-->

Kazakhstan : Culture

Coutumes

L'un des traits culturels les plus marqués chez les Kazakhs est leur sens de l'hospitalité. Plus qu'une marque de bienveillance à l'égard d'un étranger, c'est aussi une coutume toujours actuelle, aussi bien dans les steppes qu'en ville, que d'accueillir dignement un voyageur : à son entrée, tous se lèvent et l'accueillent avec sourires et poignées de main, avant de l'inviter à prendre la place d'honneur. Il est malséant d'assaillir le visiteur de questions : les Kazakhs lui offrent d'abord du koumis (lait fermenté de jument, rafraîchissant et tonifiant) afin qu'il se repose de son voyage. Il peut ensuite, s'il le souhaite, se présenter et expliquer où il va. Durant ce temps, les maîtresses de maison s'afféreront à la préparation du konakassa, un repas en l'honneur de l'invité qui sera invité à la moitié du repas à couper la tête de mouton. Rien de formel cependant : la table (dastarkhan - en l'occurrence une nappe couverte de mets) est le lieu par excellence de partage, de gaieté, de convivialité et de discussion à cœur ouvert. Aussi dit-on qu'elle sert à juger celui qui reçoit, mais également le pays tout entier.

Langue

Dérivé des langues turques, le kazakh s'écrit avec un alphabet cyrillique de 42 lettres. La langue officielle du pays, le kazakh, se parle autant que le russe qui demeure la "langue de communication interethnique".

Nourriture

La cuisine kazakhe exprime les racines nomades de son peuple. Les viandes de mouton et de cheval sont bien sûr la base de l’alimentation. Le plat national est le beshbarmak, des morceaux de bœuf, de mouton ou de cheval bouillis avec des oignons. Il est servi sur des assiettes garnies de larges pâtes, le bouillon de la viande étant consommé à part.
Vous pourrez aussi goûter au kazy, un saucisson de cheval fumé parfois accompagné de nouilles froides, et au koumis, lait de jument fermenté. On trouve tous les classiques d’Asie centrale : chachliks (brochettes), laghman (nouilles), manty (raviolis à la vapeur), plov (riz pilaf) et samsa (chaussons de pâte fourrés). Les moins téméraires apprécieront la version sucrée du plov, aux fruits secs : abricots, raisins et prunes ou avec des pommes kazakhes célèbres dans toute l'Asie centrale (Alma-Ata, ancien nom d'Almaty, signifie littéralement "père des pommes"). La cuisine russe domine surtout dans les villes du nord du pays, où la population russe est la plus nombreuse.

Religion

Les Kazakhs adhèrent à l’islam de manière assez souple. Leur situation géographique aux franges du monde musulman et leur mode de vie nomade traditionnel, peu compatible avec une autorité religieuse centralisée, en sont les principales raisons. Les femmes kazakhes sont celles qui subissent le moins d'interdictions en Asie centrale. Cependant, la tradition de l'enlèvement de la promise subsiste encore et lorsqu'un homme ravit la femme qu'il veut épouser (généralement avec une complicité intérieure), les parents n'ont pas d'autre choix que de négocier le prix de leur fille.

Arts

L’instrument national est le dombra, un petit luth ovale à deux cordes. Les musiciens kazakhs utilisent aussi le kobyz (une viole à deux cordes), dont le son aurait fait pleurer Gengis Khan, et le sybyzgy (deux flûtes en roseau ou en bois liées à la manière d’une flûte de pan). Le répertoire comprend surtout des airs folkloriques, transmis de génération en génération comme la littérature orale, qui s’inspirent de la vie nomade dans la steppe. L'industrie cinématographique kazakhe est florissante. Les grosses productions récentes ont pris la forme d’épopées historiques – Nomad, la légende d’un peuple (2004) et Mongol (2007), nominé aux Oscars – visant à alimenter l’orgueil national. De jeunes réalisateurs tournent parallèlement des longs-métrages traitant de réalités plus sensibles. Malgré les prix récoltés dans les festivals à l’étranger, le cinéma kazakh n’a pas la cote auprès du public national, qui lui préfère de beaucoup les films commerciaux américains.

Mis à jour le : 11 novembre 2012
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Asie Centrale