Empreintes de dinosaures

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site archéologique

Le village, niché dans une vallée de 20 km de long à 2 600 m d’altitude, est flanqué d’énormes formations pentues d’argilite qui portent des empreintes de dinosaures bipèdes et quadrupèdes du crétacé (de -145 à -65 millions d’années).

De nombreuses empreintes parsèment les alentours et beaucoup n’ont pas encore été étudiées. Elles correspondent à diverses espèces de dinosaures, herbivores et carnivores.

Les plus proches se situent à l’entrée du village, de l’autre côté de la rivière. Entre l’eau et la route, on peut voir les plus grandes, laissées par un énorme dinosaure quadrupède (du genre diplodocus) : elles mesurent 35 cm de large, 50 cm de long et 20 cm de profondeur. Non loin, juste ­au-dessus de la route, un rocher plat en angle porte une multitude de traces différentes, dont une longue série d’un gros dinosaure quadrupède, un ankylosaure (semblable au tatou) selon certains scientifiques.

Sur le chemin de la grotte ­d’Umajalanta, la plaine dénommée Carreras Pampa comporte plusieurs séries d’empreintes très nettes des deux côtés du sentier. Elles sont dues à des dinosaures bipèdes à trois doigts, herbivores (doigts arrondis) et carnivores (doigts pointus, avec parfois la trace des griffes).

Toutes les empreintes aux alentours de Torotoro se sont inscrites dans un sol meuble, plus tard solidifié en argilite. Elles ont ensuite été soulevées et inclinées par des poussées tectoniques et beaucoup semblent, pour cette raison, se diriger vers le haut. La plupart des guides locaux pensent à tort qu’elles se sont imprimées dans la lave alors que les dinosaures fuyaient une éruption volcanique.