-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Où plonger à l'Île Maurice ?
Sports et activités

Où plonger à l'Île Maurice ?

Mis à jour le : 16 décembre 2016

Carte

Avec sa barrière de corail, ses eaux cristallines, ses températures clémentes et sa faune abondante, l’île Maurice est un véritable paradis pour les amateurs de plongée. Découvrez les meilleurs endroits pour pratiquer cette activité !

Ce qu’il faut savoir sur la plongée à maurice

Les sites de plongée de l'Île Maurice sont étonnamment variés. D’une côte à l’autre, les conditions sont radicalement différentes. Là, des épaves ou des tombants, ici, des arches, des failles ou des éboulis. Plutôt que de vous en tenir à un seul secteur de l’île, nous vous conseillons d’en découvrir plusieurs, afin d’en apprécier la diversité.
Il est possible de plonger toute l’année, mais la meilleure période s’étend d’octobre à mars. La température de l’eau varie de 22°C en juillet-août à 28°C entre décembre et février. Les conditions météo sont déterminantes. Le paramètre décisif est le vent, plus particulièrement les alizés de sud-est qui soulèvent une forte houle à certaines périodes de l’année et réduisent la visibilité.
Certains sites sont impraticables pendant l’hiver austral, notamment au sud-est et à l’est de Maurice. Dans ce cas, certains centres proposent des solutions de repli au nord et à l’ouest, plus protégés.

Plonger dans l’Est de l’île maurice

Très exposé aux vents dominants, qui rendent la mer agitée, l’est de l’île, entre Pointe de Flacq et Trou d’Eau Douce, n’offre qu’une poignée de sites de plongée. Leur intérêt, en revanche, est exceptionnel. Le secteur a gardé tout son caractère sauvage, tant sur terre que sous l’eau. Quant à la visibilité, elle est généralement inférieure à celle que l’on trouve sur la côte ouest. Comptez entre 20 et 25 m en moyenne, parfois moins dans les passes.
Certains sites ne sont pas accessibles en raison du vent pendant l’hiver austral.

Plonger dans le Sud-est de l’île maurice

Cette zone de plongée, à proximité de Mahébourg, est la plus exposée aux vents dominants et aux humeurs de l’océan. Les conditions ne sont donc pas toujours optimales, notamment pendant l’hiver austral (de juin à août), lorsque la mer, agitée, rend l’accès à certains sites impossible.
Au chapitre des points forts, on retiendra la féerie de l’architecture sous-marine, composée de grottes, de tunnels et d’arches géantes, ainsi qu’une forte densité de pélagiques.

Plonger dans l'Ouest de l’île maurice

L’ouest de l’île, et plus particulièrement le secteur de Flic en Flac, passe pour l’une des zones de plongée les plus attrayantes de Maurice. Cette partie de la côte étant protégée des vents dominants, les conditions sont pratiquement optimales toute l’année, et la visibilité souvent excellente. Autres atouts : la présence de nombreuses épaves, une faune riche et diversifiée et un relief spectaculaire. La quasi-totalité des sites sont à l’extérieur de la barrière de corail. Celle-ci descend progressivement, en escalier.

Plonger dans le Sud-ouest de l’île maurice

Les centres de plongée du Morne exploitent la zone comprise entre la passe Saint-Jacques, au sud de la péninsule du Morne, et Rivière Noire, au nord. La topographie présente des similitudes avec celle que l’on rencontre à Flic en Flac, plus au nord. Les plongées ont lieu à l’extérieur de la barrière de corail. Celle-ci descend progressivement vers un fond sableux, parsemé de gros blocs coralliens. Pendant l’hiver austral, la zone est soumise à de fortes houles qui peuvent affecter la clarté de l’eau et empêcher le franchissement des passes.

Plonger dans le Nord-ouest de l’île Maurice

Le secteur nord-ouest s’étend de la pointe aux Piments, au sud, à la pointe aux Canonniers, au nord, avec Trou aux Biches  comme principale base de départ. Comme à Flic en Flac, les conditions sont généralement excellentes car le secteur est protégé.

Plonger dans le Nord de l’île Maurice

En raison de sa position, protégée des vents dominants, on peut plonger toute l’année dans le nord de l’île, entre la pointe aux Canonniers et Grand Gaube. Les plongeurs auront le plaisir de découvrir quelques épaves, des tombants et des éboulis rocheux. Petit plus : c’est également une région où la présence de pélagiques est fréquente, notamment des requins, des thons et des barracudas. Le cadre vaut également son pesant d’or, puisque plusieurs plongées se déroulent à proximité immédiate des îles du Nord (Coin de Mire et île Plate et, plus rarement, île Ronde), accessibles au départ des centres de plongée du littoral nord.

À LIRE AUSSI :
>> Petit guide des activités nautiques à l'Île Maurice