-->

Sicile

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Italie
  4. Sicile
  5. Les Incontournables

Sicile : Les Incontournables

Top 14 Sicile

Syracuse

La belle Syracuse vous envoûtera de ses charmes… même si, au sortir de la gare routière ou ferroviaire dans le centre-ville moderne et aseptisé, vous éprouverez sans doute une certaine circonspection. Il suffit pourtant de tourner le coin de la rue pour rencontrer l’histoire avec un grand H. Soudain, vous serez environné de vestiges grecs , vous verrez de délicats plants de papyrus dans la fontaine Aretusa , avant de traverser une place pavée de marbre étincelant  où des colonnes de temple antique surgissent d’une cathédrale à la façade baroque.

La table sicilienne

Par où commencer ? En fait, la gastronomie de l’île bouleversera radicalement votre conception de la cuisine italienne, au point que vous ne vous en rassasierez pas. Aubergines, ricotta, agrumes, fenouil et menthe sauvages, tomates cerises, câpres, olives, thon, sardines, espadon, crevettes : ce ne sont que quelques-uns des produits qui reviennent inlassablement agrémenter les plats exquis de l’île. Mais il faut aussi compter avec la délicieuse cuisine de rue, le couscous au safran et à la cannelle, et de somptueux desserts. Venez avec un solide appétit et qu’importe si la balance s’en ressent quelque peu ! 

PALERME

Pleine de bruit et d’animation, Palerme saisit le visiteur à bras le corps. Le voyageur peste contre les embouteillages et, l’instant d’après, vit un moment de grâce absolue : splendeur des plafonds sculptés et des mosaïques de la chapelle Palatine (Cappella Palatina), harangue des vendeurs de fruits du Mercato del Capo, perfection d’un opéra au Teatro Massimo, trésors du Museo Archeologico Regionale ou découverte imprévue d’une façade baroque au détour d’une ruelle. Ce sont quelques-unes des surprises que vous réserve la capitale de la Sicile.

Îles Éoliennes

Les sept îles de cet archipel d’une diversité surprenante ont du charme à revendre. Les éruptions de lave du Stromboli, les vignobles verdoyants de Salina  et les hôtels de luxe blanchis à la chaux de Panarea  figurent d’ailleurs en bonne place de la carte du tendre des voyageurs. Le rythme de vie nonchalant et la rareté des voitures contribuent également à l’amour qu’on leur porte. On se sent ici à mille lieues de la Sicile continentale, et les îliens le savent bien, puisqu’ils disent “aller en Sicile” lorsqu’ils doivent quitter leur terre... Ci-dessus : Lipari

Erice

À chaque nouveau virage en épingle à cheveux franchi lors de la longue ascension qui mène à Erice (Sicile ouest), il semble impossible que la vue soit plus belle encore. Et pourtant… Gardez quelques photos pour le sommet de la montagne, où le Castello di Venere (château de Vénus), un bastion normand doté d’un parc public, offre une vue à 360° jusqu’à San Vito Lo Capo et aux îles Égades. Déjà, dès l’Antiquité, le site était considéré comme sacré. C’est là en effet que fut érigé un temple à Vénus Érycine, dont il est fait mention dans l’Énéide de Virgile.

Spectacles en plein air

Eschyle serait sans doute heureux de constater que, 2 500 ans plus tard, l’art de la scène continue de prospérer dans le grand amphithéâtre de Syracuse. Chaque année au printemps, des spectacles se déroulent un mois durant  dans le lieu même où le vénérable dramaturge prit place jadis. De juin à août, cap sur le Teatro Greco de Taormine, sur la côte. Avec l’Etna en toile de fond, les spectateurs assistent alors, dans la douceur du soir, à des représentations de danse ou de chant lyrique, à des premières de films ou à des concerts de rock.

Volcans

Les volcans siciliens ne cessent de cracher des fumerolles et de projeter des jets de lave, un spectacle magnifique dans le ciel nocturne. Plus de 350 ans après avoir enseveli Catane sous la cendre, l’Etna  tient encore les habitants en alerte, tandis que le Stromboli continue de guider les navires qui passent au large, comme dans les temps anciens. L’ascension de ces géants s’effectue facilement en une journée, parfois dans les vapeurs de soufre, à moins de préférer les admirer de loin – de nuit et depuis un bateau au large, pour admirer la lave jaillissant dans le ciel étoilé.

Cefalù

D’entrée de jeu, vous allez tomber amoureux de Cefalù (côte tyrrhénienne), en découvrant sa longue plage de sable enserrant la mer Tyrrhénienne ou les tours jumelles de sa cathédrale qui se détachent devant les contours accidentés de La Rocca…. Si les mosaïques byzantines ornant l’abside de la cathédrale et les colonnes sculptées de son cloître vous occuperont les jours de pluie, il faut bien avouer qu’au cœur de l’été il est difficile de résister aux attraits du front de mer. Nulle part ailleurs en Italie, vous ne trouverez union plus réussie entre une station balnéaire et un centre historique médiéval.

Nids d’aigle

L’arrière-pays sicilien est une terre sauvage et rude, caractérisée par des affleurements rocheux, des flancs de falaises vertigineux et des champs brûlés par le soleil d’été. Une terre qui peut sembler de prime abord inhospitalière. Il n’en est rien en réalité et l’homme occupe les lieux de longue date. De ravissantes villes perchées, comme Enna, Petralia Soprana, Raguse (photo ci-dessus), Noto et San Marco d’Alunzio, émaillent l’île, accrochées pour la plupart à des hauteurs surprenantes et dominées par des vestiges de civilisations anciennes et des châteaux normands en ruine.

Agrigente

Les édifices de la vallée des Temples d’Agrigente marquent l’esprit comme aucune autre ruine en Sicile. Disséminés le long du promontoire rocheux où les Grecs les ont érigés il y a 2 500 ans, ces temples se parent d’une aura magique encore la nuit, lorsqu’ils sont illuminés. En été, une balade au crépuscule au milieu des temples du secteur est constitue une expérience à nulle autre pareille. Un peu plus haut sur la colline, à courte distance à pied, le Museo Archeologico  est aussi l’un des plus beaux de l’île.

Salines de Trapani

Contrastant fortement avec les paysages de montagne du reste de la Sicile, ces marais salants classés réserve naturelle, entre Trapani et Marsala, sont ponctués de moulins à vent et de bassins scintillants où l’on récolte du sel depuis l’Antiquité. Sillonnez cette vaste étendue, puis prenez le ferry pour Mozia, île dont les vestiges phéniciens, parmi les plus importants d’Europe, sont exposés in situ et dans le musée Whitaker  à proximité.

Parco Naturale Regionale dello Madonie

Pourquoi se cantonner au littoral et ignorer l’intérieur des terres ?
Il suffit de 30 minutes en voiture dans les hauteurs du parc régional des Madonie pour pénétrer dans un autre monde. La chaleur de la côte cède la place à une atmosphère vivifiante, les paisibles bourgades de montagne succèdent aux stations balnéaires surpeuplées, et les sentiers de randonnée offrent mille occasions de prendre un bon bol d’air pur. À cela s’ajoutent les plaisirs d’une gastronomie régionale unique en Sicile… Qu’attendez-vous pour délaisser les joies de la plage ?

Marchés

Véritable fête des sens, le Mercato di Ballarò, à Palerme, ressemble tout autant à un souk d’Afrique du Nord qu’à un marché de l’Italie continentale : les marchands de fruits hèlent le chaland et font l’article en dialecte sicilien, l’air embaume le parfum des citrons et des oranges, ou la saveur alléchante des beignets à la farine de pois chiche. De l’autre côté de l’île, la Pescheria , le marché au poisson de Catane, offre également un aperçu de la vie quotidienne à la sicilienne, au milieu des étals où s’alignent sur la glace espadons et sardines fraîchement pêchés. 

Caccamo

Parmi les forteresses datant du royaume normand, celle de Caccamo serait la plus spectaculaire. Ses tours crénelées et le rocher escarpé sur lequel elle est érigée semblent ne former qu’un seul bloc inexpugnable, dominant la vallée. Grimpez jusqu’au sommet pour embrasser du regard les vastes domaines en contrebas, puis faites une pause-déjeuner dans le cadre pittoresque des anciens entrepôts aux arches de brique et de pierre. Vous voilà au Moyen Âge… à une heure de bus du centre-ville de la Palerme moderne.

 

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie