-->

Kazakhstan

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Kazakhstan
  4. Environs d’Almaty

Environs d’Almaty

De belles excursions vous attendent aux portes d’Almaty, en particulier au sud dans la superbe chaîne du Zailiysky Alataou qui fait partie du massif des Tian Shan. Les principales voies d’accès aux contreforts montagneux sont les vallées fluviales de la Malaya (petite) Almatinka, qui abrite les stations de ski de Medeu et de Shymbulak, et de la Bolshaya (grande) Almatinka, qui conduit à l’Ozero Bolshoe Almatinskoe (grand lac d’Almaty). Sachez que les étrangers n’ont pas le droit d’entrer au Kirghizstan par ces montagnes, et qu’il est obligatoire d’avoir un permis pour certains itinéraires s’approchant de la frontière.

Medeu et Shymbulak

Les équipements de ces deux destinations de sports d’hiver très prisées de la vallée de la Malaya Almatinka ont été modernisés pour les Jeux asiatiques d’hiver d’Almaty de 2011. À 15 km environ au sud-est du centre d’Almaty, l’agglomération de Medeu (1 700 m d’altitude) est un ensemble de bâtiments éparpillés autour d’une immense patinoire. Shymbulak, plus haut dans la vallée, à 2 200 m, est l’une des meilleures stations de ski d’Asie centrale. Les deux sont reliées par la route à par un téléphérique À Medeu, la température est toujours inférieure de quelques degrés à celle d’Almaty, et encore plus fraîche à Shymbulak. Sauf l’été, un temps pluvieux à Almaty est synonyme de neige et d’absence de visibilité dans les hauteurs. Couvrant 10 500 m2, la patinoire de Medeu (www.medey.kz) a été construite en 1972 pour le patinage de vitesse et l’entraînement des champions soviétiques, mais nul besoin d’être un expert pour y patiner. Il y a moins de monde les jeudis et vendredis. En dehors de la saison du patinage, beaucoup viennent à Medeu pour se promener, pique-niquer ou faire du VTT dans les vallées et collines environnantes.
La construction ressemblant à un barrage dans la vallée principale, au-dessus de la patinoire, sert à prévenir les avalanches et les glissements de terrain. De là, la route monte encore sur 4,5 km jusqu’à la station de ski de Shymbulak (www.shymbulak.com), dotée de pistes pour tous niveaux et d’un dénivelé total de 900 m. La saison des sports d’hiver dure grosso modo de novembre à mi-avril.
Si vous ne skiez pas, vous pouvez faire l’aller-retour par les remontées mécaniques Kombi 1 et Kombi 2 (mélange de télésièges et de petites télécabines) de Shymbulak jusqu’au col de Talgar. Les remontées fonctionnent certains jours hors saison de ski.

Région de l’Ozero Bolshoe Almatinskoe    

À l’ouest de la vallée de la Malaya Almatinka s’étend, parallèlement, sa “grande sœur”, la vallée de la Bolshaya Almatinka. La route bitumée qui remonte au sud de cette vallée part près de l’entrée à colonnade du parc du Premier Président dans Al-Farabi, à la lisière sud d’Almaty. Sept kilomètres plus loin se dresse l’entrée du parc national Ile-d’Alataou. Juste devant les portes du parc, visitez le centre de fauconnerie Sunkar, qui élève aussi des chiens de chasse et garde des loups en cage. Il mérite une halte surtout pour sa démonstration de rapaces dressés. À 1 km de l’entrée du parc, le complexe de restaurants Tau Dastarkhan (www.tau-dastarkhan.kz) compte une demi-douzaine de restaurants de catégories moyenne et supérieure dans une jolie zone boisée. À 250 m de là, la route bifurque à un endroit appelé GES-2, du nom d’une petite centrale hydroélectrique voisine. L’embranchement à droite conduit à la localité d’Alma-Arasan (4 km). Celui de gauche remonte le long de la Bolshaya Almatinka via une autre station hydroélectrique, la GES-1, au bout de 8 km, puis rejoint l’Ozero Bolshoe Almatinskoe (grand lac d’Almaty) au terme d’un parcours de 7 km. Niché dans une cuvette rocheuse à 2 500 m d’altitude, ce pittoresque lac turquoise de 1,6 km de long se prête bien à l’observation des oiseaux, surtout lors des migrations de mai. Il y a souvent des garde-frontières près du lac, et il n’est pas recommandé de marcher sur la rive est (le chemin mène à la frontière kirghize) mais une promenade sur la rive ouest ne pose généralement pas de problème.
À 2 km par la piste qui monte vers l’ouest depuis le lac, l’observatoire astronomique des Tian Shan, parfois encore appelé par son acronyme soviétique, GAISh, se dresse à 2 750 m d’altitude. Il est doté du deuxième plus grand télescope de l’ancienne URSS, d’un grossissement de 600 fois environ. En raison du manque de financement, il n’est aujourd’hui utilisé qu’à la moitié de ses capacités, mais quand l’astronome est présent il organise des visites guidées (en russe) des services ouverts. Au sommet du col de Jusalykezen (3 336 m), à 6 km au sud-ouest en amont de l’observatoire (la route est bitumée tout du long), se trouve le Kosmostantsia, des bâtiments d’instituts de recherches, laissés à l’abandon pour la plupart.

 

Mis à jour le : 15 février 2015