Sicile : Sécurité

Désagréments et dangers en Sicile

Malgré la triste notoriété de la Mafia, la Sicile n’est pas une région dangereuse et la plus grande menace n’est pas celle du capo local mais celle des pickpockets et des voleurs de sac à l’arraché.

Circulation

La circulation en Sicile peut en effrayer plus d’un, notamment à Palerme où la survie du plus rapide au volant semble être la règle. Cependant, hors des zones urbaines, la situation s’apaise et les principaux problèmes sont la présence de nids-de-poule et la signalisation aléatoire. En règle générale, la circulation est au plus calme entre 14h et 16h, et à l’heure du déjeuner le dimanche.
Les conducteurs ont tendance à ne pas laisser passer les piétons, même aux passages protégés.
Les Siciliens se contentent de traverser n’importe où en slalomant entre les véhicules. Dans les grandes villes, les artères à sens unique sont souvent dotées d’une voie de bus en sens contraire. Il est donc important de toujours regarder des deux côtés avant de traverser.

Escroqueries fréquentes

Soyez vigilant lorsqu’on vous rend la monnaie. Par exemple, quand vous payez un panino à 3 € avec un billet de 20 €, le caissier peut parfois vous rendre une pièce de 2 et un billet de 5 et se tourner vers un autre client. Si vous attendez un peu, il y a de grandes chances que le billet de 10 € que vous attendez fasse son apparition sans que vous ayez dit un mot.

Vols

Inutile de céder à la paranoïa, mais gardez l’œil sur vos effets personnels susceptibles d’attiser la convoitise de pickpockets et de voleurs à l’arraché, surtout dans les marchés très fréquentés (notamment à Palerme et à Catane), et sur le chemin de l’aéroport.
Les ceintures-portefeuilles sont très pratiques, mais évitez de fouiller dedans en public, en ayant sur vous un portefeuille garni du liquide nécessaire pour la journée. N’affichez pas vos montres, appareils photo et autres objets de valeur. Si vous avez un sac ou un appareil photo, portez-le en bandoulière et gardez-le du côté opposé à la route – des voleurs à mobylette peuvent vous l’arracher et s’enfuir.
Soyez vigilant quand vous vous attablez en terrasse – n’accrochez jamais votre sac au dos d’une chaise vide et ayez l’œil dessus.
Les voitures, particulièrement celles immatriculées à l’étranger
ou arborant l’autocollant d’une agence de location, sont aussi vulnérables.
Ne laissez jamais d’objets de valeur dans votre véhicule et, dans la mesure du possible, choisissez un parking sûr.
En cas de perte ou de vol, adressez-vous à la police dans un délai de 24 heures et demandez une déclaration écrite, indispensable pour obtenir un remboursement de votre assurance.

Femmes seules

L’inconfort le plus courant auquel sont confrontées les femmes seules est le harcèlement. Les hommes en Sicile n’hésitent pas à vous dévisager, ce qui peut être déconcertant, surtout si vous voyagez seule. Si cela vous incommode, quelques précautions peuvent s’avérer efficaces, comme porter une alliance. Sinon, vous pouvez vous installer auprès d’une famille ou d’un groupe de femmes. D’une manière générale, ignorez les importuns ; si cela ne marche pas, faites-leur comprendre poliment que vous attendez votre mari (marito) ou votre fiancé (fidanzato) ou quittez les lieux. Évitez de devenir agressive, cela peut vous épargner des confrontations désagréables.
Les voyageuses solitaires doivent compter sur leur bon sens : éviter de marcher non accompagnées dans des rues sombres, chercher les hôtels centraux, situés à proximité des endroits où il est facile de se restaurer le soir, et ne pas faire d’auto-stop.
 

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie