-->
  1. Accueil
  2. Forums
  3. Destinations
  4. Europe
  5. Italie
  6. Road trip en Italie: ce qu'il faut savoir pour éviter notre expérience!!!

Road trip en Italie: ce qu'il faut savoir pour éviter notre expérience!!!

  • Le ven 01 juil 2016 à 15:12
  • 4
  • Italie
Portrait d'anonyme
AmOjiTo
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 9 mois
  • Réponse(s) : 2

Salut a toi qui cherche des infos sur un Road Trip en Italie.
Arme-toi de patience car le sujet est assez long et pas mal de choses s'y trouvent. Désolé pour la longueur, et j'espère t'éviter de mauvaises aventures...
Ici, je vais donner tout ce que j'ai appris a mes dépens, car je n'ai absolument pas trouvé tout le necessaire sur le net, que ce soit ici ou ailleurs, sur un road trip en Italie.

Donc, ville de départ: Lillebonne (76)

Nous sommes partis a 2, ma copine et moi, dans un Kangoo, equipés de nos sacs (fringues et toilette), un matelas gonflable de 120x190 (17€99 chez decathlon), une tente (22€99 chez decath aussi), un réchaud a gaz (17€99 de memoire, au meme endroit), couvertures, oreillers, une bonne glacière avec le plein de bouffe pour les premiers jours. Ayant vu les prix exorbitants du gazoil en Italie, nous avons aussi emmené une paire de bidons de 20l chacun, que nous remplirons avant de quitter la France. Nous avons aussi prévu un budget de 1200€, chose qui techniquement, fera l'affaire, le Kangoo consommant très peu, nous, cuisinant nos repas, on devrait meme pouvoir se taper des petits plaisirs a chaque ville italienne...

Nous partons donc dans l'idée de passer par Paris, Aix les bains, Milan, Bologne, Florence, Rome, Pompei, Pise, Nice, Avignon, Clermont Ferrand, retour sur Paris, et rentrer a Lillebonne, le tout en environ un mois... C'est honnete... Surtout que nous ne prendrons aucune autoroute... On veut voir du paysage, pas tracer la route comme des fous.

De chez nous jusqu'a la frontière Italienne, tout s'est parfaitement passé, ravitaillement en eau et nourriture pour presque rien, merci eco+, top budget,...., nous sommes en mode roots.

Les nuits en tente etant assez fatigantes et courtes, vu le lever du jour et les chaleurs, on prevoit de passer au moins une nuit de temps en temps en hôtel, auberge,... Surtout que nous prévoyons rester environ 3-4 jours dans chaque ville Italienne.

Nous arrivons sur Aoste; première ville après de longues heures de route de montagnes plutot magnifiques ou on a pu faire des photos dans la neige.... en claquettes haha, ou nous nous arrêtons dans une auberge pres de la gare, Hotel Centrale... Pour 40€/nuit on se retrouve avec une petite piaule sympa, horriblement mal isolée, et malheureusement, pas mal d'hystériques pour le foot (désolé pour les footeux, nous, on aime pas ca et ne savions pas que l'euro était en même temps que notre voyage), donc nuit pas super...

Bref. Nous reprenons la route vers Milan. Chouette ville, dans laquelle nous avons visité entre autres, le musée des sciences et technologies De Vinci, génial, a 13€ l'entrée, ca vaut la peine. Un peu plus tard, nous decidons de manger une pizza dans un resto... Belle erreur, un attrape touriste, a 13€ la pizza, ca va, mais l'eau servie est en bouteille, bien chere et tarif non donne sur la carte, ainsi que le service, le tout ajouté a la fin du repas, belle surprise lorsque pensant payer 26€, on nous en demande 35......... Du coup, petite interrogation, mais nous poursuivons... Finalement, après avoir rapidement fait le tour, nous partons le lendemain en fin de journée.

Passons sur Bologne. Nous nous sommes arretes a la Residence alle Scuole. Une maison d'hôte, que je conseille vivement!!! Parfaitement placé, en exterieur de la ville, coin très calme, pas de clim mais pas necessaire, personnel adorable, une chambre impeccable, avec une chouette salle de bains, un coin cuisine, frigo, enfin rien que du bonheur, pour 30€ la nuit... Plus honnete, tu meurs ^^. Cela dit, notre tour dans Bologne s'est réduit a une journée et demie... Ca va très vite, surtout quand presque tout ce quetu dois faire te coute un bras... Donc nous partons.

Direction Florence, ville sublime, très pittoresque, ou nous avons assez vite fait le tour, mais s'y promener est un vrai régal.. Une architecture extraordinaire, des monuments, palais, eglises et cathédrales sublimes, et des parcs vraiment chouettes.

Au passage, nous nous faisons alpaguer plusieurs fois dans Bologne, Florence, comme dans Milan, par des vendeurs a la sauvette qui nous attachent des bracelets en coton pour ce que l'on veut en monnaie... Ne cedez pas a tous, sinon l'argent part vraiment vite... Et quoi qu'il arrive, ne cherchez pas a faire "l'autoctone", ils ont un vrai radar a touristes... Certains sont particulièrement lourds allant jusqu'à vous suivre pour vous interpeller plus loin... Donc au bout d'un moment, ca gave et on commence a les rembarer de plus en plus sechement (dommage mais bon)

La suite, nous arrivons a Rome.......

Jusqu'aux portes de Rome, nous avons trouvé une Italie, belle, propre, malgré le nombre incalculable de lieux abandonnés (c'est vrai que c'est très impressionnant tout ce qu'on voit), tout était nickel... Mais la surprise arrivé a Rome!!! Dès les premières rues, nous voyons des détritus un peu partout, des poubelles pleines, et les odeurs qui vont avec... Bon, peut-être que nous passons par un quartier "craignos" de la ville, donc on continue... Nous voila donc partis direction l'Ostia Antica Park Hotel, un 4 etoiles proposant la nuit pour 35€. Vu les photos, on saute sur le plan..

A notre arrivée, je me pointe a la reception avec mes 35 balles en poche, pret a prendre la piaule dont on me confirme la dispo, sauf que, le réceptionniste m'annonce qu'une taxe de séjour est imputable en sus du tarif de la chambre!! Je lui dis que je ne comprends pas, car sur Hotel.com, l'appli ou nous avons trouvé tous nos bons plans, annonce les tarifs TTC et frais inclus. Le mec me sort une feuille avec la liste des taxes sur Rome et son agglomération... Quelque peu outré dans ma tête, je retourne a la voiture chercher l'appoint, car du coup, la note s'élevait a 43€!! Heureusement qu'on avait du rabe... En fait on a payé 4€ supplémentaires par personne par nuit, donc nous ne sommes restés qu'une nuit.

Le soir, nous decidons d'aller faire un tour au centre, afin de voir LE monument que nous voulions voir depuis longtemps: Le Colisée! Et bien sur tout ce qui l'entoure.

Notre impatience et notre excitation se sont assez vite fait la malle, lorsque nous avons approché du centre-ville, en voyant que le topo poubelles/détritus/odeurs se poursuivait. En effet, finalement, partout ou nous regardions, nous ne voyions que de bennes pleines a craquer, des montagnes de poubelles et de dechets, jonchant le sol, rue comme trottoir, des odeurs d'urine, de vomi, de poubelles macérées, le tout sans que personne ne soit gêné, aussi bien devant des portes de garage qu'a coté des terrasses de restaurants ou des gens trouvaient quand même l'appétit... Les photos parlent d'elles mêmes:

Photos rues rome

Quelle fut ma deception quant a ma première vue sur mon tant attendu Colisée... Voyez par vous même:

Mon beau Colisée qui s'afiche avec une poubelle, bon, ok, pas de soucis, mais quel état la poubelle.... Et les odeurs.....

Pour ce qui est des autres monuments historiques de l'empire Romain, le Panthéon a ete transformé en scene de concert (donc de nuit, eclairé par des couleurs absolument pas en accord avec le monument, et de jour, juste invisitable), le forum, enfin tout ce qu'on aurai techniquement pu voir, bah on n'en a pas vu la moitié!!!

Finalement, nous qui pensions rester 3-4 jours sur Rome, nous ne sommes pas restés plus de 30 heures a tout casser. Ne sachant pas a ce moment la que la cote était très "volcanique", nous nous dirigeons vers les plages.... Nous avons dû longer la cote sur une 15aine de kilomètres, pour trouver un seul et unique acces gratuit, car truffée de restaurants ayant leur propre morceau de plage privé auquel il faut payer entre 3 et 5€ pour simplement acceder au sable!!!!!!! Et quel sable?? Ma parole, ces plages sont noires, grasses, collantes, répugnantes, a l'eau verte et extrêmement sale... Moi qui ai passé mes vacances d'enfance sur la cote d'azur, donc connaissant la Méditerranée sous son plu bel habit, bah j'ai cruellement déchanté!!! Mais c'est quoi cette mentalité, de privatiser 99,9% des plages de Rome??? Du coup, ben on a tracé vers Pompei... Très honnêtement, Rome est une honte d'insalubrité, de déchéance, et de non-respect du patrimoine culturel.......... Ce sont Romulus, Rémus ainsi que Cesar qui doivent se retourner dans leurs tombeaux a se dire "mon dieu, mais que font-ils de ce qu'on leur a laissé!!!" Une honte historique!!!

Sur la route de Pompei, bien des surprises... Voyez par vous-même, les bords de routes sont ABSOLUMENT tous tels que vous voyez sur les photos!!! Une décharge a ciel ouvert!!!

Ces captures d'écran proviennent de la vidéo ralenti tournée par ma femme:

Arrivés sur Pompei, la ville est un peu plus acceptable. Des poubelles pleines, mais bon, pas trop de dechets partout, et pas trop trop d'odeurs nauséabondes. Un peu a l'arrache, et ne trouvant pas de coin pour camper sauvagement (merci les ordures dans tous les recoins), on descend a L'Apollo Hotel, seul hotel donnant sur la place centrale de Pompei... Bon d'accord, l'emplacement est pas mal, et on nous file très probablement la meilleure de toutes les chambres de l'endroit, car notre porte fenetre donne sur un balcon, droit sur la piazza Bartolo Longo. Bon la vue, cool. Cela dit, meme pour 42€ la nuit, qui reste techniquement correct si l'endroit est en etat acceptable, pour cet hotel, c'est une vraie catastrophe!!! Encore, des photos, voyez l'etat...

Et encore on n'y est pas trop sur les photos, car le rendu est moyen, donc on ne voit pas que: le tout etait très sale, les cheveux trouvés un peu partout ne datent pas d'hier, la clim, un aerateur a roulette accroché au mur dans lequel on met de l'eau a la bouteille, ne fonctionne juste pas (il fait 36-37 dehors, et dedans....... bah on doit pas en etre loin.... Étouffant), une peinture sur les murs bi-ton, rouge et blanc (rouge, genial pour une nuit blanche!!) avec une bande de polystyrène pour masquer la ligne de jonction des 2 couleurs (surtout pour masquer le sale boulot) qui ne tient pas, meme manquante par endroits, aucune isolation (jte raconte pas le bordel jusqu'à 3-4h du matin), une seule et unique prise (pour une chambre 4 personnes), une douche dans un etat catastrophique, voyez les photos, la vmc, ou ce qui sert de vmc, qui fait un boucan diabolique, enfin bon, les sous etaient deja donnés, mais ca ne valait meme pas 20€... Meme en Australie, je ne suis jamais tombé sur pire...

Bref, on passe tant bien que mal la nuit, et on va pour visiter les ruines (tout excités)... PAF! Il faut encore casquer!!! Nous avons visité Oradour sur Glane, c'etait en acces libre et free!!! Bon, allez, on est venu jusqu'ici pour voir ca, alors allons-y... Allégés de 13€x2, on ne nous file qu'un billet d'entrée, pas de carte des ruines, rien. Si tu la veux, va encore faloir claquer de 3 a 5€ pour le morceau de papier!!! La visite de ce lieu historique a été relativement courte. Amphithéâtre fermé, halles transformées en un mini musée super design, absolument pas en accord avec le lieu, les rues ayant été trop creusées par les archéologues se retrouvent fondations a l'air, des structures métalliques a droite a gauche, dénaturant totalement l'endroit, des poubelles stockées en plein milieu des ruines, tout ou presque est fermé, bref, nous avons vu les magnifiques statues, mais sommes vite reparti; nous n'etions pas les seuls déçus....

Quelques photos:

Reprenons la route en direction de Pise, longeant la côte et ces tonnes de dechets et poubelles partout, et pensant s'arreter de temps en temps a quelques plages. Impossible!! Soit l'acces est impossible, soit un resto s'impose et un acces devient payant!!! Du coup, bah on a très vite rejoint Pise, qui est une charmante ville, propre, dotée de cette fameuse tour de travers, qui n'est pas si grande que l'on peut penser, et ou on nous demande ce coup-ci, 21€ pour monter ses 7 étages a pied!!! Par personne bien sur.... Donc on a encore rebroussé chemin, car le haut de la tour, n'ayant pas de point de vue particulier, ca fait cher la grimpette... Bref, nous nous promenons dans la ville, jusqu'à la fin de la journee, et allons dormir dans notre campement sauvage sur une propriété abandonnée.

Le lendemain, depart pour Gênes, derniere etape de notre escapade routière en Italie, en longeant la cote toujours, route jonchee de deviations mal indiquées, ce qui nous a couté pratiquement une demie journée de plus tout de même... Nous voila sur Genova, ville très industrielle, grisonnante et peu chaleureuse, extrêmement fréquentée, du coup, très difficile à traverser.

Toujours sans passer par l'autoroute, nous sortons de la ville, et 8km plus loin, sur la seule route hors autoroute longeant la côte, une fermeture! Des travaux, encore... Et comme d'habitude, sans la moindre déviation... Nous voila forcés de retourner en plein Gênes, pour trouver l'entrée de l'autoroute, que nous empruntons sur une 10aine de kilomètres. On s'en tire pas trop mal, on ne se fait alleger que de 90 centimes, ouff.

Apres quelques heures de route, nous voici à Menton. Nous allons passer une derniere nuit sauvage, avant de rejoindre un camping pour rester sur la cote quelques jours, contents de retrouver, malgré tout ce qu'on a pu me dire sur cette partie de la côte d'azur, les tarifs et les possibilités Françaises...

Le reste de notre road trip s'est très bien passé, malgré notre plumage par l'Italie, je vous explique après le détail, et nous sommes rentrés en Normandie avec les quelques euros qu'il nous restait, avec une dizaine de jours d'avance sur le programme pour manger des cailloux pendant une bonne semaine, car cette belle erreur Italienne nous a pompé un maximum de pognon. Donc si vous espérez faire le meme genre de roadtrip, prévoyez bien 500 balles de plus...

Au programme de base:

Camping sauvage avec une nuit ou 2 par semaine dans les villes d'arret

40L de gazoil pris a la frontière française car bien plus chere en Italie (1,10€ en France contre 1,50€ en moyenne en Italie)

3 jours sur Milan

3 jours sur Florence

2 jours sur Bologne

5 jours sur Rome

4 jours sur Pompei

Se nourrir de conserves et de pates principalement, cuisinés via rechaud, casserole, etc...

Environ 7 nuits d'hotel (un peu plus qu'une par semaine)

Des visites dans tous les sens

Quelques restos pour goûter la gastronomie locale

Il devait meme nous rester de quoi de faire plaisir sur la cote d'azur en rentrant en france.

Bilan:

En moyenne 24h par ville italienne

Nos reserves de nourriture française qui ont fondu comme neige au soleil, car info que je n'ai pas eu sur le net, c'est que les Italiens ont un fonctionnement de riche. Je m'explique. Nous partions dans l'esprit, Italie = pays de l'UE, donc pas trop dépaysés des possibilités Françaises (ayant de la famille en Espagne comme au Portugal, et nous y avons trouvé ce qu'il nous fallait, genre Leclerc, Auchan, Inter,...).

TOUT FAUX!!! Les Italiens font marcher leur commerce local exclusivement ou presque (chose très honorable, je suis partisan de ce geste, sauf que... Tout est extraordinairement cher!!!) Aucun Leclerc, Intermarché, quelques Lidl aux tarifs exorbitants, pas mal de supermarchés locaux aux tarifs aussi completement fous, quasiment aucune conserve dans leurs rayons, énormément de bio (chose que je n'affecte pas car je pars du principe que c'est en mangeant trop sain qu'on se fragilise, et donc je prefere opter pour du normal... Le bio ok, mais a petite dose). Du coup, je n'ai jamais mangé autant de haricots blancs et de pois chiches de ma vie!! Ce sont les seuls aliments que nous avons pu trouver a des prix pas trop meurtriers, ainsi que le pain de mie, qui partout ou je suis allé, n'a jamais couté très cher. (En Australie, Malaisie, ou en Italie, le pain de mie, c'est ton ami ^^)

Nous devions passer 3 semaines en Italie, mais n'y avons passé que 2, car entre les Italiens sur la route (ils conduisent terriblement mal bien pire que sur Paris honnetement), l'insalubrité générale du pays, le dégout (car ces gens la ne sont, a priori, pas capables de penser a la nature, ils jettent leurs poubelles n'importe ou , même dans des lieux reculés ou nous avons dormi, a plusieurs kilomètres de chemin, on en a trouvé, ni capables de maintenir des endroits historiques en bon état et surtout propres et respectés), leur façon de couper une route sans dévier, je suis sûr que j'en oublie, le dernier trajet, je peux carrément dire que nous avons FUIT l'Italie!!!

Nous garderons tout de meme ce souvenir des monuments, la sensation d'etre à côté du Colisée, meme si nous ne l'avons pas visité (nous reviendrons en hiver pour éviter le trop de monde), Pompei et ses statues, Florence et son architecture sublime et ses rues atypiques, Bologne et ses parcs, Milan et sa cathédrale, Pise et sa petite tour toute jolie et les paysages en général, qui nous ont beaucoup dépaysés.

Nous sommes partis avec 1200€, et au final, l'idéal, pour un road trip réussi, soit il faut faire un énorme plein de nourriture avant de passer la frontière, soit prévoir environ 5-600€ de plus pour se permettre de se faire plaisir.

 

Voila. Mon topic n'a pas pour but de décourager qui que ce soit, bien au contraire. L'Italie est une terre riche en paysages merveilleux, et j'espère que justement, ce que je dis ici ne t'empechera pas d'y aller, mais plutot t'aider a mieux préparer ton road trip, car honnêtement, nous sommes rentrés avec une énorme amertume, et une bankroute comme je ne pensai jamais connaitre. Il nous aura fallu tenir environ 10 jours en grattant les fonds de tiroirs avant de pouvoir revivre.

Bref, pour nous, a part un aller-retour a Rome et un week end a Venise, l'Italie, plus jamais. Mais c'était a faire quand même.

Voilou.

Bon voyage, et surtout, prépare bien ton porte-feuille ;)

 

 

Portrait d'anonyme
palomu
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 10 années 3 mois
  • Réponse(s) : 1

Le jeu 14 juil 2016 à 16:15

bonjour

 

je viens de lire ton road trip et effectivemen t tu es parti sans etre bien informé En effet, l'essence est plus chere et l'hotellerie aussi Je suis meme etonnée que tu ai trouve des hotels a 40euros Ils sont pourris c'est sur Par contre j'ai ete 8 fois a rome et ceci est toujours un plaisir Bien evidement pour bien le visiter il faut payer a chaque fois mais je ne comprends pas cette salete c'est étonnant! Pour ce qui est de pompei etant d'origine napolitaine j'y ai effectue plusieurs visites mais pour cela il faut marcher durant des heures Jesuis toutefois d'accord avec toi pour Genes et Pise Magre tout tu peux manger pour pas cher en italie meme des pizzas dans des restos si tu suis le lonely planet ou certains forums et il existe beaucoup de supermachés , la je ne comprends pas Mais effectivement si tu veux faire un voyage pas cher il ne faut pas aller en Italie

Portrait d'anonyme
AmOjiTo
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 9 mois
  • Réponse(s) : 2

Le ven 15 juil 2016 à 22:54

Merci de ta reponse.

Sincèrement, je ne demandais pas la lune, je me suis renseigné, niveau hotellerie et carburants, no problémo, donc pour ca, no soucis.. Si ce n'est la merdasse que nous avons eu a pompei en comparaison a Rome.. Bref.

Ici j'ai cherché des infos, et, peut etre par manque d'habitude du fofo, je n'ai vraiment pas trouvé plus d'infos.. J'avais meme posté un sujet pour en demander car je ne trouvais rien de plus, et personne n'a jamais répondu.

Pour les pizzas en resto, ouais, je sais, on a fait la boulette d'aller en attrappe touriste, du coup on s'est saigné... Et du coup on a voulu aller dans un resto un peu plus "local", genre le truc ou tu dois chercher a balle pour trouver, que seuls les locaux connaissent, mais on n'avait plus les moyens de se permettre ca, donc raté...

Pour ce qui est des supermarchés, oui, il y en a une tonne, on en a fait peut etre une 50aine de différents, chose que je trouve cool, car finalement ils font marcher le local et ne laissent pas trop la place aux multinationales, ce qui me rejouit, mais voila, les prix sont absolument exorbitants!! Chez nous c'est diférent, les supermarchés sont principalement des multinat et tabassent les prod pour avoir les prix les plus bas, mais je ne m'attendais pas a une telle diférence... Pi aucun moyen de trouver ce qu'il nous fallait pour simplement cuisiner en mode camping.. Pas de boites, peu de matos pour faire des sandwiches (hors produits a prix saignants), enfin voila, pour bouffer, si tu veux passer 3 semaines labas, le budget bouffe est d'au moins 8€/personne par repas!! Le mieux qu'on a reussi a faire, c'est 5€ le repas...

Enfin pour Pompei, la ville ancienne, honnêtement, c'est carrément dégradé je trouve... Il y a bien mieux a faire que les horreurs qu'ils ont pu y mettre...

Bref, pour nous, très heureux d'avoir pu visiter certains lieux, mais aussi extrêmement déçus de l'insalubrité générale du pays a partir de Rome, du respect historique de l'Italie, et de ne pas avoir pu rester le temps qu'on pensai rester a cause des prix...

Pour 3 semaines a 2 il faut entre 1500(mini) et 2000€(correct) pour pouvoir faire du tourisme tranquille...

Portrait d'anonyme
nampla
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 8 années 2 mois
  • Réponse(s) : 1

Le sam 16 juil 2016 à 09:06

Bonjour,

"récession" est un mot qui pourrait t'aider à comprendre à quoi tu as été confronté.

Portrait d'anonyme
AmOjiTo
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 9 mois
  • Réponse(s) : 2

Le sam 23 juil 2016 à 16:05

'nampla' a écrit:

Bonjour,

"récession" est un mot qui pourrait t'aider à comprendre à quoi tu as été confronté.

 

Pardon? La Grèce est en recession, mais de surcroît, l'Italie n'y est pas... Assez loin meme je dirai... Meme le Portugal, ou je vais de temps en temps, qui est passé tout près de la recession, n'a jamais été aussi sale... Non, je pense simplement que les Italiens n'ont aucun respect pour les oeuvres laissées par leurs ancêtres, et ont encore moins le respect pour la nature... La recession n'est pas la cause du fait que les gens jettent tous leurs detritus par la fenêtre et les deposent sauvagement le long des routes...