-->

Port Louis et ses environs

Si l’aéroport au sud de l’île laisse Port Louis à l’écart des itinéraires touristiques, la capitale en apprend davantage sur la réalité mauricienne que nombre de localités côtières. Marqueterie de couleurs, d’odeurs et d’ambiances, la ville présente des facettes moins attendues de l’île, faisant ressortir ses paradoxes. Hommes d’affaires en complet et élégantes en sari se croisent, les marchands du bazar font l’article dans une ambiance fébrile tandis que la jeunesse branchée vient s’étourdir devant les boutiques de luxe du Caudan. Dans le centre, les demeures anciennes, les cocotiers de la place d’Armes et les étals du marché central semblent inchangés depuis des décennies. Plus loin, des buildings hérissent le ciel et les enseignes de fast-food rivalisent de néons. En arpentant la ville, on réalise que le “miracle économique mauricien” a aussi ses laissés-pour-compte. Ici, d’arrogantes tours de bureaux ; là, des cases de bric et de broc…
Nulle autre ville de l’île ne reflète mieux le creuset ethnique mauricien. La mosquée Jummah dresse ses minarets à 50 m de la pagode qui marque l’entrée dans le quartier chinois, le marché créole est au cœur des rues dessinées par les colons français, et la ville sait aussi bien fêter le Holi hindou que le Nouvel An chinois.
Port Louis, enfin, est une cité d’histoire. Du Museum d’histoire naturelle au musée Blue Penny, de l’Aapravasi Ghat aux gratte-ciel d’aujourd’hui, la cité relate l’épopée humaine et économique qui a conduit à l’île Maurice actuelle.
Port Louis se visite en toute saison. D’avril à novembre, le Champ de Mars s’anime lors de courses de chevaux (généralement le samedi). Le pèlerinage au caveau du Père Laval (8-9 septembre) réunit des milliers de Mauriciens dans une ambiance festive. La fête de l’Indépendance, le 12 mars, est l’occasion de concerts et de défilés. Les grandes dates du calendrier mauricien, notamment le Maha Shivaratree (février ou mars), Holi et le Nouvel An chinois (entre le 21 janvier et le 20 février), sont largement fêtées dans la capitale.

À ne pas manquer

  1. Le marché central, dont l’animation justifie à elle seule une visite matinale à Port Louis
  2. Le Blue Penny Museum, l’un des plus intéressants musées de l’île
  3. L’Aapravasi Ghat, lieu de mémoire classé par l’Unesco
  4. Du lèche-vitrines au Caudan Waterfront
  5. Une balade dans le vieux Port Louis pour admirer la richesse et la variété de son architecture (p.61)
Mis à jour le : 4 décembre 2017