1. Accueil
  2. Forums
  3. Voyage par thèmes
  4. Compagnies aériennes
  5. Cauchemar moral et financier avec TRANSAVIA

Cauchemar moral et financier avec TRANSAVIA

Portrait d'anonyme
judicaro
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 7 années 2 mois
  • Réponse(s) : 0

Notre voyage en famille à Marrakech le 30 avril dernier s'est en effet transformé en véritable cauchemar moral et financier. Le jour du départ, nous nous sommes présentés au comptoir pour enregistrer nos bagages à 13h45, soit 1 heure 15 avant le départ, et et avons patienté derrière les derniers passagers en cours d'enregistrement. Quand ce fut notre tour, le personnel a refusé de procéder à notre enregistrement, au motif que l'heure limite (14h) était alors dépassée. Nous étions en possession de notre confirmation de réservation, de nos cartes d'embarquement imprimées la veille, avions réglé les frais d'enregistrement (30 €) et de réservation de sièges (12 €) via internet, étions présents avant l'heure limite d'enregistrement telle que précisée sur nos confirmations de réservation (60 mn avant le départ)… pourtant, nous avons proprement été méprisés par le personnel TRANSAVIA, qui, non content de nous opposer la fermeture du rideau, nous a laissés à notre triste sort, faillissant totalement du service minimum devant être apporté à des passagers démunis face à une telle situation.

Nous nous sommes rendus au comptoir TRANSAVIA pour tenter de prendre un autre vol, mais pas de places pour ce jour-là. Nous avons donc été contraints de nous tourner vers ROYAL AIR MAROC : les vols directs de la compagnie étant complets, nous avons dû prendre un vol pour Casablanca décollant à 19:30, puis, après 4 nouvelles heures d'attente, prendre la correspondance pour Marrakech à 00:25 heure locale. Coût des 3 nouveaux billets : 951 euros. Durée du voyage (attente & correspondance incluses) : plus de 10 heures! 

A notre demande d'indemnisation adressée en lettre recommandée avec accusé réception, TRANSAVIA s'est contenté de répondre par un courriel d'une mauvaise foi inouïe! Il est absoument honteux que TRANSAVIA, filiale du groupe AIR FRANCE, fasse état d'arguments fallacieux pour se dégager de sa responsabilité de voyagiste: "suite à l'étude (?) de votre demande, nous vous informons que ce refus est dû à votre arrivée tardive en zone d’enregistrement.". Etions-nous responsables du retard pris par le personnel de comptoir dans les opérations d'enregistrement? Une bien triste expérience qui fait rimer low cost et arnaque de haut vol! Nous comprenons mieux désormais le sens des si nombreuses plaintes déposées sur les forums et réseaux sociaux par des voyageurs malmenés, et ne manquons pas de nous y joindre aujourd'hui pour dénoncer les abus de la compagnie TRANSAVIA.