-->

Nord de l’île

C’est au nord de l’île que la vocation touristique de Maurice s’exprime le plus nettement. Véritable “capitale touristique” de l’île, Grande Baie présente le visage attendu des villes vouées au tourisme intensif : des hôtels de toutes catégories, à l’architecture pas toujours heureuse, se succèdent en rangs serrés, mettant du même coup sous l’éteignoir ce qui pouvait subsister d’âme et de caractère dans le paysage. Cette évolution a néanmoins un mérite : le nord de l’île offre davantage de services aux voyageurs indépendants, et nombreux sont ceux qui apprécient son ambiance animée, qui fait souvent défaut aux autres localités balnéaires du pays. La région possède par ailleurs, comme à Trou aux Biches, Mont Choisy et Bain Bœuf, quelques-unes des plus belles plages publiques du pays.
Le nord de Maurice ne se limite pas à ses localités touristiques. À l’intérieur des terres, le jardin de Pamplemousses compte parmi les sites les plus appréciés de l’île. Au-delà de Pereybère, la côte livre un aspect sauvage, sans artifice, qui culmine à partir de Cap Malheureux. Le Nord n’a pas une physionomie uniforme et regroupe tout ce qui a fait le succès de l’île : d’étincelantes étendues de sable fin côtoient des rivages plus austères et peu fréquentés ; des enclaves huppées bordent des hameaux ; des adresses branchées frôlent des havres de paix absolus. Goodlands et Poudre d’Or, au cœur d’une région agricole, sont très paisibles et représentatives du mode de vie mauricien. À chacun de s’y retrouver…
L’affluence en haute saison (nov-mars) pourra en rebuter plus d’un, surtout autour de Noël et du Jour de l’An et dans une moindre mesure pendant les vacances de Pâques. Elle s’accompagne généralement d’une hausse sensible des tarifs hôteliers. D’une manière générale, la côte nord est moins venteuse et moins arrosée que les autres régions et les températures y sont plus clémentes tout au long de l’année.

À ne pas manquer

  1. Les plages de Trou aux Biches et de Mont Choisy
  2. Une sortie en bateau sur les eaux turquoise du lagon jusqu’à l’île Plate ou l’îlot Gabriel
  3. Une promenade au jardin de Pamplemousses doublée de la visite de L’Aventure du sucre ou du château Labourdonnais
  4. L’animation de Grand Baie
  5. L’église de Cap Malheureux et la vue sur l’île Coin de Mire
  6. Les paysages, la quiétude et l’ambiance sauvage du littoral entre Cap Malheureux et Grand Gaube
Mis à jour le : 6 novembre 2017

À voir à faire Île Maurice et Rodrigues

  • Galerie du Moulin Cassé erie

    galerie

    Installée dans une ancienne sucrerie au Cœur d’un superbe jardin, cette galerie à l’architecture...

    Lire la suite
  • Château Labourdonnais

    demeure coloniale et vergers

    On chercherait presque Scarlett O’Hara dans les jardins de cette imposante maison coloniale du...

    Lire la suite
  • Historic Marine

    maquettes de bateaux

    Depuis trois décennies, c’est l’une des plus grandes entreprises de construction de maquettes de...

    Lire la suite
  • Bazar

    marché

    À 200 m en retrait du front de mer, le marché regroupe environ 200 boutiques de vêtements,...

    Lire la suite
  • Temple tamoul

    lieu de culte

    Ne ratez pas la visite du grand temple tamoul qui dresse ses stucs colorés en bordure de la route...

    Lire la suite
  • Retour de pêche

    sur la plage

    C’est l’une des rares réminiscences du Grand Baie d’antan… Chaque jour entre 15h et 17h, les...

    Lire la suite
  • Jardin de Pamplemousses

    jardin botanique

    De son vrai nom Jardin botanique Sir Seewoosagur Ramgoolam, ou Royal Botanic Gardens, le jardin de...

    Lire la suite
  • Mauritius Aquarium

    aquarium

    Inauguré en 2005, il est le premier aquarium de l’île à avoir ouvert ses portes. Ses quatre...

    Lire la suite

Visite du jardin

La meilleure période pour admirer le jardin s’étend de décembre à avril. Son périmètre étant assez vaste, il vous faudra prévoir suffisamment de temps et vous munir d’un plan. Vous découvrirez tous ses secrets en faisant appel à un guide officiel (50 Rs/pers, durée 1 heure environ ; voir l’encadré ci-dessus). Des balades en voiturette de golf (250 Rs les 45 minutes avec conducteur-guide) sont également proposées.

Le jardin abrite plus de 600 espèces d’arbres et de végétaux. Outre les arbres à épices, on peut y admirer des essences rares comme l’ébène, le teck, l’acajou, ainsi que de nombreux arbres fruitiers : litchis, manguiers, ramboutaniers, mangoustaniers, dattiers. Pas moins de 80 espèces de palmiers y sont représentées. Découvrez les allées de talipots (Corypha), imposants palmiers qui ne fleurissent qu’une fois, vers l’âge de 100 ans, avant de mourir, et l’allée de palmiers royaux de Cuba (Roystonea regia). Le jardin recèle peu de fleurs, mais l’un de ses hôtes les plus remarquables est le nénuphar géant Victoria amazonica, représenté en nombre dans un grand bassin. En quelques heures, il peut déployer une feuille ronde pouvant atteindre 2 m de diamètre, assez solide pour supporter le poids d’un enfant. Ses fleurs, blanches à l’éclosion, deviennent rose vif au deuxième jour. Les insectes pollinisateurs reconnaissent ainsi les fleurs blanches, riches en nectar, des roses, déjà visitées et pollinisées. Ne manquez pas non plus les étonnants lotus et leurs tiges en forme de pommeau de douche.

Le jardin est également un plaisir pour l’odorat. Au hasard des allées, vous pourrez humer les senteurs du gingembre, de la cannelle, de la noix de muscade, du camphre, du citron, de l’eucalyptus et du bois de santal, pour ne citer que quelques espèces. Le guide vous aidera à vous y retrouver dans ce foisonnement de parfums.

Le château Mon Plaisir abrite une librairie et une bibliothèque, dotées de beaux livres de botanique et d’herbiers à consulter sur place. Une salle multimédia permet de visiter le jardin sur CD-Rom.

Quelques biches et cerfs de Java, ainsi que des tortues, sont rassemblés dans des enclos dans un coin du jardin.

  • L’Aventure du sucre

    musée historique

    Ouverte fin 2002 à 500 m du jardin de Pamplemousses, cette ancienne sucrerie convertie en musée...

    Lire la suite