-->

Sud de l’île

Pourquoi y aller

Encore largement épargné par le tourisme à grande échelle et les tour-opérateurs, le Sud mauricien a gardé son atmosphère sauvage et révèle un cadre naturel presque intact.
Cette côte souvent balayée par les alizés présente un visage avant tout rocheux, bordée par endroits de falaises sur lesquelles claquent des gerbes d’écume. Cette relative rudesse, compensée çà et là par quelques jolies plages, n’est pas le moindre des charmes de ce littoral ponctué de hameaux de pêcheurs. Si les amateurs de farniente trouveront ce décor bien différent des paysages de cartes postales souvent associés à l’île, les voyageurs épris de simplicité seront à leur aise. La seule grande ville de la région, Mahébourg, à deux pas de l’aéroport, a su préserver son authenticité, et seules les plages de Blue Bay, de Pointe d’Esny et de Bel Ombre rappellent que l’île a fondé sa réputation sur les plaisirs balnéaires.
Le Sud mauricien est également l’occasion de porter son regard vers l’intérieur des terres. En contrebas du parc national des gorges de Rivière Noire, plusieurs demeures historiques transformées en musées, restaurants et chambres d’hôtes, invitent les visiteurs à découvrir une facette plus méconnue de l’île.

Quand partir

La région est agréable toute l’année. De juillet à septembre, pendant l’hiver austral, la côte est soumise à des vents violents et à de forts courants qui peuvent limiter les possibilités de baignade. Fin février ou début mars se déroule autour de Grand Bassin la plus grande fête hindoue de l’île, le Maha Shivaratree, dont la date est fixée chaque année selon le calendrier lunaire. Ce pèlerinage, véritable institution, accueille alors plusieurs centaines de milliers de pèlerins, mauriciens et indiens. La récolte du thé sur la plantation de thé de Bois Chéri a lieu entre octobre et avril.

À ne pas manquer

  1. La très belle plage de Pointe d’Esny
  2. Une visite guidée de la réserve de l’île aux Aigrettes
  3. La Route du thé : de Bois Chéri au domaine de Saint-Aubin, en passant par le domaine des Aubineaux
  4. Le décor préservé de la vallée de Ferney, pour découvrir la faune et la flore de l’intérieur de l’île
Mis à jour le : 9 janvier 2019