Lyon

  1. Accueil
  2. France
  3. Lyon
  4. Lyon en 4 jours

Lyon : Lyon en 4 jours

Itinéraire week-end

1er jour

Matin

Tôt le matin, commencez par monter jusqu’à la basilique Notre-Dame de Fourvière et embrassez du regard toute la ville. Visitez l’édifice, puis allez voir le site archéologique gallo-romain. Descendez dans le Vieux-Lyon par la montée du Gourguillon et déjeunez à Saint-Jean dans l’authentique bouchon lyonnais Aux Trois Maries. Flânez un peu dans les traboules après le repas. 

Après-midi

Rejoignez la Presqu’île. Depuis la place Bellecour parcourez-la en progressant vers le nord. Admirez la place des Jacobins, le théâtre des Célestins, l’Opéra, et la place des Terreaux. Prévoyez 2 heures pour découvrir les collections du musée des Beaux-Arts. Gagnez ensuite les pentes de la Croix-Rousse, visitez les galeries d’art  et les nombreuses boutiques du Village des Créateurs 

Soir

Le soir venu, montez sur le plateau de la Croix-Rousse et sirotez un verre près du Gros-Caillou ou sur la place Colbert. À l’heure de dîner, pour un tête-à-tête, optez par exemple pour les Demoiselles de Rochefort ou La Bonâme de Bruno.

2e jour

Matin

Consacrez le deuxième jour à la découverte de la rive gauche (p. 110) de Lyon. Commencez votre journée par une belle promenade au parc de la Tête d’Or. Allez voir les animaux de la plaine africaine, les serres, les roseraies. Prévoyez un pique-nique s’il fait beau, ou bien déjeunez dans le quartier proche des Brotteaux, à la Brasserie des Brotteaux par exemple. 

Après-midi

Après avoir admiré l’ancienne gare des Brotteaux et les immeubles bourgeois du quartier, rappelez-vous que vous êtes dans la ville qui a vu naître le cinéma. Filez donc à l’Institut Lumière pour tout savoir sur l’invention des frères Lumière et les techniques du 7e art. Après cette visite, place à la découverte du quartier de la Guillotière, carrefour des cultures. Vous trouverez des bars sympathiques pour vous désaltérer, ainsi que des restaurants à prix doux. Essayez par exemple Le Bistrot des Maquignons.

Soir

Le soir venu, allez donc faire la fête sur les péniches-bars des berges du Rhône. Testez les rhums arrangés de La Passagère. Renseignez-vous sur les concerts de La Marquise. Et prolongez la nuit au Sirius. 

3e jour

Matin

Direction La Confluence pour une plongée dans l’architecture du futur. Au bout de la Presqu’île, là où se rejoignent la Saône et le Rhône, un nouveau quartier sort de terre. Allez voir le Cube Orange, la Sucrière et les drôles de logements du quai Riboud. Fin 2014, le musée des Confluences renforcera encore l’attractivité de ce quartier. Le midi, allez déjeuner à la terrasse du Burger and Wine.

Après-midi

Comparez les époques, et partez voir l’héritage architectural laissé par Tony Garnier à Lyon, réalisé en grande partie dans les années 1920. Allez d’abord à Gerland voir la Halle Tony-Garnier et le stade de Gerland. Faites une pause au parc de Gerland. Puis enchaînez avec le musée à ciel ouvert du quartier des États-Unis et ses immenses fresques en l’honneur de l’architecte. 

Soir

Le soir venu, allez dîner en Presqu’île. Essayez par exemple le Palégrié (p. 38) et ses délices bistronomiques. Admirez les illuminations nocturnes de la ville et faites une belle balade digestive le long des quais et autour des principaux monuments et des ponts.

4e jour

Matin

Pour votre dernier jour à Lyon, faites donc des emplettes en Presqu’île et à la Croix-Rousse. Pour rêver un peu, allez voir les boutiques du Carré d’Or et celles du passage de l’Argue. Découvrez ensuite les boutiques vintage et celles des jeunes créateurs des pentes de la Croix-Rousse et du plateau. Allez déjeuner au Café Cousu ou au restaurant végétarien Toutes les Couleurs.

Après-midi

Avant de quitter Lyon, allez explorer Vaise, quartier à part et un peu bohème, puis Saint-Rambert et l’île Barbe. Goûtez la fameuse tarte aux pralines de la boulangerie Jocteur, puis allez voir dans la rue de la Mignonne les maisons de campagne conçues par Tony Garnier en bord de Saône au début du XXe siècle. Sur l’Île Barbe, la chapelle Notre-Dame de Grâce, qui date du XIIe siècle, vaut bien un petit coup d’œil. 

Soir

Pour votre dernière soirée, faites donc honneur à la gastronomie lyonnaise et sacrifiez au dieu du bouchon ! Allez goûter gratons, tablier de sapeur et autres joues de porc au Musée, près du musée de l’Imprimerie. Le patron vous fera visiter une dernière traboule pour la route. 

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents