Pagode Phung Son

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

Cette pagode bouddhique, de style vietnamien, a été construite entre 1802 et 1820 sur l’emplacement de ruines de la période du Funan (Ier-VIe siècle). Elle possède une riche statuaire en cuivre martelé, bronze, bois et céramique. Certaines statues sont dorées ; d’autres, superbement sculptées, sont peintes. L’estrade centrale, à multiples niveaux, est dominée par la statue dorée du Bouddha A Di Da (Bouddha de la lumière infinie, Amitābha). Les entrées principales sont en général fermées, mais l’entrée latérale (à droite en arrivant) reste ouverte durant les heures de prière.

Il fut décidé, il y a fort longtemps, de transférer la pagode à un autre emplacement. Les objets rituels (cloches, tambours, statues) furent alors chargés sur le dos d’un éléphant blanc, mais celui-ci croula sous le poids et son chargement tomba dans une mare. On vit là le signe que la pagode devait demeurer sur le site initial. Les objets sacrés furent tous retrouvés, à l’exception de la cloche. Jusqu’au XIXe siècle, on l’entendait sonner, dit-on, à chaque changement de lune.

Phung Son Tu ou Chua Go ; 1408 ÐL 3 Thang 2, district 11 ; prières 3 fois par jour, 4h-5h, 17h-18h et 18h-19h