-->

Îles Canaries : Comment circuler

Se déplacer aux Canaries

Avion

Les sept îles possédant désormais toutes un aéroport, l'avion est un moyen de transport commode et très apprécié qui pourra vous faire gagner beaucoup de temps si vous comptez visiter plusieurs îles.

Bateau

Les îles sont reliées entre elles par des « ferries rapides » et des hydroglisseurs, appartenant à trois grandes compagnies :

N'oubliez pas qu'il n'est pas rare que les horaires, les tarifs et même les itinéraires changent. Ce n'est pas bien grave sur les grands itinéraires, où l'offre ne manque pas, mais cela peut occasionner d'importants retards si vous empruntez un itinéraire desservi seulement deux à trois fois par jour, voire par semaine.

Bus

Aux Canaries, un bus s'appelle un guagua (prononcez « goua-goua »). Mais si vous parlez d'autobuses, vous vous ferez parfaitement comprendre.
Chaque île a son propre service interurbain. Les bus pourront vous conduire vers tous les grands sites (et vous en ramener), mais il n'y en a souvent que quelques-uns par jour. C'est particulièrement vrai sur les plus petites îles, peu peuplées, où tout le monde ou presque doit être motorisé.
Les grandes îles, Tenerife et la Grande Canarie, jouissent d'un système de transports publics impressionnant couvrant tout leur territoire. La fréquence est toutefois extrêmement variable : la desserte, très régulière entre les grandes villes, se résume parfois à deux allers-retours par jour pour transporter travailleurs et écoliers depuis/vers la capitale insulaire.
Le week-end, veillez à bien vérifier les horaires lors de vos déplacements. Même sur les lignes des grandes îles, une desserte fréquente en semaine peut se réduire à quelques bus le samedi et à un seul (voire aucun) le dimanche.
Dans les grandes villes, les bus partent d'une estación de guaguas (gare routière). Dans les petites communes et les villages, la tête de ligne se trouve souvent dans une rue ou sur une place déterminée. Le ticket s'achète à bord. Parmi les compagnies de bus figurent les suivantes :

  • Global. Bon réseau d'itinéraires à la Grande Canarie, mais la desserte de nombreuses zones rurales est plus que réduite.
  • Tiadhe. Petit réseau de Fuerteventura, avec 17 lignes.
  • TITSA (Transportes Interurbanos de Tenerife SA ; 922 53 13 00). Réseau de bus très dense, sur toute l'île de Tenerife.
  • Transportes Insular La Palma (922 41 19 24). Service étendu sur La Palma.

Forfaits

Sur certaines îles, vous pouvez vous procurer une carte Bono Bus de 12, 15 ou 30 € dans les gares routières et chez divers commerçants, dont les marchands de journaux. Insérez votre carte dans la machine à bord du bus, annoncez au chauffeur votre destination, le montant du trajet sera automatiquement débité sur votre carte. Avec en moyenne 30% de réduction, ces cartes sont un excellent investissement si vous comptez beaucoup vous déplacer en bus.

Tarifs

Les tarifs, surtout avec l'achat du Bono Bus, sont raisonnables. Ils sont calculés au prorata de la distance et varient donc de 1 à 10 €, ou plus.

Vélo

Se déplacer à vélo dans l'archipel est un moyen des plus agréables pour admirer le paysage, mais ne vous attendez pas à ce que les automobilistes vous facilitent la vie (ni aient conscience des affres du cycliste dans un virage en épingle en côte. En ville, les pistes cyclables sont rares, à l'exception des avenues bordant les plages, qui intègrent de plus en plus des espaces pour les cyclistes.
Si vous envisagez de venir avec votre vélo, vérifiez auprès de la compagnie aérienne s'il n'y a pas de frais cachés et s'il faut le démonter et l'emballer pour le voyage.
En ferry, c'est plus simple : le transport est très bon marché, voire parfois gratuit.

Location

Vous pouvez louer VTT et vélos de ville dans diverses stations ainsi que dans les zones les plus touristiques de l'archipel. Comptez un minimum de 12 € la journée ainsi qu'une caution d'environ 50 €. Un casque et quelques équipements basiques sont inclus dans la location.
Las Palmas de Gran Canaria propose un service de location gratuite de vélos, avec plusieurs bornes de retrait et de restitution dans toute la ville.

Voiture et moto

En règle générale, il est hautement recommandé de louer une voiture aux Canaries. Les services de bus sont souvent irréguliers, et il n'est vraiment possible d'explorer l'intérieur des terres qu'à condition d'être motorisé, en particulier sur Tenerife et la Grande Canarie.

Assurance

Au minimum, la loi exige aux Canaries (comme dans le reste de l'Europe) la souscription d'une assurance automobile au tiers. Veillez à connaître vos obligations et le montant des franchises pratiquées, ainsi que les réductions de franchise possibles en cas d'accident ou de dommages causés au véhicule de location. D'autres frais peuvent venir s'ajouter (parfois facultatifs), comme la garantie dommages ou CDW, l'assurance pour les passagers et les 5% d'IGIC (taxe générale indirecte canarienne). Il peut être judicieux d'investir dans un contrat d'assistance dépannage. Vous pouvez aussi demander à votre assureur un exemplaire de constat européen d'accident, qui vous simplifiera grandement les choses le cas échéant. Sachez que sur une route de terre, votre assurance est souvent nulle et non avenue.

Code de la route

Le taux d'alcoolémie doit être inférieur à 0,5 g/litre de sang et des contrôles intempestifs sont menés. Si votre contrôle révèle un taux supérieur, vous risquez une amende et votre permis peut être saisi dans les 24 heures. Les étrangers non-résidents doivent payer sur place 30% du montant de l'amende. Plaider l'incompréhension linguistique est inutile : l'agent de police pourra produire une liste des infractions et des amendes dans toutes les langues que vous voulez. Si vous ne payez pas, ou ne connaissez pas de résident canarien qui puisse vous servir de garant, votre véhicule peut être saisi.

  • Âge légal pour conduire une voiture 18 ans
  • Âge légal pour conduire une moto ou un scooter 16 ans (à partir de 80 cm3) ou 14 ans (moins de 50 cm3) ; permis obligatoire.
  • À moto Allumage obligatoire des phares, de jour comme de nuit, et port obligatoire du casque sur les engins de plus 125 cm3.
  • Aux carrefours giratoires Priorité aux véhicules déjà engagés.
  • Limitations de vitesse 50km/h en agglomération, 100km/h sur les grands axes et 120km/h sur les autovías (autoroutes).

Essence

La gasolina (essence) est bien moins chère aux Canaries que dans le reste de l'Espagne, car moins taxée. Le sin plomo (sans plomb) et le diesel (gazole) sont vendus partout et généralement disponibles en deux indices d'octane.
Les prix varient légèrement d'une station à l'autre et en fonction du cours du pétrole et de la politique fiscale. Les stations-service acceptent les cartes de crédit les plus courantes.

Location

Tous les grands loueurs internationaux sont représentés aux Canaries, où fourmillent par ailleurs les prestataires locaux. Pour louer une voiture, vous devez avoir le permis et plus de 21 ans et, pour les grands loueurs (mais pas seulement), détenir une carte bancaire. Les petits loueurs acceptent parfois de se passer de carte bancaire.
Si vous comptez séjourner longtemps sur l'une des îles, il peut être avantageux de réserver une voiture à l'avance, par exemple via un forfait vol+location.
Quelques loueurs présents dans l'archipel :

  • Avis
  • Cabrera Medina. Une société canarienne qui couvre tout l'archipel.
  • Cicar. Autre prestataire local présent dans toutes les Canaries.
  • Europcar/BC Betacar
  • Hertz

En règle générale, vous devez avoir l'autorisation expresse du loueur pour sortir la voiture d'une île. La plupart des prestataires font exception pour la traversée Fuerteventura-Lanzarote : vous pouvez généralement amener votre voiture d'une île à l'autre, et même dans certains cas prendre la location sur l'une et la rendre sur l'autre.

Permis de conduire

En théorie, si votre permis n'a pas été émis dans l'UE, vous devrez l'accompagner d'un permis de conduire international ; en pratique, ceux émis par certains pays, notamment le Canada et les États-Unis, sont le plus souvent acceptés.
Il faut un permis pour conduire tout véhicule de plus de 50 cm3.

Transport de véhicule

À moins d'envisager de vous installer sur place, rien ne justifie que vous apportiez votre propre véhicule. Les coûts de transport par ferry depuis Cadix, en Espagne continentale, sont exorbitants, alors que la location de voiture dans l'archipel est sensiblement moins chère que dans la plupart des pays de l'UE. Si vous faites partie des rares visiteurs à venir avec leur voiture, il vous faudra votre carte grise et un certificat d'assurance internationale (ou « carte verte »), à demander à votre assureur.

En stop

Le stop n'est jamais sans danger, où que vous soyez, et nous ne le recommandons pas. Les voyageurs qui choisissent ce moyen de transport doivent savoir qu'ils prennent un risque, certes faible, mais bien réel. Il est plus prudent de voyager à deux, et d'informer quelqu'un de sa destination.
L'auto-stop est illégal sur les autovías. Choisissez plutôt un endroit où les voitures pourront s'arrêter en toute sécurité, avant les entrées d'autoroute, ou privilégiez les axes secondaires. Sur ces derniers, armez-vous de patience, la circulation étant souvent clairsemée.

 

Mis à jour le : 12 juillet 2016

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet s’est associé à easyJet pour publier ce guide atypique couvrant deux destinations pour vous accompagner tout…