-->

Costa Rica : Si vous aimez

 
Bordées de palmiers et s’étendant à perte de vue, les plages costaricaines nécessiteraient toute une vie de farniente. Peu d’entre elles peuvent s’enorgueillir du sable blanc étincelant de Nicoya et de Manuel Antonio, mais les étendues sauvages des deux côtes promettent d’exquises journées loin de tout… et de tous.
  • Playa Manuel Antonio Avec ses singes espiègles, son sable sublime et ses eaux turquoise, elle justifie à elle seule le droit d’entrée du parc national.
  • Playa Grande La plus longue étendue de sable du pays, idéale pour de belles balades, est le repaire favori des tortues luths comme des surfeurs.
  • Playa Guiones Des vagues tranquilles avec une végétation luxuriante en arrière-plan : l’idéal pour nager ou faire du surf.
  • Playa Negra Cette plage de sable noir, à Cahuita, est l’un des meilleurs endroits du pays pour la baignade.
  • Parque Nacional Marino Ballena Vous rêvez de passer la journée sur une île déserte ? Alors, cap sur les longues plages désertes, frangées de cocotiers, de ce parc national.

Plages

 
Entre les nombreux cours d’eau et les excellents tour-opérateurs présents au Costa Rica, les occasions de faire du rafting ou d’explorer la mangrove en bateau ou en kayak ne manquent pas. De quoi satisfaire les amateurs d’aventure les plus insatiables.
  • Río Pacuare et Río Reventazón Pour de folles descentes sur les meilleurs rapides du pays, de classe II-IV, particulièrement de juin à octobre.
  • Río Sarapiquí Enfin redevenu égal à lui-même après le séisme de 2009, ce río est parfait pour apprendre à faire du kayak.
  • Golfo Dulce Les kayakistes les plus chanceux croiseront des dauphins et exploreront des grottes marines.
  • Canaux de Tortuguero La destination idéale pour approcher en kayak de nombreux oiseaux et d’autres animaux sauvages.

Descentes en eaux vives

 
Avec ses vagues parfaites et sa longue pratique du surf, le Costa Rica est une destination de tout premier ordre pour les surfeurs, débutants ou confirmés. Les plus belles vagues du Pacifique déferlent à la saison des pluies, une période idéale pour surfer à faible coût.
  • Dominical On comprend aisément pourquoi tant de touristes viennent surfer et ne peuvent ensuite se résoudre à partir, tant ce lieu est propice à la pratique de ce sport.
  • Pavones L’une des plus longues gauches de la planète déferle ici.
  • Playa Sámara Ces beach breaks figurent parmi les meilleurs du pays pour apprendre à surfer. Les sportifs expérimentés optent quant à eux pour les reef breaks, près des rochers ou des coraux.
  • Playa Grande Le spot le plus accessible et le plus fiable du Costa Rica. Mais il y a tant d’espace sur la plage qu’elle ne semble jamais bondée.
  • Salsa Brava Proche de Puerto Viejo, ce spot est baigné par les plus gros rouleaux du pays. En décembre, ils peuvent atteindre 7 m de hauteur.

Surf

 
Les oiseaux du Costa Rica enchantent même ceux qui ne savent pas distinguer l’ariane d’Edward du troglodyte à poitrine grise. Près de 900 espèces peuplent les cieux costaricains – soit plus qu’aux États-Unis et au Canada réunis.
  • Jardin botanique Wilson À 1 000 m au-dessus du niveau de la mer, cette réserve privée attire de nombreux oiseaux typiques du sud du Costa Rica, dont de très rares espèces de haute altitude.
  • Península de Osa Les aras rouges sont fréquemment visibles dans le ciel de Puerto Jiménez et du Parque Nacional Corcovado.
  • Parque Nacional Los Quetzales Ce parc montagneux tient son nom du quetzal, l’oiseau cérémoniel des Aztèques et des Mayas.
  • Réserves de Monteverde et Santa Elena C’est ici qu’il faut ouvrir l’oeil pour apercevoir le toucan à carène.
  • Tortuguero Hérons, milans, balbuzards, martins-pêcheurs, aras macaos : la liste est longue dans ce paradis ornithologique.

Observation des oiseaux et de la vie sauvage

 
Longues balades sur les sentiers sillonnant la forêt tropicale humide ou le bosque nuboso, sur la plage ou sur les chemins de montagne… Pour découvrir les mille visages du Costa Rica, une seule solution : chausser ses bottes et se mettre en route !
  • Parque Nacional Chirripó Toujours plus haut : le sentier menant au point culminant du pays donne le frisson, au propre comme au figuré.
  • Parque Nacional Corcovado Les sentiers difficiles qui sillonnent le parc ne sont pas à prendre à la légère, mais ils offrent une vue imprenable sur les merveilles de la forêt tropicale humide.
  • Forêt de nuages de Monteverde Pour de superbes randonnées d’une journée. Une balade à travers le bosque nuboso fait découvrir d’exceptionnelles espèces végétales et animales.
  • Parque Nacional Volcán Tenorio Les sentiers font le tour de volcans et de cascades environnées de brume. On y croise le morpho bleu.
  • Volcán Barva Au terme de l’ascension vous attendent les lacs de cratère et une forêt de nuages.

Randonnée

 
Il est loin le temps où le pays était une destination pour globe-trotters aguerris. Aujourd’hui, des établissements de charme sont disséminés dans tout le pays et beaucoup respectent à la lettre les principes du développement durable.
  • Florblanca Installées sur une plage de sable blanc au bord du Pacifique, ces 11 villas donnent l’occasion d’une mémorable escapade dans un environnement grand luxe.
  • El Silencio Au bord de la crête d’un canyon situé au milieu d’une végétation s’étendant à perte de vue, El Silencio permet de vivre des moments de sérénité absolue.
  • La Paloma Lodge Un lodge de jungle chic et luxueux, aménagé dans le coin le plus sauvage du pays.
  • Hotel Villa Caletas Au sommet d’une falaise surplombant le Pacifique, cet hôtel a plusieurs atouts : intimité, service personnalisé et couchers de soleil à couper le souffle.
  • Poás Volcano Lodge Au bord du volcan Poás, cet hôtel de charme est construit en poutres de bois brut et en roche volcanique.

Hôtels de charme

Mis à jour le : 17 mars 2015
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Costa Rica