Camp de Phu Binh

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice historique

À la périphérie de la ville, cette prison, jadis nommée Camp 7, fut construite par les Américains en 1971 et comptait 384 cellules couvertes de toits en tôle rouillée, dans lesquelles la chaleur était infernale. Les bâtiments originaux existent toujours, mais il n’y a plus grand-chose à voir aujourd’hui. Le camp fut fermé en 1973 quand la preuve fut faite que des actes de tortures y étaient commis. Il prit le nom de camp de Phu Binh après les accords de Paris, en 1973.

7h-11h30 et 13h-17h