-->

Japon

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Japon
  4. Fêtes et festivals

Japon : Fêtes et festivals

L'agenda du Japon

Janvier

Le Japon s’éveille après la pause des vacances de fin d’année. Le Nord et les montagnes sont pris dans l’étreinte de l’hiver, mais la plupart des endroits restent accessibles.

Shogatsu (Nouvel An)

Les festivités du Nouvel An (31 décembre au 3 janvier), durant lesquelles on mange et on boit en quantité, comptent parmi les plus importantes de l’année.
Au centre des célébrations se trouve le hatsu-mode, la première visite de l’année au temple, où l’on vient prier pour obtenir santé, bonheur et prospérité au cours des mois à venir.
Un grand nombre de magasins et de sites sont fermés durant cette période, et les transports sont souvent pris d’assaut par les Japonais qui rentrent dans leur famille pour les festivités.

Ski

Beaucoup de stations ouvrent en décembre, mais la saison démarre vraiment en janvier.

Seijin-no-hi (Jour du passage à l’âge adulte)

Le second lundi de janvier, des cérémonies sont organisées pour les jeunes qui ont eu 20 ans dans l’année. Les filles revêtent le kimono traditionnel et les garçons leur costume (ou un kimono) pour se rendre au temple.

Février

Sauf à Okinawa, il fait encore froid dans la plus grande partie du Japon. La saison du ski bat son plein et la période se prête bien à une trempette dans les onsen (sources chaudes) du pays.

Setsubun Matsuri

Pour célébrer la fin de l’hiver et chasser les mauvais esprits, les Japonais jettent des haricots grillés en scandant les paroles “oni wa soto, fuku wa uchi” (“Les démons, dehors ! Le bonheur, dedans !”). Le 2, le 3 ou le 4 février. Renseignez-vous dans les temples de quartier pour le détail des festivités.

Yuki Matsuri

La célèbre fête de la Neige organisée à Sapporo (p. 572) début février attire plus de 2 millions de visiteurs et dégèle littéralement l’atmosphère à Hokkaido. Un concours réunit des équipes venues du monde entier pour créer de spectaculaires sculptures de neige et de glace. De nombreux pubs et restaurants de la ville vous accueillent pour vous réchauffer à coup de saké
et savourer l’excellente cuisine locale.

Mars

En mars, le temps commence à se réchauffer dans les grandes îles de l’archipel. Les pruniers entament le bal de la floraison dans le pays. Une époque agréable pour découvrir Honshu, Kyushu et Shikoku.

Contemplation des pruniers en fleur

Pas aussi connus que les cerisiers, mais non moins superbes, les pruniers fleurissent entre fin février et début mars. Quelle meilleure manière de passer une journée printanière au Japon que de se promener dans un verger fleuri comme celui de Kitano Tenman-gu, à Kyoto ?

Avril

Le cœur du printemps japonais. En général, la pleine saison des cerisiers en fleur intervient début avril sur la plupart du territoire de Honshu. C’est une période magnifique, mais il peut y avoir beaucoup de monde dans certains endroits – à Kyoto par exemple.

Contemplation des cerisiers en fleur

Lorsque les cerisiers se parent de toutes leurs fleurs, les Japonais se livrent aux réjouissances du hanami (contemplation des cerisiers en fleur). En étant sur place entre le 25 mars et le 5 avril, vous devriez profiter de la pleine période à Tokyo et Kyoto.

Takayama Matsuri

Le Sanno Matsuri, la première partie de la fête de la ville de Takayama (p. 234), les 14 et 15 avril, est marqué par des défilés de chars très spectaculaires. Réservez bien à l’avance si vous voulez passer la nuit sur place, ou bien venez en octobre pour assister à la seconde partie, le Hachiman Matsuri.

Mai

L’un des meilleurs mois pour découvrir le Japon. Il fait beau et agréablement chaud dans la plus grande partie du pays. Réservez vos hébergements bien à l’avance si vous venez pendant les congés de la “Golden Week”, fin avril et début mai.

Sanja Matsuri

Pour la plus grande de toutes les fêtes de Tokyo, organisée le troisième week-end de mai, des centaines de mikoshi (autels portatifs) sont portés en procession dans Asakusa, à partir du Asakusa-jinja.

Golden Week

La plupart des Japonais sont en vacances du 29 avril au 5 mai, période qui correspond à une succession de jours fériés. Les transports et les hébergements sont généralement pris d’assaut.

Juin

C’est une période agréable pour voyager au Japon, avec des températures chaudes mais pas étouffantes. Sachez toutefois que la saison des pluies démarre généralement en juin à Kyushu et Honshu : il ne pleut pas tous les jours, mais il peut faire humide.

Randonnée dans les Alpes japonaises

La fonte des neiges a dégagé la plupart des sommets des Alpes japonaises et les randonneurs se lancent sur les sentiers. Informez-vous des conditions avant de partir, cependant, car l’abondance des neiges certaines années peut compliquer les choses.

Juillet

La saison des pluies s’achève à Honshu et laisse la place à une période très chaude et humide. Dirigez-vous vers les Alpes japonaises ou Hokkaido pour échapper à la moiteur.

Ascension du mont Fuji

La saison officielle pour l’ascension du mont Fuji démarre le 1er juillet, et les mois de juillet et août offrent les meilleures conditions.

Gion Matsuri

La mère de toutes les fêtes du Japon se tient le 17 juillet à Kyoto, où des dizaines de chars immenses sont tirés dans les rues par des gens qui chantent. Les trois soirs qui précèdent le défilé, les habitants revêtent un yukata  (kimono de coton léger) et se promènent entre les étals dressés dans Shijo-dori.

Tenjin Matsuri

Osaka la laborieuse se déchaîne les 24 et 25 juillet. Essayez de venir plutôt le second jour, lorsque des mikoshi (autels portatifs) sont portés en procession dans toute la ville par une foule immense.

Août

Il fait chaud et humide dans la plus grande partie du Japon. Là encore, Hokkaido et les Alpes japonaises s’avèrent des refuges agréables. Plusieurs des fêtes et manifestations les plus intéressantes ont lieu
à cette période.

Aomori Nebuta Matsuri

Organisée durant les premiers jours d’août, c’est l’une des fêtes les plus pittoresques du pays. Le dernier jour, des chars gigantesques sont tirés dans les rues d’Aomori par des groupes de danseurs qui chantent
à tue-tête.

Matsumoto Bonbon

La plus grande fête de Matsumoto a lieu le premier samedi d’août et voit les foules se livrer à la danse bon bon dans les rues de la ville.

Awa-odori Matsuri

La ville de Tokushima, dans l’île méridionale de Shikoku, se déchaîne du 12 au 15 août à l’occasion de la plus grande et la plus célèbre danse bon du pays. Des groupes de danseurs se produisent dans la rue et les meilleurs sont récompensés. Les danses bon sont exécutées pour accueillir les âmes des défunts qui sont de retour sur cette terre (ce qui, le plus souvent, offre un excellent prétexte à la consommation de saké).

O-Bon

Cette fête bouddhique en l’honneur des âmes des défunts se tient à la mi-août, la période où, selon la tradition, les ancêtres reviennent sur terre pour rendre visite à leurs descendants. Afin de les guider dans leur voyage, des lanternes allumées sont déposées sur les fleuves, les rivières, les lacs et la mer. Voir également le Daimon-ji Gozan Okuribi (ci-dessous).

Daimon-ji Gozan Okuribi

À l’occasion de la fête des Morts (O-Bon), d’immenses feux prenant la forme de caractères chinois et d’autres symboles sont allumés à Kyoto (p. 328). C’est l’un des spectacles les plus impressionnants auxquels on peut assister au Japon.

Feux d’artifice d’été

Dans tout le pays, villes et villages organisent de sensationnels feux d’artifice au mois d’août. Vous serez époustouflé par la qualité et la durée de certains de ces spectacles.

Fête de la Terre

L’île de Sado-ga-shima, au large de la côte septentrionale de Honshu, accueille durant la troisième semaine du mois d’août un festival mondialement réputé de danse, d’art et de musique.

Septembre

La vague de chaleur bat en retraite durant la première quinzaine de septembre, et les températures redeviennent très agréables dans les grandes îles de l’archipel. Une période très plaisante pour découvrir le pays.

Kishiwada Danjiri Matsuri

Les 14 et 15 septembre, d’énormes danjiri (chars) sont tirés dans les rues étroites d’Osaka à l’occasion de festivités endiablées durant lesquelles l’alcool coule à flots. Résultat, les danjiri finissent parfois leur course dans les maisons !

Octobre

L’une des meilleures époques pour se rendre au Japon : les températures sont agréables et le soleil est généralement de mise. Dans les Alpes japonaises, c’est la pleine période des teintes automnales flamboyantes.

Asama Onsen Taimatsu Matsuri

Très spectaculaire, la fête du Feu à Asama Onsen se tient début octobre. Les habitants portent à travers les rues étroites des balles de foin enflammées qu’ils amènent jusqu’à un immense bûcher dressé devant le jinja (sanctuaire) Misha.

Kurama-no-hi Matsuri

Le 22 octobre, d’immenses torches enflammées sont portées dans les rues du petit village de Kurama, dans les montagnes au nord de Kyoto. C’est l’une des fêtes les plus authentiques du pays.

Novembre

Novembre est un mois agréable pour découvrir la plupart des régions du Japon. Le ciel est à peu près dégagé et les températures restent plaisantes. Les montagnes voient les premières chutes de neige, tandis qu’à Kyoto, Nara et ailleurs, c’est la plus belle période pour les couleurs d’automne – vous verrez aussi beaucoup de monde.

Shichi-Go-San (fête des 7-5-3)

Une fête en l’honneur des petites filles âgées de 3 et 7 ans, et des garçons de 5 ans. Le 15 novembre, on habille ces bambins de leurs plus beaux atours, on les conduit au temple ou au sanctuaire et on prie pour leur bonheur.

Décembre

Dans tout le pays les températures sont fraîches, voire froides. Les Japonais s’affairent à la préparation du Nouvel An. La plupart des magasins, des sites et des services se mettent en congé à partir du 29 ou du 30 décembre, ce qui complique le voyage (mais les transports fonctionnent et les hébergements restent ouverts).

 

Mis à jour le : 10 janvier 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Japon