Ouzbékistan : Comment s'y rendre

Depuis/vers l'Ouzbékistan

Si vos papiers sont en règle, votre arrivée en Ouzbékistan devrait se faire relativement facilement, en faisant abstraction des longues files d'attente à l'aéroport. Vous devrez remplir deux formulaires identiques de déclaration en douane, l'un à rendre et l'autre à garder (que vous remettrez lors de votre départ). Gardez-le précieusement, car vous en aurez besoin pour changer des chèques de voyage. Déclarez le montant exact de l'argent que vous possédez, dans toutes les devises ; des voyageurs ont été ennuyés et/ou se sont vu confisquer d'importants montants en soums pour des oublis mineurs. Voir la rubrique Désagréments et dangers dans la section Tachkent (p. 218) pour d'autres problèmes à l'aéroport.

Par voie aérienne

Si vous arrivez en avion, vous atterrirez sans doute à l'aéroport international de Tachkent (71-140 28 01/04). Quelques vols en provenance de Russie atterrissent dans des aéroports régionaux, comme Samarcande, Boukhara et Ourgentch. Les nombreuses aviakassa (billetteries privées) installées dans les grandes villes vendent des billets pour les vols internationaux de la compagnie nationale Uzbekistan Airways (www.uzairways.com) et d'autres compagnies. Uzbekistan Airways possède des agences à Tachkent et dans toutes les grandes villes régionales. Payez systématiquement vos billets en soums ouzbeks.

Voie terrestre

Depuis/vers le Kazakhstan

En dépit d'une très longue frontière commune, il n'existe que deux principaux points de passage. Le plus fréquenté est le poste-frontière de Chernyaevka (Gisht Koprik/Zhibek Zholy) entre Tachkent et Chymkent, fermé pour rénovation lors de nos recherches. En attendant la réouverture, les voyageurs étrangers doivent utiliser un poste-frontière provisoire à Yallama, près de la ville de Chinaz, à 60 km au sud-ouest de Tachkent. Des trains locaux fréquents de Tachkent à Syr-Daria, Gulistan et Havast font halte à Chinaz (0,30 $US, 1 heure 30). Vous pouvez aussi prendre un taxi collectif à la station de métro Sobir Rahimov (50 min). Chernyaevka devrait rouvrir en 2011 et sera peut-être mieux organisé. L'attente pouvait fréquemment durer jusqu'à 6 heures, et la corruption semblait la norme, surtout du côté kazakh. Du centre de Tachkent, comptez 6 $US en taxi jusqu'à Chernyaevka. Vous pouvez aussi prendre un taxi collectif (0,50 $US, 20 min) ou une marchroutka au bazar Yunusobod.
Le mercredi, un train Tachkent-Almaty (platskartny/kupeyny 39/54 $US, 25 heures, 9h55) part de Noukous. Vous pouvez aussi en prendre un à destination de la Russie, comme le n°381 (Tachkent-Oufa) ou le n°5 (Tachkent-Moscou) jusqu'à Arys au Kazakhstan, puis une correspondance pour Almaty. L'autre point de passage, entre la Karakalpakie et Beyneu, dans l'ouest du Kazakhstan, se traverse en train ou par la route. Le train n°917 part tous les jours à 9h20 de Kungrad, à 225 km au sud-est de la frontière, pour Beyneu (10 heures). Parmi les autres trains qui traversent cette frontière, citons le Tachkent-Saint-Pétersbourg (1/semaine), le Tachkent-Saratov (2/semaine) et le Moscou-Douchanbé (3/semaine).

Depuis/vers le Kirghizstan

Les seuls postes-frontière ouverts aux étrangers sont à Uchkurgan/Shamaldy-Say (au nord-est de Namangan), et à Dustlyk (Dostyk), entre Andijan et Och. Ils se traversent généralement sans anicroches, mais les files d'attente peuvent être longues. La plupart des voyageurs passent par le poste-frontière d'Och. À Andijan, des taxis collectifs partent fréquemment d'un arrêt dans Babur, à 400 m au sud-est de la gare ferroviaire, pour la tamozhnya à Dustlyk (2 $US, 40 min). Traversez la frontière à pied et empruntez les transports publics de l'autre côté le court trajet jusqu'à Och.
De nombreux taxis collectifs et minibus circulent des deux côtés de la frontière à Uchkurgan. En été seulement, les trains Tachkent-Bichkek traversent une longue portion du Kazakhstan, de même que deux bus quotidiens à destination de Bichkek qui partent du poste-frontière de Chernyaevka entre le Kazakhstan et l'Ouzbékistan. Dans les deux cas, vous aurez besoin d'un visa de transit. 

Depuis/vers la Russie

Le train n°382 part de Moscou à 23h35 et rallie Tachkent (platskartny/kupeyny 162/275$US, environ 66 heures). En sens inverse, il quitte Tachkent à 19h35. Des trains circulent 1 fois par semaine entre Tachkent et Tcheliabinsk, Kharkiv (Ukraine), Saratov, Saint-Pétersbourg et Iekaterinburg, et 3 fois par semaine entre Tachkent et Oufa.

Depuis/vers le Tadjikistan

La plupart des voyageurs qui vont directement de Tachkent à Douchanbé rejoignent Khodjent par la route via le poste-frontière d'Oybek (qui se traverse sans difficultés), puis prennent un vol intérieur tadjik. De Tachkent, prenez une marchroutka ou un taxi collectif à destination de Bekobod au bazar Kuyluk et descendez à Oybek (marchroutka/taxi par personne 2/4 $US, 1heure30), à 35km de Bekobod, près du village de Chanak. La course en taxi privé de Tachkent à Oybek coûte environ 30$US. De l'autre côté de la frontière, prenez un taxi pour Khodjent (15$US), ou un taxi jusqu'à Bostan (1 $US) tout proche, puis un minibus pour Khodjent.
Les autres principaux postes-frontière sont Samarcande/Pendjikent et Denau/Tursanzade. À l'un et à l'autre, les longues files d'attente et d'autres désagréments sont courants du côté ouzbek.
Les marchroutka à destination de la tamozhnya à Pendjikent partent régulièrement de l'arrêt Registan à Samarcande (1 $US, 40 min). Traversez la frontière à pied, puis prenez un taxi collectif (2 $US) jusqu'à Pendjikent, située à 22 km.
Denau se trouve à 1 heure 30 de route de Termiz, à 5 heures de Samarcande, et à 5 heures 30 de Boukhara. Des taxis collectifs desservent Samarcande (15 $US) et Boukhara (16 $US), de même que quelques marchroutka le matin. De Termiz, des taxis collectifs (4,50 $US) et des marchroutka (1,75 $US) signalés Денов partent régulièrement de la gare routière pour Denau. Chaque jour, trois trains locaux rallient directement la ville-frontière de Sariosiyo (0,75 $US, 4 heures), à 15 km au nord de Denau.
De Denau, prenez le train ou une marchroutka pour Sariosiyo, traversez la frontière et continuez en taxi de Tursanzade à Douchanbé (10 $US, 45 min). Pour des informations sur les transports vers Khodjent via Kanibadam.

Depuis/vers le Turkménistan

Les trois principaux points de passage sont accessibles de Boukhara, Khiva/Ourgentch et Noukous. Il faut payer 12 $US pour entrer au Turkménistan. Chaque poste-frontière nécessite une marche de 10 à 20 min à travers un no-man's-land. Des taxis collectifs et des bus effectuent parfois le trajet.
De Boukhara, comptez 25 $US en taxi jusqu'à la frontière. Des taxis collectifs (2 $US, 40 min) partent du bazar Kolkhoz pour Karakol (ou Olot), à 10 km de la frontière. De Karakol, un taxi jusqu'à la frontière revient à 2,50 $US. Vous pouvez aussi prendre un lent train local de Kagan à Olot (0,75 $US, 2 heures, 2/jour). De l'autre côté de la frontière, empruntez un taxi collectif jusqu'à Turkmenabat (1,50 $US, 40 min). De Khiva ou Ourgentch, louer une voiture jusqu'à la frontière coûte environ 10 $US, d'où un court trajet en taxi (1,75 $US) conduit à Dachoguz. Vous pouvez aussi prendre un bus de Khiva à la frontière (0,50 $US, 1 heure) ; un part tôt le matin d'un parking à la sortie de la porte Nord, et deux autres plus tard du bazar Dekhon. À Ourgentch, des taxis collectifs partent régulièrement d'une station à deux pas de la Halk Bank, à 700 m au nord-est du bazar, pour la tamozhnya (2,50 $US, 40 min).
De Noukous, le trajet de 20 km jusqu'à la frontière de Konye-Ourgentch coûte environ 10 $US. Vous pouvez aussi prendre un transport public jusqu'à Hojeli, puis un taxi collectif jusqu'à la frontière (0,75 $US). Traversez la frontière à pied et empruntez un taxi collectif pour Konye-Ourgentch (2 $US).

Mis à jour le : 27 janvier 2015

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Asie Centrale