-->

Le Nord

Pourquoi y aller

Indissociable de sa principale carte de visite – l’île de Nosy Be – le nord de Madagascar, plus riche qu’il n’y paraît, réserve bien des surprises. L’intérêt des visiteurs se porte en premier lieu sur l’axe nord-ouest, facilement accessible, entre Diégo-Suarez (Antsiranana) et Nosy Be. Il serait cependant dommage de se limiter à cet itinéraire et aux plages de Nosy Be, longtemps considérée comme l’île “star”. Le nord de la Grande Île compte en effet de superbes parcs nationaux – Ankàrana et montagne d’Ambre en tête – et les environs de Diégo-Suarez regorgent de sites à découvrir, comme les étonnants tsingy Rouges ou la mer d’Émeraude. Le Nord malgache est également l’une des voies d’accès à l’attachante côte de la Vanille, au nord-est du pays.
La région bénéficie de conditions relativement agréables, avec des saisons humides et sèches bien distinctes, et d’un ensoleillement important. Le massif de Tsaratanana, la plus haute chaîne montagneuse malgache (elle culmine au Mamokotro, à 2 876 m), adoucit le climat jusqu’à Nosy Be, qui connaît davantage de précipitations que les secteurs plus méridionaux du littoral ouest.
Ajoutons une précision d’importance pour les voyageurs : le nord de Madagascar revient dans l’ensemble plus cher que le reste du pays.

À ne pas manquer

  1. Le parc national de l’Ankàrana et ses étonnants tsingy
  2. Le verdoyant parc national de la montagne d’Ambre
  3. Les tsingy Rouges et la mer d’Émeraude, autour de Diégo-Suarez
  4. Nosy Be, l’île emblématique du Nord malgache
  5. La quiétude de Nosy Komba
  6. Nosy Iranja ou, si votre budget le permet, les archipels idylliques et isolés des Mitsio et des Radama.
  7. Une sortie en mer avec Baleines rand’eau ou Alefa
Mis à jour le : 6 novembre 2017