Convento de Santa Teresa

L'avis de l'auteur Lonely Planet

couvent

Ce noble couvent décrépi semble tout droit sorti d’un roman de Gabriel García Márquez. Les visites guidées (45 min environ) permettent de découvrir le paisible cloître, des retables et des sculptures de belle facture (des écoles espagnoles et de Potosí) et l’église du couvent. Toutefois, l’endroit ne vaut pas tant pour la qualité de son architecture et de ses œuvres d’art que pour la possibilité qu’il offre d’imaginer la vie des nonnes qui y étaient cloîtrées.

L’édifice d’origine, qui datait de 1760, fut détruit par un tremblement de terre ; bâtie en 1790, la nouvelle église, démésurée, était trop grande pour pouvoir être couverte d’un dôme. Des travaux, entrepris en 2014, ont permis de découvrir plusieurs passages condamnés et des chaires qui n’avaient jamais été utilisées ; la restauration avance lentement, en fonction des financements. Le couvent appartient toujours à une communauté de carmélites, mais les 12 religieuses logent dans un bâtiment voisin, plus moderne et plus confortable.

Angle Baptista et Ecuador ; 20 $B ; visite guidée toutes les heures 9h-11h et 14h30-16h30 lun-ven, 14h30-16h30 sam