-->

Côte ouest

Pourquoi y aller

Entre les déclinaisons de turquoise du lagon et le tapis vert des champs de canne à sucre, la côte ouest est un condensé de l’île Maurice. Sans oublier ses hauteurs, auxquelles le relief donne des nuances plus sombres. Protégée par ces remparts montagneux, cette partie de l’île – l’une des moins arrosées et des plus ensoleillées – décline entre Port Louis et la péninsule du Morne des paysages où la topographie vigoureuse et la douce tournure du lagon se succèdent.
Malgré plusieurs plages superbes, la côte ouest – à l’exception de la péninsule du Morne – fut longtemps épargnée par le tourisme intensif et avait conservé une physionomie sauvage et les faveurs des initiés : surfeurs, plongeurs et adeptes de la pêche au gros. Le développement rapide de Flic en Flac a localement sonné le glas de cette époque.
Le reste de la côte, néanmoins, garde une bonne part de sa quiétude. La vie s’écoule toujours au rythme de la pêche, des travaux agricoles et des salines dans les quelques villages qui émaillent la côte (Tamarin, La Preneuse, Grande Case Noyale, Rivière Noire). Apothéose de l’Ouest mauricien, le Morne Brabant, piton rocheux posé sur le lagon, est l’un des sites les plus emblématiques de la beauté littorale de l’île.
Surplombant la côte, le parc national des Gorges de Rivière Noire offre un décor de vallons boisés, de cascades et de végétation luxuriante, née des précipitations plus importantes qu’au nord.

Quand partir

La région se visite sans problème en toute saison. Les amateurs de pêche au gros préféreront se rendre dans la région pendant la haute saison de pêche qui s’étend d’octobre à avril. Les surfeurs qui voudront s’attaquer à la mythique “gauche” de Tamarin choisiront les mois situés entre juin et septembre. Pour le kitesurf, la meilleure période sur le site du Morne se situe entre juin et novembre mais le spot fonctionne toute l’année.

À ne pas manquer

  1. Les belles plages de Flic en Flac
  2. Le cadre sauvage du parc national des gorges de Rivière Noire et la route de Plaine Champagne
  3. Un pique-nique sur l’île aux Bénitiers
  4. La spectaculaire cascade et les étonnantes nuances des terres des Sept Couleurs à Chamarel
  5. Belles plages, ascension du Morne Brabant et kitesurf dans la péninsule du Morne
  6. Le surf et les salines à Tamarin
Mis à jour le : 6 novembre 2017

À voir à faire Île Maurice et Rodrigues

  • Yan

    guide de randonnée

    Ce guide spécialiste du Morne Brabant pourra organiser tous les aspects de votre ascension du mont....

    Lire la suite
  • Plage

    baignade

    Les grands groupes hôteliers semblent monopoliser les plages de la pointe nord et de l’ouest de la...

    Lire la suite
  • Tour Martello

    architecture militaire et musée

    Bâtie par les Britanniques entre 1831 et 1834, cette fortification doit son nom à la pointe de la...

    Lire la suite
  • Curious Corner usions

    galerie d’illusions

    Un endroit étonnant et très amusant, ouvert il y a peu, idéal à visiter en famille. Dans cette...

    Lire la suite
  • Île aux Bénitiers

    sorties en mer

    Au milieu du lagon du Morne, ce sublime îlot désert fait face à la barrière de corail et est bordé...

    Lire la suite
  • Yoaneye

    kitesurf

    Yoaneye propose des cours de kitesurf sur les spots du Morne. L’équipement est fourni et les sessions...

    Lire la suite
  • Haras du Morne ation

    équitation

    Ce centre équestre organise des randonnées à cheval sur la plage ou en montagne. Des cours...

    Lire la suite
  • Paradis Golf Club

    golf

    Le golf 18-trous de l’hôtel Paradis est ouvert aux non-résidents.

    Lire la suite
  • Terres des Sept Couleurs

    site naturel

    Avec l’île aux Cerfs, le Morne et les jardins Pamplemousses, les terres des Sept Couleurs de Chamarel...

    Lire la suite
  • Rhumerie de Chamarel

    tourisme agricole

    Impossible de rater cette rhumerie dont les hauts et beaux bâtiments se dressent sur les hauteurs du...

    Lire la suite
  • Touche du bois

    écomusée

    À quelques kilomètres de Chamarel sur la route de Plaine Champagne, à côté du restaurant...

    Lire la suite

Visite de salines

Créées à l’époque française, les salines qui s’étendent en damier à la sortie sud de Tamarin existent depuis près de 200 ans et sont les plus anciennes de Maurice – l’île produit environ 1 300 tonnes de sel chaque année, qui sont consommées sur place. Certaines d’entre elles – il y a ici 1 586 bassins de pierre de basalte – sont ouvertes à la visite.

  • Salines de Yemen

    salines

    %h Alternative à la visite “officielle” de la Route du Sel, ces salines sont certesplus petites...

    Lire la suite
  • La Route du Sel

    salines

    %hCette visite guidée, d’une vingtaine de minutes, explique les différentes étapes de fabrication,...

    Lire la suite

Autres activités

  • Tamarina Golf Club

    18-trous

    %. Le golf Tamarina est implanté 2 km environ après Casela, peu avant l’embranchement menant au...

    Lire la suite

Surf

C’est la grande affaire de la ville. Des surfeurs, parfois venus de loin, s’y donnent rendez-vous pour se frotter à la “gauche” (appelée “la dalle”) qui déferle ici entre juin et septembre ; les touristes seront plus à l’aise en bas de la vague, où ils ne dérangeront pas les locaux. Les hôtels de la ville vous renseigneront et pourront vous louer, où vous dire où louer, le matériel.

  • Dominique

    location de surf, réparations

    % Cet adorable shaper pourra réparer votre planche en cas de casse. Location de matériel également. ...

    Lire la suite
  • Tamarin Bay Surf School

    école de surf

    %h Cette école dans l’hôtel Tamarin dispense des cours de surf, de kayak et de stand up paddle (surf...

    Lire la suite

Observation des dauphins

Plusieurs prestataires, sur la plage ou dans les hôtels, proposent des sorties en mer à la rencontre de ces mammifères marins. Un panneau, sur la plage, rappelle les règles de bonne conduite que les prestataires doivent observer ; cependant, cette activité a pris une telle ampleur ces dernières années que la tranquillité des cétacés ne peut décemment être respectée. Dès 8h, ce sont des dizaines de bateaux qui emmènent les touristes – assez excités et bruyants – se mettre à l’eau là où les bancs de dauphins sont repérés. Le plus étonnant est que malgré cette agitation, ceux-ci continuent de fréquenter la baie…

  • Michel

    sorties en mer

    Ce pêcheur (qui fut aussi l’un des premiers surfeurs de l’île, dans les années 1970) est un fin...

    Lire la suite