Alhambra

L'avis de l'auteur Lonely Planet

palais

Splendeur de la culture maure, l’Alhambra, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est à la fois un palais, une forteresse et une leçon d’architecture médiévale. Il charme depuis longtemps un flux constant de visiteurs avec ses fontaines, ses feuillages bruissants et son ambiance d’une époque révolue.

Site incontournable, l’Alhambra voit défiler quelque 6 000 touristes par jour en plein été, une affluence qui rend difficile de prendre le temps de regarder un détail ou de s’imaginer au XIVe siècle. Autant que possible, préférez les mois plus calmes pour la visite ; sinon, réservez pour la première ou la dernière tranche horaire.

L’Alhambra tire son nom de l’arabe al-qala’at al-hamra (la citadelle rouge). Le premier palais fut construit par Samuel Ha-Nagid, le grand vizir juif d’un des sultans zirides de Grenade au XIe siècle. Aux XIIIe et XIVe siècles, les émirs nasrides transformèrent l’endroit en un palais-forteresse, avec un village dont il ne reste que des ruines. Après la Reconquête, la mosquée de l’Alhambra fut remplacée par une église, et le Convento de San Francisco (aujourd’hui Parador de Granada) fut construit. Charles Quint, petit-fils des Rois Catholiques, fit détruire une aile des palais pour édifier un immense palais Renaissance, le Palacio de Carlos V. Sous l’occupation napoléonienne, l’Alhambra servit de caserne et échappa de peu à la destruction. Ce que vous découvrez aujourd’hui a été considérablement et respectueusement restauré.

902 44 12 21 ; www.alhambra-tickets.es ; adulte/enfant -12 ans 14 €/gratuit, Generalife seul 7 € ; 8h30-20h 15 mars-14 oct, 8h30-18h 15 oct-14 mars, visites nocturnes 22h-23h30 mar-sam mars-oct, 20h-21h30 ven-sam oct-mars