-->

Bouddha Shwethalyaung

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

ေရႊသာေလ်ာင္းဘုရား Selon la légende, ce splendide bouddha couché fut édifié par le roi môn Mgadeikpa au Xe siècle. Il est long de 55 m et haut de 16 m, et son petit doigt mesure 3,05 m !

Après la destruction de Bago en 1757, l’immense bouddha fut envahi par la végétation et ne fut redécouvert qu’en 1881, lors de la construction de la ligne ferroviaire Yangon-Bago.

En 1906, un pavillon ouvert fut érigé au-dessus de la statue et, dans les années 1930, une mosaïque fut ajoutée sur le coussin qui soutient sa tête.

À l’arrière du socle, une série de dix peintures murales décrit la légende de la construction du bouddha. Le règne de Mgadeikpa fut marqué par la corruption et la violence. Alors que son fils chassait dans la forêt, il rencontra une jeune fille môn qui fit battre son cœur. Bien qu’elle fût bouddhiste et que le prince, comme tous les habitants du royaume, vénérât des dieux païens, ils se marièrent après qu’il lui eut promis qu’elle pourrait continuer à pratiquer le bouddhisme.

Lorsque le roi apprit la nouvelle, il laissa éclater sa colère et ordonna l’exécution de la jeune femme et de son fils. Cette dernière pria devant une idole païenne, qui aussitôt se brisa. Le roi effrayé réalisa ses erreurs et ordonna la construction d’une statue du Bouddha et la conversion de son peuple au bouddhisme.

Près de la tête du Bouddha se tient une statue de Lokanat (Lokanatha ou Avalokitesvara), une divinité bouddhique mahayana adoptée par le bouddhisme birman.

Un cimetière militaire japonais, le Kyaung Kyinigan, se situe dans l’enceinte d’un monastère juste au nord du Shwethalyaung

5h-20h