Alcazaba

L'avis de l'auteur Lonely Planet

château

Pas le temps de visiter l’Alhambra à Grenade ? L’Alcazaba de Málaga en donne un aperçu. On y entre à côté de l’amphithéâtre romain, où un sinueux chemin grimpe parmi la végétation touffue : bougainvillées écarlates, nobles palmiers, jasmin odorant et enfilades d’orangers. Largement restauré, ce palais-forteresse remonte au XIe siècle. Arcs outrepassés, cours et fontaines ruisselantes témoignent du passage si influent des Maures dans l’histoire de Málaga.

Calle Alcazabilla ; 2,10 €, avec Castillo de Gibralfaro 3,40 € ; 9h30-20h mar-dim avr-oct