-->

Vietnam

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Vietnam
  4. Comment circuler

Vietnam : Comment circuler

Transports au Vietnam

Avion

Compagnies aériennes du Vietnam

Le Vietnam dispose d’un bon réseau domestique : de nouvelles liaisons ouvrent régulièrement, et les prix sont très raisonnables (si on réserve tôt). Les compagnies aériennes acceptent les cartes de crédit ou à débit internationales. Sachez cependant que les annulations sont assez courantes. Mieux vaut ne pas compter sur un vol intérieur au départ d’un aéroport de province si vous devez reprendre le jour même un avion pour l’étranger.
Jetstar Airways (1900 1550 ; www.jetstar.com). Cette compagnie à bas prix a des tarifs très accessibles, mais ne dessert qu’un nombre limité de destinations.
Vasco (038 422 790 ; www.vasco.com.vn). Vols pour Con Dao et le delta du Mékong au départ de HCMV. La compagnie est détenue par Vietnam Airlines, avec qui elle partage ses codes.
VietJet Air (1900 1886 ; www.vietjetair.com). Une nouvelle compagnie privée, qui propose un nombre croissant de vols intérieurs.
Vietnam Airlines (04-3832 0320 ; www.vietnamairlines.com.vn). Le principal transporteur local offre le réseau le plus complet et la meilleure fiabilité.
 

Bateau

Le Vietnam compte un très grand nombre de cours d’eau partiellement navigables, les plus importants étant sans conteste les multiples bras du Mékong. Des croisières panoramiques d’une journée sont organisées sur les rivières à Hoi An, Danang, Hué, Tam Coc et même HCMV.
Il est également possible de faire des croisières en mer. Dans le Nord, la découverte des îles de la baie d’Along fait partie des incontournables. Au centre, les charmantes îles Cham représentent une belle excursion à faire depuis Hoi An. Au sud, des escapades vers les îles de Nha Trang et autour de Con Dao sont assez prisées.

Bus

Le réseau dense de bus du Vietnam permet d’atteindre les quatre coins du pays. Des bus modernes, affrétés par la compagnie Myriad, sillonnent les grandes routes nationales. Dans des zones plus reculées, attendez-vous à des conditions rudimentaires.
La majorité des voyageurs ne prennent jamais de bus vietnamiens et préfèrent s’en tenir au réseau plus pratique des bus touristiques dits “open tour”.
Quelle que soit la catégorie de bus, ne vous attendez pas à dépasser les 50 km/h le long des grands axes (y compris la RN 1) en raison du trafic intense où se mêlent motos, camions et piétons.
Bus de luxe
Des bus modernes et climatisés relient les villes principales. Dans ces véhicules de luxe, vous pouvez être sûr d’avoir un siège et suffisamment de place.
Certains, qui disposent de sièges inclinables ou de couchettes rembourrées pour les très longs trajets, constituent une bonne alternative au train à des prix comparables.
Non-fumeurs, les véhicules de luxe sont en revanche souvent équipés de téléviseurs (préparez-vous à voir de surprenantes vidéos de kung-fu !) et de redoutables machines à karaoké. Mieux vaut se doter de bouchons d’oreilles et d’un masque pour les yeux.
Les bus de luxe s’arrêtent dans la plupart des grandes villes situées sur leur parcours, ainsi que pour les pauses-déjeuner.
Fiables et ponctuels, les bus de la compagnie Mai Linh Express (098 529 2929 ; www.mailinhexpress.vn) sont confortables et très propres. Ils desservent, entre autres, toutes les grandes villes situées sur la RN1 entre Hanoi et Hô Chi Minh-Ville, Hanoi et Haiphong, Hô Chi Minh-Ville et Dalat, ainsi que des villes des hauts plateaux du Centre.

Bus locaux
Les bus couvrant de courtes distances ne partent qu’une fois pleins (c’est-à-dire littéralement bondés de personnes et de bagages). Les liaisons se raréfient après 16h. 
Ces bus et minibus ordinaires s’arrêtent fréquemment au bord des routes pour faire descendre et monter autant de passagers que possible, ce qui rallonge d’autant le temps de trajet. Peu de voyageurs les empruntent car les chauffeurs montrent une fâcheuse tendance à majorer le prix du billet pour les étrangers. 
Surveillez vos bagages, notamment aux “arrêts toilettes”.
Gares routières
Nombre de villes possèdent plusieurs gares routières qui se répartissent les destinations (vers le nord ou le sud) et les différents types de service (locaux ou longue distance, express ou non). 
Malgré leur aspect anarchique, beaucoup de ces terminaux ont désormais des billetteries affichant clairement les tarifs officiels et les horaires. 
Trajets “open tour”
Dans tous les lieux fréquentés par les voyageurs à petit budget, on peut voir de nombreuses publicités vantant l’“open tour”ou l’“open ticket” : il s’agit en fait d’un service de bus s’adressant en majorité aux voyageurs étrangers à petit budget. Ces bus climatisés circulant notamment entre HCMV et Hanoi offrent à leurs passagers la possibilité de monter ou de descendre dans n’importe quelle grande ville traversée.
Les prix restent très raisonnables : un trajet direct de HCMV à Hanoi coûte de 25 à 45 $US selon le trajet emprunté. Il est préférable de réserver la veille.
L’inconvénient, c’est que vous êtes mêlé à un groupe de voyageurs et avez peu de contacts avec les Vietnamiens. Certains tour-opérateurs perçoivent une commission des hôtels et restaurants partenaires. L’avantage, c’est que les bus partent de lieux centraux (souvent des auberges de jeunesse prisées des voyageurs), ce qui vous évite un trajet jusqu’à la gare routière. Certains bus “open tour” font également des arrêts aux sites touristiques en chemin (comme les ruines de monuments cham à Po Klong Garai).

Acheter des tickets “open” pour de courts trajets au fur et à mesure de son voyage, d’un coût légèrement supérieur, offre cependant plus de souplesse et permet de prendre le train, de louer une moto ou de changer d’itinéraire comme on l’entend. 
Quoi qu’il en soit, ces billets remportent un franc succès. En dehors de l’itinéraire classique du nord au sud, le parcours HCMV–Mui Ne–Dalat–Nha Trang est de plus en plus fréquenté.
Si ce système vous intéresse, rendez-vous dans les cafés pour voyageurs de HCMV et de Hanoi. The Sinh Tourist (%08-3838 9597 ; www.thesinhtourist.com) a bonne réputation et propose un système de réservation par Internet, mais d’autres compagnies existent.
Tarifs et réservations
Réserver n’est pas nécessaire pour les services les plus fréquents entre les villes, mais rien ne vous empêche d’acheter vos billets la veille. Prenez toujours vos billets aux guichets de la gare routière, les chauffeurs étant connus pour demander plus cher. 
Les tarifs restent très bon marché, même si les étrangers paient souvent de 2 à 10 fois le prix normal sur les trajets ruraux. À titre de référence : un trajet de 100 km devrait coûter entre 2 et 3 $US.

Vélo

Se déplacer à vélo est un bon moyen de découvrir le Vietnam, en particulier lorsqu’on sort des grands axes. On peut parcourir ainsi de longues distances : le relief est plat ou modérément montagneux, et les routes principales sont praticables. La sécurité, en revanche, pose un sérieux problème. Si vous êtes à bout de souffle, vous pouvez toujours charger votre vélo sur un bus ou dans le wagon à bagages d’un train (généralement 1 $US pour un court trajet, 1,50 $US/heure pour les longs voyages).
Location
Les hôtels et certaines agences de voyages louent des vélos entre 1 et 3 $US par jour. Comptez environ 10 $US pour un modèle de meilleure qualité. Il s’agit d’un excellent moyen de transport pour visiter de petites villes comme Hoi An, Hué ou Nha Trang (sauf bien sûr à la saison des pluies). On trouve en outre des réparateurs à chaque coin de rue en cas de crevaison ou de problème mécanique. 

Voiture et moto

Disposer d’un véhicule personnel offre une grande souplesse pour visiter les régions les plus reculées et s’arrêter quand on le désire. La location d’une voiture inclut toujours un chauffeur. Les locations de motos sont bon marché, que ce soit avec conducteur ou non.

Train

Bien que vieillissant, le réseau ferroviaire vietnamien exploité par Vietnam Railways (Duong Sat Viet Nam ; 3747 0308 ; www.vr.com.vn) reste plutôt fiable et permet de circuler à travers le pays avec un certain confort. Un trajet en wagon-couchettes climatisé est assurément plus agréable qu’une nuit à bord d’un bus parcourant la RN 1. Le train donne en outre l’occasion de contempler des paysages spectaculaires. 
Classes
Les trains classés SE sont les plus chics et les plus rapides, ceux classés TN, plus vétustes et plus lents. 
Il existe quatre classes principales : 
assis dur : hard seat
assis mou : soft seat
couchette : hard sleep
couchette molle : soft sleep
 
Elles se divisent chacune en deux catégories : avec ou sans climatisation.
Actuellement, seuls les trains express les plus rapides disposent de la clim. La classe “assis dur”, habituellement bondée, est supportable pour un trajet de jour, à condition toutefois d’aimer la fumée de cigarette. 
Couchettes
Les couchettes dures se répartissent sur 3 niveaux, par compartiment de 6. 

Celles du haut coûtent le moins cher. Les couchettes molles, sur 2 niveaux par compartiment de 4, affichent toutes le même prix. Les voyageurs délicats préféreront apporter un drap, un sac de couchage et/ou une taie d’oreiller, bien que le linge de lit soit fourni. 
Wagons privés
Des wagons douillets, voire luxueux, situés en queue de train permettent de voyager plaisamment entre Lao Cai et Hanoi : le Train Victoria Express, géré par les hôtels Victoria, est réputé mais très onéreux. Il en existe toutefois beaucoup d’autres, dont ceux de Livitrans (www.livitrans.com), où l’on peut embarquer pour 45 à 85 $US. Le site Train to Sapa (www.traintosapa.com) regroupe l’ensemble des offres ferroviaires sur la destination.
Livitrans propose également des wagons de luxe entre Hanoi et Hué (70 $US) et Danang (80 $US), à l’instar de plusieurs autres compagnies. Golden Trains (%08-3825 7636 ; www.golden-train.com) relie Hô Chi Minh-Ville à Nha Trang (de 39 à 44 $US pour une couchette molle) et à Phan Tiet (15 $US pour une place en assis mou).
Fret
Vélos et motos peuvent voyager dans les wagons de fret : le transport de nuit ordinaire reviendra à environ 350 000 d. Il n’est pas toujours possible de voyager dans le même train que votre bécane ; notez bien le numéro du train dans lequel elle se trouve, et son heure d’arrivée.
Horaires
Plusieurs Express de la Réunification quittent chaque jour Hanoi et HCMV. Les horaires changent fréquemment : consultez le site de Vietnam Railway (s’il fonctionne), celui de Vietnam Impressive ou encore www.seat61.com, le site international des trains.
Presque aucun train ne circule pendant les 4 jours qui précèdent la fête du Têt et les 4 jours qui suivent.
Lignes
En dehors du grand axe HCMV-Hanoi, trois lignes secondaires relient la capitale à des destinations du Nord. La première dessert le port de Haiphong, à l’est. La seconde rallie Lang Son, au nord-est, et traverse la frontière chinoise pour rejoindre Nanning. La dernière se rend à Lao Cai, au nord-ouest, et poursuit jusqu’à Kunming, en Chine.
Le trajet Hanoi-HCMV dure entre 30 et 41 heures selon le type de train.
Réservations
Vous ne pouvez pas vous-même acheter vos billets en avance auprès de Vietnam Railways, mais les agences peuvent faire la réservation pour vous. Il est conseillé de réserver au moins une journée à l’avance (plusieurs jours pour les couchettes).
On peut obtenir des informations sur les horaires et tarifs des trains et effectuer des réservations sur les sites de Vietnam Railway (https://vietnam-railway.com/) et Vietnam Impressive (www.vietnamimpressive.com), deux agences de réservation privées fiables. Elles enverront gratuitement les billets à votre hôtel au Vietnam (elles peuvent également les envoyer à l’étranger par DHL, moyennant des frais de port).
De nombreux hôtels, cafés et agences de voyages pourront également vous acheter vos billets de train et prennent une petite commission.
Tarifs
Les tarifs dépendent du train emprunté, les plus rapides étant bien sûr les plus chers. Les enfants de moins de deux ans voyagent gratuitement ; de deux à neuf ans, ils paient 50 % du tarif adulte. Il n’y a pas de réductions sur le trajet Hanoi-Lao Cai.
 

 

Mis à jour le : 30 janvier 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Vietnam