Crète

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Grèce
  4. Crète
  5. Hébergement Cité antique d’Eleftherna

Cité antique d’Eleftherna

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site archéologique

En poursuivant vers l’est après le monastère d’Arkadi sur 7 km, on atteint le site archéologique de la cité antique d’Eleftherna. Construite par les Doriens, elle fut l’une des plus importantes cités des VIIIe et VIIe siècles av. J.-C. et connut encore de beaux jours aux époques hellénistique et romaine. Depuis le début des fouilles modernes en 1985, les découvertes intéressantes se succèdent. En 2010, la découverte d’une double sépulture remontant à 2 700 ans a connu un retentissement international du fait de la richesse du vêtement cousu de 3 000 sequins d’or qui servit de linceul à l’une des femmes enterrées là. Un an auparavant avait été mise au jour la chambre funéraire d’une prêtresse accompagnée de trois servantes. On pense que la fameuse Dame d’Auxerre conservée au musée du Louvre pourrait provenir de ce site.

Malheureusement, la visite risque d’être frustrante. En cours de fouilles, ce site reste largement inaccessible en dehors de l’acropole située sur une crête étroite, derrière la taverne Akropolis et les vestiges d’une tour. De l’acropole, un sentier conduit à de grandes citernes romaines creusées dans la colline et, plus loin, à un pont hellénistique. Un musée est en projet.

Au pied de cette crête, les archéologues travaillent à l’ouest sur la vaste nécropole d’Orthi Petra qui remonte à 2 800 ans et qui a révélé les traces de sacrifices humains. Vous pouvez la rejoindre en suivant la route de terre escarpée qui descend d’Eleftherna.

Sur le versant oriental ont été exhumés des vestiges d’édifices privés et publics d’époques romaine et byzantine, visibles par-dessus la clôture le long de la route principale vers l’est en direction de Margaritès ; suivez la direction de l’église du Sotiros et la route de terre qui passe devant cette jolie chapelle byzantine.