Tenerife : Comment circuler

Se déplacer à Tenerife

Idéal pour voyager  à petits prix. Le bus  est très bon marché  à Tenerife, surtout  sur les itinéraires longs.
La première chose à savoir concernant les bus est leur nom canarien – guagua (prononcez “wa-wa”) – même si vous vous ferez comprendre en demandant les autobuses. Les bus ne partent pas d’une gare routière dans la plupart des localités, sauf à Santa Cruz. Le départ se fait dans la rue, à proximité d’un kiosque où l’on pourra acheter son billet et se procurer les horaires. Les bus, gérés par TITSA (Transportes Interurbanos de Tenerife SA ; www.titsa.com), couvrent la totalité de l’île. Ils sont rapides, confortables et bon marché. Le site Internet, en espagnol et en anglais, comprend une liste complète d’itinéraires  et d’horaires.

Taxi

Idéal pour sa facilité
À l’aéroport, utilisez toujours les taxis officiels, aisément identifiables. Si vous ne parvenez pas à localiser votre hôtel, demandez à un taxi  de vous y conduire.

Tramway

Idéal pour voyager entre Santa Cruz et La Laguna, notamment en raison de sa fréquence (toutes les 12 minutes).
Le Tranvía de Tenerife (www.metrotenerife.com),  qui dispose de deux lignes, est le moyen le plus agréable et confortable de circuler entre Santa Cruz et La Laguna. La ligne 1, la principale, compte 21 arrêts pour une distance de 12,5 km ; elle est reliée à la ligne 2 (3,6 km), qui offre 6 arrêts, dont 2 avec correspondance. La plupart des visiteurs empruntent la ligne 1, qui relie Santa Cruz à Avenida de la Trinidad (à 5 minutes de marche du centre historique de La Laguna).
Vous pouvez prendre un billet à un distributeur automatique : comptez 1,35 € pour un aller, 6 € pour 5 trajets et 45 € pour un forfait mensuel ; notez que les billets ne peuvent être achetés à bord.
Les trams circulent quotidiennement de 6h à minuit ; le trajet de Santa Cruz à La Laguna prend environ 35 minutes.
N’oubliez pas de composter votre billet à bord, sinon vous risquez une amende de 100 €.

Vélo

Idéal pour sentir le vent dans ses cheveux,  se muscler les mollets  et explorer la région  à son propre rythme.
Le vélo est une façon extrêmement agréable de découvrir Tenerife ; on pourra louer des VTT et des vélos de ville dans tous les grands complexes et les villes les plus importantes. Comptez au moins 12 € par jour, avec une caution moyenne de 50 €. Soyez attentif sur les routes. Les pistes cyclables sont hélas peu nombreuses en ville − même si les boulevards en bordure de mer prévoient de plus en plus d’espace pour les vélos − et les conducteurs ne sont pas toujours aussi courtois qu’on pourrait  le souhaiter.

Voiture

Idéal pour sortir des sentiers battus ; la seule option pour s’éloigner des principaux complexes touristiques et vraiment découvrir l’île.
Il est fortement recommandé de louer une voiture à Tenerife. Bien que de qualité,  les liaisons en bus vous limitent par le temps ; seule la voiture vous permettra véritablement d’explorer Tenerife.
Toutes les grandes agences de location internationales sont représentées, ainsi que de nombreux prestataires locaux. Il est inutile de venir avec votre propre véhicule à Tenerife.
Pour louer une voiture, vous devrez posséder un permis de conduire, avoir au moins 21 ans, être au moins assuré au tiers et disposer d’une carte bancaire ; comptez à partir de 20 € par jour.
La vitesse est limitée à 120 km/h sur l’autoroute, à 100 km/h sur les quatre-voies, à 90 km/h sur les routes de campagne, à 50 km/h dans les agglomérations et à 20 km/h dans les zones résidentielles.
En général, il est impossible de transférer une voiture de location d’une île à l’autre. Avec ses bureaux situés dans tout l’archipel, la compagnie canarienne Cicar (www.cicar.com) fait exception à la règle.
Réservez votre voiture en ligne avant de partir : cela vous permettra de la louer à moindre coût et d’éviter de vous retrouver sans véhicule (ce qui peut arriver en haute saison).
Moins taxée, l’essence (gasolina) coûte nettement moins cher à Tenerife que dans le reste de l’Espagne. Le sans plomb (sin plomo) et le diesel (diesel),  qui comptent deux variétés, sont disponibles partout.

Mis à jour le : 23 mai 2016

Articles récents

Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir l'île espagnole de Tenerife En quelques jours