1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Mexique : 8 lieux à visiter en toute sécurité
Astuces voyage

Mexique : 8 lieux à visiter en toute sécurité

Texte par

Robert Reid

Mis à jour le : 5 décembre 2016

Carte

“Peut-on se rendre au Mexique en toute sécurité ?” À cette question récurrente, nous répondons invariablement par l’affirmative, à condition de sélectionner ses destinations et de bien se renseigner.
Malgré une augmentation du nombre de meurtres liés au cartel de la drogue, essentiellement concentrés dans les zones frontalières du nord, le tourisme a légèrement progressé au Mexique depuis 2010. Un grand nombre de visiteurs potentiels se contentent néanmoins de transiter par le Mexique - quitte à ne pas quitter leur bateau lorsqu’ils font étape dans des endroits comme Cozumel, globalement épargnée par la criminalité.
Avant d’écarter toute idée de séjour au Mexique, sachez qu'une grande partie du territoire ne figure pas sur la liste des régions déconseillées par le ministère des Affaires étrangères, soit les secteurs généralement visités par les touristes (Cabo, Cancún, Cozumel, Tulum, Mexico, Oaxaca, San Miguel de Allende, etc.).
Voici 8 régions à visiter sans stress. 

1. Mexico

Difficile d’imaginer ville plus fascinante que la capitale incomprise du Mexique. Dotée d’une population de plus de 21 millions d’habitants (et d’un taux de criminalité trois fois inférieur à celui de Washington, DC), Mexico a eu droit à un sérieux lifting pour son bicentenaire, au point que des lieux comme la Plaza Garibaldi, prise d’assaut par les mariachis, sont désormais considérés comme suffisamment sûrs pour incarner une “version Disney” de leur rugueux passé (à l’instar de Times Square à New York). Par ailleurs, de nombreux édifices coloniaux arborent des détails longtemps masqués par la pollution. Cette ville historique, bâtie sur les vestiges d’un lac asséché, abrite également - parmi mille autre choses - des canaux aztèques, des pyramides, l’atelier des peintres Diego Rivera et Frida Kahlo, ainsi que des restaurants chic et branchés dans les quartiers de Condesa et Polanco.
Profitez d’un style XXIe siècle dans le formidable Red Tree House, un B&B de Condesa construit dans une demeure ultra élégante des années 1930. Chambres à partir de 79 $US.

2. Mérida

À quatre heures de Cancún, légèrement vers l’intérieur des terres, Mérida (Yucatan) incarne le “véritable Mexique”. Cette ville coloniale de 750 000 habitants, très aimée des Mexicains et proche de plusieurs lieux d’excursions, n’est pas seulement une étape balnéaire sous-estimée. C’est aussi une destination en soi. La ville apparaît sous son meilleur jour le week-end, lorsque son cœur historique - un paysage de cathédrales du XVIIe siècle en brique maya - ferme à la circulation et se garnit de scènes en plein air, de stands de tacos et d’autres animations. En journée, la Ruta Puuc offre une petite balade non guidée en bus, qui emprunte Uxmal et quatre autres sites maya d’intérêt. Au nord-ouest, vous pourrez visiter les mangroves peuplées de flamants roses de Celestún, un village de pêcheurs.
Los Arcos est un sympathique B&B logé dans une demeure du XIXe siècle, doté d’une piscine installée dans la cour et de chambres artistement décorées.

3. Todos Santos

Si vous ne connaissez pas l’endroit - ce qui est le cas de la majorité des visiteurs – cochez Todos Santos sur la liste des destinations à visiter en Basse-Californie. Certes, d’aucuns vous diront que la ville, victime de son succès (et d’un ratio Américains/Mexicains équilibré), n’est plus ce qu’elle était. Pourtant, dans le sud de la Baja California (soit dit en passant, l’un des États les plus sûrs du Mexique), l’endroit dépasse largement Cabo San Lucas  - et ses immeubles en copropriété - en matière de tranquillité et de décontraction. Situé à deux heures de route des aéroports de Cabo et de La Paz, Todos Santos abrite une colonie d’artistes sur fond de montagnes et de plages réputées pour le surf. Vous pourrez aisément rallier Cabo San Lucas en voiture, profiter du bar de Sammy Hagar (ex-chanteur de Van Halen) et des excursions en bateau, puis revenir au calme le soir. À noter que l’Hotel California du coin prétend avoir inspiré la chanson éponyme (ce n’est pas vrai, mais n’en dites rien).
Surfez au Pescadero Surf Camp, qui offre des cours et un bar flottant - prévoyez vos propres boissons. Si vous recherchez le confort avant tout, la Posada La Posa constitue l’une des plus charmantes auberges de Basse-Californie.

4. San Miguel de Allende

Située au nord de Mexico (et à deux heures de l’aéroport de León), San Miguel de Allende apparaît comme une évidence, et pour cause. Cette ville, la préférée des expatriés américains parmi les villes minières des hauts plateaux du centre, est splendide. Ici, la guerre des narcotrafiquants n’évoque qu’une lointaine rumeur. La ville en elle-même - telle qu’on peut la voir dans Il était une fois au Mexique, de Robert Rodriguez - constitue l’attraction principale de la zone. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008, cette cité de 62 000 âmes regorge de boutiques d’artisanat, de cathédrales du XVIIe siècle, de jardins botaniques, de restaurants s’appuyant sur des fermes biologiques et d’adorables pensions (parfois luxueuses).
En outre, San Miguel est une bonne adresse pour les cours d’espagnol et de cuisine. Logée dans un bâtiment colonial, l’Academia Hispano Americano en est un bon exemple (possibilité de séjourner chez l’habitant).

5. Huatulco

Si vous cherchez un complexe, Huatulco offre une success story assez unique dans l’histoire de l’aménagement balnéaire. Ces dernières années, fort d’un projet de développement respectueux qui a épargné une grande partie des 20 kilomètres de plage et limité la hauteur des immeubles à six étages en ville, cet ancien village de pêcheurs est devenu l’adresse préférée de l’État de Oaxaca. Les activités (snorkeling, plongée, kayak, surf, vélo et rafting) et excursions (cascades, plantations de café, etc.) sont suffisamment nombreuses et accessibles pour occuper le visiteur plusieurs journées durant. Huatulco est desservie par l’avion depuis les aéroports de Mexico et de Oaxaca.
Pour nos auteurs, le Camino Real Zaashila, un établissement mêlant le style hacienda et les influences méditerranéennes, est l’une des toutes meilleures adresses de la côte pacifique. La majorité des chambres, au cœur d’un somptueux domaine paysager, sont assorties d’une piscine privée.

6. Playa del Carmen

À propos de villes balnéaires visionnaires, Playa del Carmen, à l’est de la péninsule du Yucatán, fournit l’antithèse presque parfaite à la Zona Hotelera de Cancún. Pourvue de bus directs pour l’aéroport de Cancún, la piétonnière Quinta (une “cinquième avenue” où mieux vaut surveiller ses effets personnels en fin de soirée) est jalonnée de bars, de clubs, de stands de tacos et de boutiques de souvenirs kitsch. En outre, l’endroit est situé à quelques encablures de la mer. Si l’endroit est touristique (notamment quand les bateaux de croisière sont à quai), on peut accéder à pied à des plages plus isolées au nord, où une eau cristalline offre certains des meilleurs sites de snorkeling au monde (le summum vous attend au large de l’île voisine de Cozumel, accessible en bateau). Vous pouvez aussi louer une voiture pour faire le tour des cenotes et vous offrir une baignade surréaliste dans l’un de ces puits naturels calcaires.
À quelques rues de l’artère principale, le Kinbé Hotel est une charmante adresse de catégorie moyenne. Cet établissement, dont les propriétaires sont italiens, jouit d’une terrasse aérée sur le toit et d’une cour splendide.

7. Guanajuato

Magnifique ville de montagne peuplée de cathédrales du XVIe siècle, de maisons aux couleurs vives et de places jalonnées de lauriers, Guanajuato se visite idéalement en octobre, au moment du Festival Cervantino - une importante manifestation culturelle mettant à l’honneur des orchestres, des ensembles folkloriques, des mariachis, du folk marocain, des groupes punk de Mexico ou encore de l’art moderne. La plupart de ces spectacles sont gratuits. Toute l’année, profitez de l’ambiance décontractée de cette ville coloniale, de son musée des momies, ainsi que de la proximité de San Miguel de Allende. Guanajuato est située à 30 minutes de l’aéroport de León del Bajío, et à cinq heures de bus de Mexico.
Plusieurs écoles, comme l’Escuela Mexicana (www.escuelamexicana.com), proposent des cours d’espagnol et des séjours chez l’habitant. À défaut, participez à un atelier de marionnettes avec Mika Matsuishi et Felipe Olmos (lunamika47@hotmail.com).

8. Puebla

“Mini Mexico” de 1,5 million d’habitants, Puebla est une merveille de ville coloniale comptant quantité de cathédrales et un formidable musée consacré aux objets anciens. Étonnamment, elle est infiniment plus accessible et décontractée que sa taille ne le laisse supposer. Privilégiez absolument le centre historique pour dormir, avec ses édifices recouverts d’azuelos (carreaux émaillés) et ses nombreux établissements servant le taco árabe local, du porc mariné servi sur un pain plat de style moyen-oriental (testez Las Ranas, Av 2 Pte 102). Les plus téméraires commanderont des escamoles (larves de fourmi sautées au beurre, évoquant des grains de riz). Puebla se trouve à deux heures de bus de Mexico.
Les amoureux des azuelos réserveront une chambre au très abordable Hotel Provincia Express (téléphone 222-246-35-57), dont le stupéfiant intérieur emprunte à plusieurs siècles. Chambres à partir de 500 $M (42 $US).
 


Paramètres des cookies