-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Randonnée
  4. Randonnée en Finlande : nos conseils
Randonnée

Randonnée en Finlande : nos conseils

Mis à jour le : 20 décembre 2016

Carte

La randonnée est un des meilleurs moyens de découvrir la Finlande, qui doit une bonne part de son attrait à son environnement naturel, à ses vastes forêts, à ses cours d’eau et à ses nombreux lacs. Suivez notre guide express pour bien préparer votre randonnée.

Randonnée : mode d’emploi

Quand faire de la randonnée

La meilleure période va de juin à septembre.

Où faire de la randonnée

Les nombreux parcs nationaux sont sillonnés de chemins balisés, propices aussi bien à de courtes promenades qu’à des treks de plusieurs jours.

À emporter

Un répulsif contre les insectes ! Vous risquez de croiser des nuées d’insectes piqueurs, en juillet, et surtout en Laponie. Vous devrez transporter vos provisions (emballées hermétiquement, à cause des ours) lors de vos randonnées dans les zones naturelles protégées. Même si les refuges sont nombreux (prévoir un sac de couchage et un tapis de sol), avoir votre propre tente vous garantira davantage de flexibilité et une meilleure protection contre les moustiques. 

Organiser sa randonnée

Le site www.outdoors.fi donne des informations complètes (détail des itinéraires et possibilités d’hébergement, camping compris), en anglais, sur les zones protégées finlandaises. .

Pendant les mois d’été, il est très facile d’organiser une équipée sur plusieurs jours dans les parcs nationaux. Les itinéraires sont jalonnés de sites pour camper et de refuges. Les sentiers balisés sont excellents et la plupart des zones forestières et sauvages sont sillonnées par des sentiers qu’utilisent les habitants. L’été, les nuits étant courtes, voire inexistantes, vous pourrez marcher autant que le cœur vous en dit. 
Vous traverserez des pinèdes odorantes et des forêts de bouleaux, grimperez de petites collines, admirerez des lacs et des rivières tumultueuses, mais n’espérez pas de spectaculaires paysages de montagnes ni de fjords. 
La saison de la randonnée court de fin mai à septembre dans la plus grande partie du pays. En Laponie, les sols ne sont pas assez secs avant la mi-juin et les moustiques ainsi que les taons constituent une vraie nuisance en juillet. La première quinzaine de septembre, la ruska (flamboiement de l’automne), quand les forêts se parent des magnifiques couleurs automnales est une période très prisée pour la randonnée. 
Si vous randonnez sans guide, prévenez systématiquement quelqu’un de votre itinéraire et de votre heure/date d’arrivée prévue, ou notez-le dans le livre des randonneurs mis à disposition dans les refuges et auberges de jeunesse.

Droit d’accès à la nature

Le jokamiehenoikeus (littéralement le “droit de tout un chacun”) est un droit coutumier finlandais qui autorise tout le monde à circuler à pied, à skis ou à vélo partout dans les forêts et autres zones naturelles – y compris sur des propriétés privées – dès lors qu’on adopte une attitude responsable. Bateaux à rames, canoës et kayaks sont autorisés sans restriction sur les lacs et cours d’eau. Vous aurez le droit de faire une halte partout dans la campagne finlandaise et de camper pour une nuit presque partout. La circulation en bateau à moteur ou en motoneige est en revanche très encadrée. 
Renseignez-vous sur ce droit d’accès dans les réserves naturelles et les parcs nationaux, où il peut être plus strict, et réservé aux sentiers balisés.

Camping

Le “droit de tout un chacun” permet à tous de bivouaquer dans les espaces naturels sans avoir à demander d’autorisation, y compris sur les propriétés privées, à condition de ne pas s’établir à proximité d’habitations. Choisissez un emplacement qui a déjà été utilisé. Le camping est interdit dans les jardins publics et sur les plages et, dans les parcs nationaux et les réserves naturelles, souvent limité à des emplacements dédiés.
Il est interdit de faire du feu sur une propriété privée, à moins que le propriétaire ne vous en ait donné la permission. Dans les parcs nationaux, les endroits prévus pour les feux de camp sont signalisés (nuotiopaikka), tout comme les risques d’incendie : metsäpalovaroitus signifie qu’ils sont très élevés. Il est interdit d’abattre des arbres ou de couper des branches pour faire du feu : utilisez du bois déjà à terre.

Refuges et abris

Metsähallitus gère un vaste réseau de refuges gratuits et très bien entretenus qui maillent l’ensemble des parcs nationaux et zones protégées. Les refuges disposent de lits superposés, d’un coin cuisine, d’une provision de bois de chauffage et de toilettes sèches. Vous devez laisser le lieu dans l’état où vous l’avez trouvé : réapprovisionnez-le en bois stocké sous abri et emportez vos détritus. Selon la règle finlandaise, le dernier arrivé se voie octroyer le meilleur endroit pour dormir, mais en haute saison, sur les itinéraires fréquentés, mieux vaut avoir sa tente, car il n’y a pas toujours de la place pour tout le monde. Peut-être passerez-vous d’ailleurs une meilleure nuit sous la tente, les refuges étant souvent pris d’assaut par les moustiques en soirée. Certains refuges fonctionnent sur réservation ou disposent d’un varaustupa, une partie séparée fermant à clef et équipée de tapis de sol, qui doit aussi être réservée (comptez 11 €/personne).
D’autres types d’abris, les refuges de jour ou les kota (cabanon sami traditionnel, évoquant un tipi) en Laponie, sont prévus pour cuisiner ou se mettre à couvert en cas d’intempéries. Dans un laavu (abri en bois simple), vous pouvez dresser votre tente ou dérouler votre sac de couchage.
Les refuges en pleine nature invitent à la convivialité et au partage : glissez une bouteille dans votre sac avant de partir. 
Le site www.outdoors.fi fournit des informations sur les itinéraires de randonnée et les refuges. Pour trouver ces derniers, les topoguides au 1/50 000 publiés par Karttakeskus (www.karttakauppa.fi) au prix de 19,90 € sont plus que conseillés. Ils s’achètent dans les offices du tourisme, les centres d’accueil des parcs nationaux et sur Internet.

Où randonner

À peu près partout en Finlande ! Mais les parcs nationaux et les réserves s’y prêtent bien, avec leurs sentiers balisés, des emplacements prévus pour les feux de camp, des refuges bien tenus et des chemins sur pilotis dans les zones marécageuses.
La Laponie et ses immenses parcs nationaux, dotés d’excellents refuges et de longs itinéraires, est la région phare en la matière. Les randonneurs plébiscitent aussi les régions du Kainuu et du Koillismaa, ainsi que la Carélie du Nord traversée par plusieurs sentiers forestiers de grande randonnée.
Vous trouverez en Finlande d’excellents topoguides détaillant la plupart des itinéraires recommandés.
Hetta-Pallastunturi
L’une des plus belles randonnées de l’ouest de la Laponie. Sur 55 km, elle traverse des forêts clairsemées et enchaîne une série de tunturi (monts arrondis) offrant de superbes panoramas de ce parc national.
Karhunkierros (circuit de l’Ours)
La plus célèbre des randonnées finlandaises est un parcours de 80 km entre falaises déchiquetées, gorges et forêts, en Carélie.
Karhunpolku (sentier de l’Ours)
133 km de chemins balisés, de difficulté moyenne, vous mèneront vers le nord depuis Lieksa à travers plusieurs parcs nationaux et réserves naturelles.
Gorges de la Kevo
Depuis Sulaoja, un trek de 64 km ou une boucle de 78 km dans l’extrême nord de la Laponie.
Sentier UKK
Le plus long parcours de randonnée du pays (240 km) débute au mont Koli, suit la rive ouest du lac Pielinen et prend fin à Syöte. Plus à l’est, d’autres itinéraires sont possibles.

À emporter selon la saison

Le contenu de votre sac dépendra beaucoup de votre date de départ. Prévoyez de bons vêtements thermolactyls et une veste chaude l’hiver, lorsque le thermomètre peut afficher -20°C voire moins. Un bonnet confortable, des gants adaptés et des lunettes pour les sorties dans la neige s’imposent.
L’été venu, vous pourrez abandonner les pantalons longs, mais il vous faudra une protection d’une tout autre nature. En effet, si la saison des insectes est courte, les moustiques, moucherons, mouches noires et taons s’en donnent à cœur joie. Un puissant répulsif sera donc votre meilleur allié, surtout en juillet, en Laponie et si vous partez randonner ou camper.