

5. Russian Kitsch Restaurant, Saint-Pétersbourg (Russie)

Une fausse opulence exquise baigne ce restaurant russe qui multiplie les clins d’oeil ironiques et épicuriens au mauvais goût et aux célébrités. Marbre vert, bronzes polis et dorés, guirlandes de fleurs, plafonds décorés de fresques peintes à la main, somptueux sofas et galerie de bustes nus semblent sortis des rêves les plus fous. Malgré ce faste discutable, l’ambiance est totalement décontractée et la vodka coule à flots. Le menu dépareillé reflète l’absurdité du décor, à l’image des harengs à la pistache, et ajoute au côté loufoque.
Revêtez votre tenue la plus excentrique pour vous rendre dans ce restaurant situé sur l’île Vassilievski. Plus d'infos sur www.russkaya-storona.ru

6. Parc Grutas, Druskininkai (Lituanie)

Empreint d’humour noir et d’ironie, ce musée aux allures de parc d’attractions, également appelé “Stalin World”, est consacré à la Lituanie de l’ère soviétique. Un jardin de sculptures rassemble des statues d’anciennes personnalités communistes, et des reconstitutions de goulags incluent barbelés électrifiés et miradors. Il fut un temps question d’acheminer les visiteurs dans des bétaillères, mais le projet a été abandonné face au tollé qu’il suscita dans l’opinion. On y reconstitue aussi des scènes : Staline haranguant la foule, des pionniers du soviétisme chantant la dignité du travail et Lénine, assis sur un banc, taquinant le goujon.
Consultez le site www.grutoparkas.lt pour plus de renseignements sur les tarifs, l’adresse et les transports.
 

7. Grottenbahn, Linz (Autriche)

Quoi de plus kitsch que la ribambelle de gnomes qui siègent à Grottenbahn, au sommet du mont Pöstlingberg, à Linz ? Dans cet étrange petit parc d’attractions, un train fantôme chemine au milieu de joyeux lutins, de stalactites scintillantes, de créatures des bois et de personnages des contes de Grimm. À la descente du train, des scènes d’un autre âge évoquent encore l’univers de Grimm. S’il n’est pas près de figurer en tête des sites autrichiens à visiter impérativement, et qu’il y règne une atmosphère étrange (est-ce dû aux chats empaillés ?), ce parc ravira les fans de nains et de lumières féériques...
Grottenbahn est ouvert au public de 10h à 17h (18h de juin à août).

8. Tiki Ti, Los Angeles, Californie (USA)

Une liste de lieux kitsch ne saurait être complète sans un bar tropical. Et cette version miniature située à Los Angeles, à la décoration polynésienne omniprésente, en est l’archétype. On peut faire tourner une “roue de la soif” pour choisir sa boisson et la carte affiche 92 cocktails tropicaux. La famille est aux commandes depuis deux générations. Le père, Ray Buhen, a ouvert en 1961, et son fils et son petit-fils tiennent aujourd’hui le bar. Trouvez-vous une petite place pour goûter à leurs cocktails. Si vous commandez un Uga Buga, toute la salle criera “Uga Buga”. Essayez pour voir !
Le bar ouvre généralement à 16h. Consultez le site (http://www.tiki-ti.com) avant de faire le déplacement : il est parfois fermé pour congés.
 

Mao

Stand de souvenirs de Mao à Chengdu

9. Souvenirs de Mao, Shanghai (Chine)

Porte-clefs, cendriers, montres, bagues, briquets, thermomètres, serviettes ou encore yo-yo, l’image du père de la Révolution culturelle demeure omniprésente en Chine. Un objet un peu kitsch à l’effigie du Grand Timonier fera un bon cadeau (quel ami, à votre retour, refuserait un yo-yo Mao ?). Attention toutefois à ne pas trop parader avec vos achats dans le pays, car Mao y suscite encore des sentiments bien ancrés, déférence ou traumatisme.
Faites le plein de souvenirs maoïstes ringards dans le quartier de la Concession française à Shanghai. 

10. Grand temple caodaïste, Tay Ninh (Vietnam )

Où trouver une fresque représentant l’homme d’État chinois Sun Yat-Sen (1866-1925), le poète vietnamien Nguyen Binh Khiem (1492-1587) et... Victor Hugo (1802-1885), signant la “troisième alliance entre Dieu et l’homme” ? Dans ce grand temple de la religion caodaïste, bien sûr ! Cette religion syncrétique née au début du XXe siècle comporte des éléments de religions et croyances orientales et occidentales, et a entre autres guides spirituels (en fait, des esprits contactés) Jeanne d’Arc, Shakespeare ou Churchill. Dans ce temple du Vietnam, parmi la profusion de couleurs et de formes, et les décorations de dragons, vous trouverez notamment une statue de Jésus. Un oeil divin orne le fronton.
Les prières ont lieu quatre fois par jour dans le grand temple (sauf durant la fête du Têt), et sont ouvertes à tous.

1000 idées de voyage

Retrouvez encore plus d'idées de voyages insolites dans le livre 1000 idées de voyage publié chez Lonely Planet.