Balos

L'avis de l'auteur Lonely Planet

plage, ruines

L’idyllique plage de Balos et ses lagons aux eaux turquoise peu profondes sont dominés par deux petites îles, Agria (la “sauvage”) et Imeri (l’“apprivoisée”). La plage somptueuse est baignée par des eaux transparentes dans lesquelles évoluent de minuscules crustacés et des poissons facétieux.

Totalement privée d’ombre (parasol et transat pour 7 €), la plage est bondée de 11h à 16h en raison du succès des excursions à la journée par bateau (mai-octobre).

Pour y accéder en indépendant, il faut prendre un bus KTEL (juillet-août seulement) ou avoir une voiture (voire un 4x4, indispensable pour la descente finale si l’on veut éviter une longue marche en plein soleil). C’est au bout de la grand rue du village de Kalyviani que part la piste cahoteuse de 12 km qui mène à Balos le long du flanc est du mont Geroskinos (762 m). La vue sur le littoral et la presqu’île de Rodopos est spectaculaire. Parvenu au parking (souvent complet mais avec stand d’en-cas), reste à parcourir un sentier de 1,2 km pour atteindre le lagon, au pied des falaises sablonneuses.

Si vous venez par la mer, le bateau accoste généralement sur l’île d’Imeri. De sa forteresse vénitienne en ruines, la vue sur la presqu’île est fantastique. Comptez 20 minutes de grimpée ardue jusqu’au sommet.