-->

Costa Rica : Sécurité

Désagréments et dangers au Costa Rica

Pour des informations officielles concernant tout séjour au Costa Rica, consultez les conseils aux voyageurs indiqués sur les sites gouvernementaux :
Ministère français des Affaires étrangères (www.diplomatie.gouv.fr)
Ministère des Affaires étrangères de Belgique (diplomatie.belgium.be/fr)
Ministère des Affaires étrangères du Canada (voyage.gc.ca/voyager)
Département fédéral des Affaires étrangères suisse (www.eda.admin.ch/eda/fr)

Courants d’arrachement

Environ 200 personnes se noient chaque année dans les eaux costaricaines, 90% d’entre elles à cause de courants sagittaux (courants puissants qui entraînent les nageurs vers le large). La majorité des accidents est due à la panique : les baigneurs pris dans ces courants luttent jusqu’à l’épuisement. Il est préférable de se laisser flotter, sans lutter, car le courant disparaît au-delà des brisants et vous pourrez alors nager parallèlement à la côte et laisser la houle vous ramener jusqu’à la plage.

Randonnée 

Mieux vaut ne pas partir sans s’être bien préparé. 
Il est important de connaître ses limites afin de ne pas entreprendre une randonnée trop ardue.
Emportez beaucoup d’eau, même pour un court trajet. 
Munissez-vous de cartes, d’une boussole et de plus de nourriture que prévu. 
Avertissez quelqu’un de votre destination. Les recherches en seront facilitées, si c’est nécessaire.
Gardez à l’esprit que les animaux peuvent représenter un danger pour les randonneurs, en particulier dans le Parque Nacional Corcovado.

Séismes et éruptions volcaniques

Le Costa Rica est situé dans une région de forte activité sismique. Les derniers tremblements de terre importants ont eu lieu en 1990 (7,1 sur l’échelle de Richter) et en 1991 (7,4). Des secousses de moindre importance se produisent fréquemment (notamment sur la Península de Nicoya) avec pour dégâts essentiels des routes lézardées et des lignes téléphoniques endommagées. 
Les volcans ne présentent pas vraiment de danger tant que l’on reste sur les sentiers balisés et que l’on ne tente pas de s’approcher du cratère. Renseignez-vous systématiquement auprès des gardes forestiers avant de vous aventurer aux abords d’un volcan en activité.

Vol et agression

Les pickpockets constituent le danger le plus courant. La petite criminalité étant importante, restez constamment sur vos gardes.
 

Mis à jour le : 14 janvier 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Costa Rica