-->

Japon

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Japon
  4. Comment s'y rendre

Japon : Comment s'y rendre

Entrer au Japon

Si la plupart des visiteurs arrivent au Japon via Tōkyō (et l'aéroport international de Narita, assez éloigné de la ville), d'autres aéroports dans le pays accueillent des vols internationaux. On peut également rejoindre l'archipel par bateau depuis la Corée du Sud, la Chine et la Russie.

Passeport

Votre passeport doit être valide au moins 6 mois après la date de retour prévu.

Voie aérienne

Les vols desservent le plus souvent Tōkyō, mais aussi d'autres grands aéroports du pays. Ainsi, les voyageurs qui souhaitent se rendre dans l'ouest du Japon ou dans la région du Kansai auront tout intérêt à prendre un vol pour l'aéroport international du Kansai (KIX), près d'Ōsaka.

Aéroports

Il existe des aéroports internationaux sur Honshū, l'île principale (Nagoya, Niigata, Ōsaka/Kansai et Tōkyō Narita), sur Kyūshū (Fukuoka, Kagoshima, Kumamoto et Nagasaki), Okinawa (Naha) et Hokkaidō (Sapporo).
Aéroport international de Narita
À l'exception de quelques vols seulement, tous les vols internationaux depuis/vers Tōkyō atterrissent à l'aéroport international de Narita (code NRT ; www.narita-airport.or.jp/airport_e). Désormais principal aéroport d'arrivée et de départ du Japon, les vols via Narita sont souvent les moins chers.
Aéroport international du Kansai
Tous les vols internationaux pour Ōsaka se posent à l'aéroport international du Kansai (code KIX ; www.kansai-airport.or.jp/en/index.asp), d'où on peut rallier les grandes villes du Kansai, Kyōto, Ōsaka, Nara et Kōbe, grâce à des dessertes rapides et fiables (les vols directs pour Kyōto peuvent toutefois coûter cher).
Aéroport international du centre du Japon (Centrair)
Bien situé près de Nagoya, l'aéroport international du centre du Japon (Centrair ; NGO ; www.centrair.jp) est le plus récent des aéroports internationaux du Japon. Centrair assure notamment la liaison avec la Chine, la France, l'Allemagne, Guam (île du Pacifique rattachée aux États-Unis), Hong Kong, Saipan (îles Mariannes), Singapour, la Corée du Sud, Taïwan, la Thaïlande et les États-Unis.
Aéroport international de Fukuoka
Fukuoka, tout à fait au nord de Kyūshū, est le principal point d'arrivée pour l'ouest du Japon. L'aéroport international de Fukuoka (code FUK ; www.fuk-ab.co.jp/english/frame_index.html), situé près de la ville, propose des vols depuis/vers Bangkok, Beijing, Pusan (ou Busan), Dalian, Guam, Guangzhou, Ho Chi Minh-Ville, Hong Kong, Manille, Séoul, Shanghai, Singapour et Taipei (Taïwan).
Aéroport de Haneda
Les liaisons avec l'étranger sont assurées par l'aéroport international de Narita à Tōkyō, mais cinq compagnies (Japan Airlines, All Nippon Airways, China Eastern Airlines, Shanghai Airlines et Air China) opèrent quelques vols internationaux depuis l'aéroport de Haneda (HND ; www.tokyo-airport-bldg.co.jp/en). À 22 minutes par le monorail au sud-ouest de Tōkyō, cet aéroport assure le plus gros des vols domestiques desservant la capitale. Parmi les destinations internationales (également reliées à l'aéroport de Narita) : Shanghai, Séoul et Hong Kong.
Aéroport de Naha
Situé sur Okinawa-hontō (l'île principale d'Okinawa), l'aéroport de Naha (code OKA ; www.naha-airport.co.jp) propose des vols depuis/vers Hong Kong, Séoul, Shanghai et Taipei.
Aéroport de Niigata
Au nord de Tōkyō, l'aéroport de Niigata (KIJ ; www.niigata-airport.gr.jp, en japonais) propose des vols depuis/vers Irkoutsk, Vladivostok, Khabarovsk, Séoul, Shanghai, Harbin, Xian, Honolulu et Guam.
Autres aéroports
Sur Kyūshū, l'aéroport de Kagoshima (KOJ ; www.koj-ab.co.jp) propose des vols depuis/vers Shanghai et Séoul ; l'aéroport de Kumamoto (KMJ ; www.kmj-ab.co.jp) rallie Séoul et l'aéroport de Nagasaki (NGS ; www.nabic.co.jp/english), Shanghai.
Sur Hokkaidō, le nouvel aéroport de Chitose (CTS ; www.new-chitose-airport.jp/language/english/index.html) est relié à Beijing, Dalien, Guam, Hong Kong, Séoul, Shanghai, Shenyang et Taipei.
Au nord de Honshū, l'aéroport de Sendai (SDJ ; www.sdj-airport.com/english/index.html), à 18 km au sud du centre-ville, assure différentes liaisons vers l'Asie, incluant Beijing, Dailan, Guam, Séoul et Shanghai.

Depuis/vers la France

Air France, Japan Airlines et All Nippon Airlines proposent des vols directs Paris-Tōkyō (jusqu'à 4 vols quotidiens en haute saison). Le trajet en avion prend environ 11 heures 30. D'autres compagnies très compétitives, telles Air China et Alitalia relient Paris au Japon, en général avec une escale.
Au moment de la rédaction de ces pages, les tarifs moyens d'un aller-retour Paris-Tōkyō se situaient aux alentours de 750 €. Hors saison, ou en réservant longtemps à l'avance, vous trouverez des billets pour 575 € ou moins.
Pour une liste de tour-opérateurs proposant des séjours, parfois des vols secs, voir la rubrique Voyages organisés.
Les transporteurs ci-dessous sont susceptibles d'obtenir des vols secs intéressants vers le Japon :

  • Air France (3654, 0,34 €/min ; www.airfrance.fr). Nombreuses agences à Paris et en province. Air France assure au moins 2 vols directs quotidiens pour Tōkyō, parfois en partage de code avec Alitalia.
  • Japan Airlines (JAL ; 01 44 35 55 50 ; www.fr.jal.com/en/ ; 4 rue Ventadour, 75001 Paris). Dessert deux fois par jour Tōkyō en vol direct.
  • All Nippon Airways (ANA ; 01 53 83 52 52 ; 0 811 650 259 ; www.ana.co.jp ; 29 rue Saint-Augustin, 75002 Paris). Un vol direct quotidien pour Tōkyō.
  • Air China (01 42 66 16 58 ; www.airchina.fr ; 10 bd Malesherbes, 75008 Paris). Propose 1 vol quotidien à destination de Tōkyō incluant 1 ou 2 escales.
  • Alitalia (0 820 315 315, 0,12 €/min ou 01 44 94 44 20 ; www.alitalia.com ; 31 rue Mogador, 75009 Paris). Assure au moins un vol chaque jour Paris-Tōkyō via Milan.

Depuis/vers la Belgique

Il n'existe pas de vols directs vers le Japon depuis la Belgique. Toutefois, de nombreuses compagnies (SN Brussels Airlines en partage de code avec Scandinavian Airlines, Alitalia et Air France notamment) proposent des vols avec escale(s). Les tarifs les plus intéressants se situent autour de 550–800 €, en fonction des dates de départ.
Voici une liste d'agences et de transporteurs recommandés :

Depuis/vers la Suisse

Swiss et All Nippon Airways proposent des vols directs Zurich-Tōkyō. De nombreuses autres compagnies (Lufthansa, SAS ou Air France) desservent Tōkyō depuis Zurich, Berne ou Genève avec escale(s). Les billets sont vendus à partir de 850/1 300 FS basse/haute saison.
Voici quelques adresses utiles :

Depuis/vers le Canada

Il existe des vols directs entre le Japon et deux villes canadiennes : Toronto et Vancouver. Si votre budget est serré, il peut s'avérer intéressant de voler avec une compagnie chinoise, taïwanaise ou coréenne qui prolongent leurs vols depuis leurs hubs asiatiques jusqu'au Japon. Prendre l'avion depuis une ville américaine proche du Canada, avec les compagnies United Airlines ou Northwest Airlines, peut parfois s'avérer très avantageux, même avec le vol de liaison depuis le Canada.
Le tarif des vols aller-retour commence à 950 $C, pour un trajet entre Toronto (ou Vancouver) et Tōkyō. Renseignez-vous notamment auprès de Japan Airlines (JAL), All Nippon Airways (ANA) et Air Canada.
Quelques transporteurs, comparateurs de vols et agences utiles au Canada :

Depuis/vers la Chine

Plusieurs vols par jour relient le Japon à Hong Kong sur Cathay Pacific, Japan Airlines (JAL), All Nippon Airways (ANA). À Hong Kong, contactez Four Seas Tours (0852-2200-7777 ; www.fourseastravel.com/fs/en). Il existe aussi des vols entre le Japon et Beijing, Dalian, Guangzhou, Harbin, Shanghai, Shenyang et Xian.

Depuis/vers la Corée du Sud

De nombreux vols relient le Japon à Séoul et Pusan (Busan). À Séoul, renseignez-vous auprès de la Korean International Student Exchange Society (Kises ; 02-733 9494 ; www.kises.co.kr ; 5e niv, YMCA Bldg, Chongno 2-ga).
pour les trajets en bateau entre la Corée et le Japon.

Depuis/vers Taïwan

Taipei est relié fréquemment aux différents aéroports du Japon. Des vols assurent aussi la liaison entre Kaohsiung et Ōsaka ou Tōkyō.

Depuis/vers les autres pays d'Asie

Il existe des vols quotidiens entre le Japon et les pays suivants : Inde (Mumbai « Bombay » et Delhi), Indonésie (Jakarta et Denpasar), Malaisie (Kuala Lumpur), Philippines (Manille), Singapour, Thaïlande (Bangkok) et Vietnam (Ho Chi Minh-Ville et Hanoi). On trouve également quelques vols pour le Népal (Katmandou).

Mis à jour le : 11 novembre 2012

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Japon